Gamma GT, marqueurs de l'état du foie

Une élévation des gamma GT est un signe d'alerte d'une souffrance du foie.Les maladies du foie étant silencieuses et asymptomatiques, il est important de réaliser un bilan hépatique (transaminases et gamma GT) régulièrement.

Le dosage sanguin des gamma GT est réalisé lors d'un bilan hépatique classique et permet de voir l'état de santé du foie. En cas d'inflammation ou d'infection au niveau du foie, le taux des gamma GT dans le sang augmente. A qui est indiqué le dosage des gamma GT ? Comment se déroule l'examen ? Comment peut-on interpréter les résultats ? Réponses du Professeur Patrick Marcellin, hépatologue à l'hôpital Beaujon (AH-PH) et Président de l'APHC (Association pour l'amélioration de la prise en charge des patients atteints de maladies chroniques du foie).  

Qu'est-ce que c'est ?

Les gamma GT (glutamyl-transpeptidases ou encore gammaglutamyl-transférases) sont des enzymes qui permettent de transférer les acides aminés entre les cellules. "Ces enzymes sont essentiellement contenues dans les cellules du foie et à partir du moment où ces dernières souffrent, ces enzymes sont libérées de manière anormale", précise le Professeur Patrick Marcellin. Si le foie fonctionne normalement, sans souffrance hépatique, ces enzymes sont toujours présentes dans le sang, mais à un taux bas. Lorsque le taux dépasse la valeur normale, voire même s'il s'approche de la limite supérieure de la normale (valeur maximale tolérée avant de faire un bilan) définie par le laboratoire, il est nécessaire de faire des examens complémentaires, En somme, une élévation des gamma GT est un signe d'alerte d'une souffrance du foie. Plus le foie souffre, plus les gamma GT sont élevés. 

Pourquoi prescrire un dosage des gamma GT ?

"Mesurer le taux des gamma GT dans le sang s'inscrit dans le cadre d'un bilan hépatique chez les personnes à fort risque de problème hépatique ou en cas de suspicion d'une inflammation ou d'une infection du foie. Généralement, lors d'un bilan hépatique, on dose les transaminases et les gamma GT", explique le Pr Patrick Marcellin. En somme, "mesurer leur concentration constitue un excellent indicateur du fonctionnement du foie et permet d'orienter la recherche de la cause d'un taux élevé. Les maladies du foie étant silencieuses et asymptomatiques, il est important de réaliser un bilan hépatique (dosage des gamma GT et des transaminases) régulièrement", conseille-t-il. 

Comment se déroule la prise de sang ?

Le médecin peut vous prescrire un dosage des gamma GT lors d'une consultation ou à l'hôpital. Pour effectuer cet examen, il faudra prendre rendez-vous dans un laboratoire d'analyse médicale et apporter votre ordonnance médicale, votre carte vitale et votre carte d'Assurance maladie. Sachez qu'il n'est pas nécessaire d'être à jeun pour réaliser ce dosage, sauf si un dosage de la glycémie est pratiqué en parallèle. En quoi consiste le dosage des gamma GT ?

  • Le médecin place autour de votre bras un garrot afin de compresser les veines et les artères. La veine gonflée par le garrot est ainsi plus visible et facilite la réalisation de la prise de sang, 
  • Le médecin prélève ensuite un ou plusieurs tubes de sang en fonction de leur contenance. Après le prélèvement, généralement au niveau du pli du coude, une pression est réalisée sur le point de ponction pendant quelques secondes. 
  • Le sang est envoyé au laboratoire afin qu'il soit analysé. 
  • L'examen est indolore et ne nécessite pas d'indications particulières à la sortie du laboratoire. Vous pouvez manger juste après et vivre normalement. Un à deux jours plus tard, vous recevrez les résultats par courrier. Le laboratoire peut parfois se charger d'envoyer les résultats directement au médecin-prescripteur. Si ce n'est pas le cas, transmettez à votre médecin les résultats afin qu'il prenne la décision de réaliser des examens complémentaires ou de vous prescrire un traitement éventuel. Et ce, même si les résultats vous paraissent tout à fait normaux au vu des normes indiquées par le laboratoire. 

Comment interpréter les résultats ?

  • Valeur normale : ces normes sont données à titre indicatif et peuvent légèrement varier en fonction de la technique utilisée de chaque laboratoire : 
  Valeur normale du taux sanguin de gamma GT
Homme  Inférieure à 45 UI/L
Femme Inférieure à 35 UI/L
  • Taux légèrement élevé : une élévation discrète des gamma GT est généralement bénigne chez la majorité des personnes. Il faudra tout de même déterminer la cause (prise de poids lié à l'âge, prise de médicament....) et surveiller cette augmentation afin de s'assurer qu'elle n'évolue pas. Par ailleurs, "une consommation d'alcool, même modérée, peut suffire à faire augmenter chez certaines personnes le taux de gamma GT. Tout comme la prise de certains médicaments (barbituriques, antidiabétiques, pilule, médicaments contre la tension artérielle, contre l'acide urique, somnifères), la surcharge pondérale, l'obésité, ainsi que la surcharge en graisse dans le foie ("foie gras" ou stéatose notamment liée à la surcharge pondérale, à une mauvaise alimentation et au manque d'exercice)", précise le Pr Patrick Marcellin.
  • Taux élevé : si l'augmentation des gamma GT persiste ou qu'elle est anormalement élevée, des examens complémentaires sont nécessaires pour vérifier l'état de santé du foie. "Un taux de gamma GT dans le sang plus élevé que la valeur normale (entre une et deux fois la valeur normale) peut révéler une inflammation ou une infection du foie ou des voies biliaires. Les origines sont multiples et sont plus ou moins graves : hépatites chroniques et aiguës (généralement, le taux des gamma GT est dix fois supérieur à la valeur normale), virales, médicamenteuses, toxiques, alcoolotoxiques, atteinte broncho-pulmonaire, obstruction des voies biliaires, infarctus du myocarde, hyperthyroïdie, pancréatite, diabète, hémochromatose (absorption excessive de fer)". Pour établir un diagnostic, il faudra effectuer un dosage sanguin de l'activité hépatique comprenant au minimum le dosage sanguin des transaminases, de l'albumine et de la bilirubine, un interrogatoire (sur la prise de médicaments, la consommation d'alcool, les antécédents familiaux), un examen clinique (taille, poids) ainsi qu'une échographie hépatique et parfois, une élastométrie (Fibroscan) pour quantifier la graisse dans le foie. A savoir qu'un taux de gamma GT qui serait 100 fois supérieur à la valeur normale amènerait un risque d'hépatite fulminante, et qui pourrait entraîner un coma hépatique. Toutefois, il s'agit d'un cas extrême et exceptionnel.
  • Taux bas : la grossesse est susceptible d'influencer à la baisse le taux des gamma GT. 

Variations du taux

Le taux de gamma GT augmente naturellement en fonction de l'âge (à partir de 50/60 ans en fonction des individus) et du poids. Il peut également varier en fonction du sexe : les femmes par exemple ont en moyenne un taux de gamma GT 20% plus faible que le taux de gamma GT des hommes. 

Points essentiels :

  • Une élévation des gamma GT est un signe d'alerte d'une souffrance du foie. Même une élévation discrète doit faire rechercher des problèmes métaboliques. 
  • Les trois grandes causes d'une élévation des gamma GT et donc d'un foie en souffrance sont : l'excès de graisse dans le foie, la consommation excessive d'alcool et les virus (hépatite B et C chroniques). 
  • Les maladies du foie étant silencieuses et asymptomatiques, il est important de réaliser un bilan hépatique régulièrement. Cet examen est simple, courant, indolore et non invasif. 

Merci au Professeur Patrick Marcellin, hépatologue à l'hôpital Beaujon (AH-PH) et Président de l'APHC (Association pour l'amélioration de la prise en charge des patients atteints de maladies chroniques du foie).  

Découvrir aussi : Site du Centre Hépato-Biliaire