Attention à ne pas confondre les courges comestibles et les coloquintes

C'est la saison des citrouilles, potirons, butternut, pâtissons et autres cucurbitacées ! Attention, toutes les courges ne sont pas comestibles et certaines peuvent causer de graves intoxications alimentaires.

Attention à ne pas confondre les courges comestibles et les coloquintes
© Mykola Lunov - 123RF

Potiron, citrouille, butternut, potimarrron, pâtisson... Ces cucurbitacées sont bons pour la santé et mettent de la couleur dans nos plats d'automne ! Mais attention, certaines courges dites "sauvages" sont toxiques et ne doivent pas être ingérées. La confusion entre les courges comestibles et les courges sauvages représente la 3e confusion la plus fréquente, après les confusions de plantes à bulbes toxiques avec des bulbes comestibles et les confusions de marron d'Inde avec des châtaignes, selon l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses) (communiqué du 31 octobre 2019). 

Les courges sauvages ont un goût amer contrairement aux courges comestibles qui ont un goût neutre ou légèrement sucré. 

Photos : reconnaître une courge sauvage donc toxique

Les courges sauvages ne doivent pas être consommées car elles contiennent de la cucurbitacines, "des substances très irritantes et amères qui peuvent être responsables rapidement après l'ingestion de douleurs digestives, de nausées, de vomissements, d'une diarrhée parfois sanglante, voire de déshydratation sévère nécessitant une hospitalisation", alerte l'Anses. Ces substances, qui ne sont pas détruites à la cuisson, sont naturellement fabriquées par les courges sauvages afin de repousser les chenilles et autres insectes prédateurs. 

Deux types de courges sont toxiques :

  • Les courges ornementales comme les coloquintes qui sont vendues dans le commerce, parfois même au rayon fruits et légumes. Ces courges sont uniquement décoratives et ne doivent pas être confondues avec les courges alimentaires. 
  • Certaines courges alimentaires cultivées dans un potager peuvent également devenir indigestes à la suite d'une hybridation sauvage. "Ce phénomène se produit lorsque cohabitent des variétés amères et des variétés comestibles, dans un même potager ou dans des potagers voisins, et que les graines sont récoltées et semées d'année en année", décrit l'Anses. Ces courges ont un goût amer contrairement aux courges comestibles qui ont un goût neutre ou légèrement sucré. 
Courges sauvages ou coloquintes © Olga Miltsova - 123RF

Photos de courges alimentaires comestibles

 

© Panor Krachon / Mauro Rodrigues - 123RF
© Kateryna Bibro / indigolotos / Anton Lopatin - 123RF

Différences entre une courge comestible et une courge sauvage

Type de courges Aspect Goût et chair Comestible ou non ?
Citrouille

Forme ronde 

Couleur orange

Pédoncule rugueux et fibreux

Goût doux, peu sucré et chair filandreuse Comestible
Potiron

Forme ronde, ovale ou aplatie selon les variétés

Couleur allant du orange au vert foncé

Pédoncule souple et spongieux

Goût doux et sucré et chair plus lisse que la citrouille Comestible
Potimarron

Forme de poire

Couleur orange foncé, bronze ou rouge

Goût de châtaigne et chair farineuse Comestible
Pâtisson

Forme dentelée et légèrement bombée

Peau lisse, orange ou blanche

Couleur blanche ou vert clair

Goût peu sucré de fond d'artichaut et chair jaune foncé et farineuse Comestible
Butternut

Forme de poire très allongée

Peau mate (non brillante) et très fine

Couleur orange clair

Goût doux de châtaigne ou de noisette et chair onctueuse Comestible
Courges non alimentaires ou coloquintes

Forme sphérique ou ovoïde, d’œuf ou de poire

Écorce lisse ou verruqueuse

Goût très amer et chair verte, blanchâtre ou jaune Non comestible

Les symptômes en cas d'intoxication

Une petite quantité de courge avalée suffit à entraîner des symptômes qui apparaissent généralement peu de temps après l'ingestion : vomissements, diarrhées parfois sanglantes, crampes intestinales, vertiges, salivation abondante, palpitations, déshydratation...

Que faire en cas d'intoxication alimentaire ?

Si un ou plusieurs troubles apparaissent à la suite d'une consommation de courge, appelez immédiatement le centre antipoison le plus proche de chez vous ou consultez un médecin. En cas d'urgence médicale (saignements digestifs abondants, perte de connaissance...), rendez-vous directement aux urgences ou appelez le 15. Il est très important de mentionner à votre interlocuteur que vous avez consommé de la courge, de préciser l'heure du dernier repas, l'heure de survenue des premiers signes ainsi que de décrire précisément les symptômes.

Prévention : comment éviter les intoxications ?

  • En cas de doute, goûtez un petit morceau cru : si le goût est amer, recrachez-le et jetez la courge à la poubelle car cela signifie qu'elle n'est pas consommable, même cuite. Si le goût est neutre ou légèrement sucré, la courge est comestible. 
  • Photographiez la courge avant sa consommation pour permettre une meilleure identification de l'espèce consommée. 
  • Conservez les restes de repas (soupe, purée…) qui pourront éventuellement être utiles à des recherches de toxiques dans la courge consommée.
  • Ne consommez pas de courges sauvages qui poussent "spontanément" dans un jardin.  
  • Ne récupérez pas les graines des récoltes précédentes pour les ressemer. Achetez de nouvelles graines à chaque nouvelle semence pour les planter dans votre potager. 
  • Les courges ornementales (coloquintes) sont toutes toxiques et ne doivent pas être consommées. Lorsque vous en achetez, vérifiez l'étiquette ou demandez conseil aux vendeurs sur les lieux de vente.

* Sources : "Attention aux courges amères !", actualité publiée par l'Anses le 31 octobre 2019 et le Centre Antipoison de Belgique. 

Attention à ne pas confondre les courges comestibles et les coloquintes
Attention à ne pas confondre les courges comestibles et les coloquintes

Sommaire Photos de courge sauvage Photos de courge comestible Différences entre les courges Symptômes d'intoxication Que faire en cas d'intoxication ? Conseils de prévention Potiron, citrouille, butternut,...