Soignez vos articulations Pratique sportive pour s'assouplir

\r\n\t\t\t\"la\r\n\t\t\t\r\n\t\t\t\r\n\t\t\t\r\n\t\t\r\n\t\t\r\n\t\t\t
 \r\n\t\t\t\r\n\t\t\t\t
La marche à pied est conseillée pour les articulations si elle reste sans effort important. \r\n\t\t\t\t\t © Galyna Andrushko - Fotolia \r\n\t\t\t\t\r\n\t\t\t\r\n\t\t\t
 \r\n\t\t\r\n\t\r\n","data":{"id":"513194","ext":"jpg","key":null,"type":"CMS","format":"0","align":"right","legend":"La marche \u00e0 pied est conseill\u00e9e pour les articulations si elle reste sans effort important.","credit":"Galyna Andrushko - Fotolia","url":"https:\/\/img-3.journaldesfemmes.fr\/0IMFykGDSwdLMcpd-bqB7L8XDbU=\/200x\/smart\/90c664b52bf64502911ed977624569eb\/ccmcms-jdf\/513194.jpg","src":"\"la","width":200,"height":169,"alt":"la marche \u00e0 pied est conseill\u00e9e pour les articulations si elle reste sans effort","url-zoom":"https:\/\/img-3.journaldesfemmes.fr\/0IMFykGDSwdLMcpd-bqB7L8XDbU=\/200x\/smart\/90c664b52bf64502911ed977624569eb\/ccmcms-jdf\/513194.jpg"}}@EOM@-->

Les articulations sont liées à des tendons, eux-mêmes reliés aux muscles. Il convient donc d'assouplir l'ensemble pour éviter les désagréments articulaires. Certains sports comme le tennis, la course à pied, la musculation intensive ou, pire, le ski sont très destructeurs pour les articulations en raison des chocs articulaires qu'ils provoquent. Adaptez le sport à vos douleurs et n'hésitez pas à varier en fonction de vos envies. Ainsi, préférez le kayak si vous avez des douleurs aux genoux ou la marche si ce sont vos poignets qui vous font souffrir.

Les sports conseillés

 La gymnastique douce est à pratiquer après un échauffement complet d'une quinzaine de minutes pour ne pas traumatiser les muscles. Pratiquée régulièrement, elle permet un assouplissement de l'ensemble de l'organisme et donc de muscler les articulations lentement mais sûrement, en évitant la fonte musculaire due à l'inactivité.

 La natation est très favorable aux articulations puisqu'elle permet de les assouplir sans subir les chocs très traumatiques de la course à pied par exemple. L'eau permet un travail musculaire en douceur mais actif grâce aux effets de l'immersion qui diminuent le poids auquel sont soumises les articulations. Il n'y a pas de précautions particulières à prendre avant de se lancer si ce n'est de demander conseil à votre kiné pour les exercices à effectuer une fois dans l'eau, si un travail de rééducation post-traumatique s'impose.

 La marche peut aussi être pratiquée dans le cadre du renforcement articulaire si on ne se force pas à atteindre une certaine vitesse et qu'on respecte les sensations de l'organisme, il ne faut pas aller au-delà de ses sensations. Il va sans dire qu'en cas d'antécédents d'entorse de la cheville, le choix des chaussures devra être soigné et un recours aux semelles orthopédiques peut permettre une meilleure stabilité plantaire, qui diminuera les risques de récidive. En cas de problème de surpoids, la marche peut être pratiquée avec une canne qui permettra de soulager les articulations douloureuses du poids du corps.

Rééducation : seulement en suivant les conseils du médecin

 Quant à la rééducation, elle peut s'avérer indispensable en cas de gros traumatisme ou de problèmes réguliers dus à des mauvaises habitudes ou postures. Les exercices sont réalisés sous l'œil d'un professionnel, votre kiné par exemple, afin de ne pas apprendre des gestes qui pourraient nuire à d'autres tendons ou articulations. L'auto-rééducation est principalement réservée aux enfants qui n'ont pas les mêmes craintes que les adultes (de tomber, de se refaire une entorse) et qui courent bien souvent quelques semaines après un traumatisme sans se poser de questions.

Sommaire