Boules Quies : comment les mettre, les nettoyer ?

Commercialisées pour réduire le bruit, les boules Quies® sont des protections auditives conçues dans différents matériaux. Ces protections auditives sont-elles efficaces ? Comment les utiliser sans risque ? Peut-on dormir avec ? Explications avec le Dr. Ali Abbas, ORL et chirurgien cervico-facial à Paris.

Boules Quies : comment les mettre, les nettoyer ?
© 123RF-Andriy Popov

C'est quoi les boules Quies® ?

Quies signifie "calme", "quiétude" en latin, et fut en tant que tel élevé à la divinité. la dénomination sera reprise par un pharmacien parisien qui, en 1918, fabriqua pour la première fois des protections auditives à la demande d'une cliente qui se plaignait de nuisances sonores, dont le mari s'associe en 1921 au pharmacien. C'est ainsi ainsi que naît l'entreprise Quies qui commercialise depuis lors des protection auditives. Le nom de cette entreprise est si connu aujourd'hui que les protections auditives sont communément appelées boules Quies® par antonomase.

Composition : cire, silicone..

Les protection auditives peuvent être conçues en différents matériaux :

  • en cire : il faut alors les rouler en boule et les mouler soigneusement pour qu'ils s'adaptent à la partie externe du conduit auditif.
  • en silicone : ce sont généralement des atténuateurs de bruits, utilisés sur les chantiers, par les musiciens ou encore lors des concerts
  • en mousse : il s'agit principalement de polychlorure de vinyle (PVC) ou de polyuréthane (PU) (mousse à mémoire de forme), qui sont comprimés (roulés) et placés dans le conduit auditif, où ils se dilatent pour le boucher.
  • certains sont également moulés sur mesure, fabriqués à partir d'un moule de l'oreille de l'utilisateur et conçus pour s'adapter précisément à toutes les formes de conduit auditif.

Comment les mettre ?

Les conseils d'utilisation des boules Quies® dépendent de leur composition :

  • Pour celles en cire : Il faut enlever le coton, ramollir la cire avec des doigts parfaitement propres, adapter à la forme du conduit auditif, introduire la boule entière dans l'oreille et enfoncer légèrement. Et enfin, tirer le lobe de l'oreille vers l'arrière pour chasser l'air du conduit auditif
  • Pour celles en mousse : Il faut rouler doucement le bouchon avec des doigts parfaitement propres pour le rendre aussi fin que possible. Puis, Introduire le bouchon comprimé dans le conduit auditif, tirer le lobe de l'oreille vers l'arrière pour chasser l'air du conduit auditif et enfin maintenir le bouchon jusqu'à ce qu'il se gonfle et soit maintenu à l'intérieur du conduit auditif
  • Pour les bouchons en silicone : Il faut introduire sans forcer l'embout annelé dans chaque oreille en exerçant un léger mouvement rotatif, tout en étirant le lobe de l'oreille vers le haut puis vers l'arrière pour chasser l'air du conduit auditif.

"Les bouchons d'oreille en silicone sont les plus efficaces"

Quelle efficacité ?

Les bouchons d'oreilles permettent d'atténuer les agressions sonores de 29 dB en moyenne. Un chiffre qui transforme le ronflement d'un dormeur en douce respiration. Mais même si la réduction du bruit n'est pas totale, l'efficacité est incontestable. "Les bouchons d'oreille en silicone -sur mesure chez les audioprothésistes- sont plus efficaces en terme de réduction sonore et sont réutilisables, mais coûtent beaucoup plus cher" souligne le Dr Abbas. Par ailleurs, il "déconseille les bouchons d'oreille en cire, car parfois il reste des morceaux de cire dans le conduit auditif externe qu'il faudra aller faire retirer chez un spécialiste."

"Elles entraînent des bouchons de cérumen à la longue."

Dormir avec des boules Quies®

Les bouchons d'oreilles pour dormir sont conçus pour être aussi confortables que possible tout en bloquant les sons externes susceptibles d'empêcher ou de perturber le sommeil (voisinage, bruits de la rue, machine à laver…). Certains sont conçus spécialement pour atténuer uniquement certains bruits (comme le ronflement de son/sa partenaire) tout en permettant d'entendre encore d'autres bruits, comme un réveil. Pour déterminer le confort des bouchons d'oreille utilisés pour dormir, il convient de les essayer en position couchée : la pression exercée sur l'oreille entre la tête et l'oreiller peut entraîner une gêne importante. De plus, le simple fait d'incliner la tête en arrière ou sur le côté provoque des modifications anatomiques importantes dans le canal auditif, principalement une réduction du diamètre du canal auditif, ce qui peut réduire le confort si le bouchon est trop grand. Néanmoins, le Dr. Abbas recommande d'utiliser les boules Quies® uniquement en cas de nécessité (environnement sonore) "car elles entraînent des bouchons de cérumen. Quelque soit la texture de la protection auditive, cela impactera le cérumen produit naturellement dans le conduit auditif externe."

Si l'on porte des bouchons d'oreille la nuit, le Dr. Abbas conseille de "se rincer les oreilles avec la douchette lors de la douche avec de l'eau tiède durant 10 secondes et cela quotidiennement." Si par contre l'on se rince rarement, l'eau va faire gonfler le bouchon de cérumen et aggraver la gêne.

"Si on porte des bouchons d'oreille, il faut absolument proscrire les cotons-tiges."

Comment les nettoyer ?

Les bouchons en mousse ou en cire sont à usage unique : il faut donc les jeter après utilisation. En revanche, les bouchons en silicone, réutilisables, doivent être lavés à l'eau et au savon puis replacés dans leur boîte jusqu'à la prochaine utilisation.

Peut-on les utiliser en avion ?

Des bouchons d'oreilles existent également pour protéger les oreilles de la douleur causée par les changements de pression dans la cabine de l'avion. Mais, comme l'affirme le Dr. Abbas, si "les bouchons d'oreilles atténuent le bruit, ils n'ont jamais permis scientifiquement d'atténuer la douleur liée aux changements de pression, voire aggravent les dysfonctions tubaires" et de poursuivre : "J'ai certains patients qui se disent soulagés grâce à des gobelets avec dedans une serviette humide chaude distribuée par le personnel navigant en cas de douleur liée à l'atterrissage…" Certaines compagnies aériennes distribuent régulièrement des bouchons d'oreilles en mousse pour aider les passagers à améliorer leur confort lors des atterrissages et des décollages, ainsi que pour réduire l'exposition au bruit de l'avion pendant le vol. Ceux-ci peuvent également permettre aux voyageurs de trouver un certain calme pour s'endormir pendant le vol s'ils le souhaitent.

"Il ne faut jamais rien mettre dans les oreilles quelque chose d'autre que des bouchons d'oreille."

Peut-on se fabriquer des boules Quies® maison ?

Les protections auditives sont conçues dans des matériaux hypoallergéniques, conçus spécifiquement pour cet usage. Il est ainsi préférable de ne pas essayer de réaliser des bouchons d'oreilles "maison" dont les fibres pourrait léser le conduit auditif. "Il ne faut jamais rien mettre dans les oreilles quelque chose d'autre que des bouchons d'oreille." résume le Dr. Abbas.

Peut-on en mettre à un enfant, un bébé ?

Certaines protections auditives sont fabriquées spécialement pour les enfants et les bébés afin de s'adapter à la taille de leur conduit auditif : casques anti-bruit, protection pour la piscine ou pour l'avion. Le Dr. Abbas insiste sur le fait qu'il ne faut "jamais utiliser de boules Quies (bouchons d'oreille) pour les bébés ( moins de 2 ans). Pour les enfants, il faut utiliser uniquement des protections sur mesure pour la piscine en cas d'intervention chirurgicale sur les oreilles, mais même ce dogme est remis en question notamment si la tête reste <1/2m sous l'eau";

Merci au Dr. Ali Abbas, ORL et chirurgien cervico-facial.