Punaises de lit : que faire en cas d'invasion ?

Il n'y a jamais eu autant de punaises de lit en France. Les habitants de Marseille en proie à une invasion dans leurs logements, leurs écoles et leurs hôpitaux demandent à l'Agence régionale de Santé d'agir vite. Quels sont les traitements conseillés ? Faut-il jeter ses vêtements ? Son matelas ?

[Mise à jour le 4 novembre 2019] Le problème s'aggrave en France. Cela fait plusieurs années que les signalements de punaises de lit se multiplient, dans la plupart des grandes villes. Dernière manifestation en date, le lundi 4 novembre 2019 devant l'Agence régionale de Santé de Marseille ou un inter-collectif de 17 associations de citoyens est venu réclamer la mise en place de mesures urgentes. Des punaises de lit ont envahi les écoles, hôpitaux, logements et même les bibliothèques de la ville où des milliers de livres ont dû être traités. "On a un dossier en béton, il y a des chercheurs ici à Marseille qui sont sûrs à 90% que les punaises de lit transmettent une bactérie, qui peut provoquer des difficultés cardiaques", a expliqué Katia Yakoubi, co-fondatrice de l'intercollectif, au micro de France Bleu Provence. Ces insectes brunâtres, visibles à l'œil nu, disparus dans les années 1960 seraient réapparus au début des années 2000 dans toutes les métropoles. Selon l'association Droit au Logement (DAL), 400 000 sites seraient infestés en France dont 100 000 en Ile-de-France. Et ce n'est pas un problème d'hygiène, martèlent les spécialistes.

D'où viennent toutes ces punaises de lit ?

Ces insectes sont connus depuis l'Antiquité ! Dans les pays occidentaux, ils auraient disparu après la Seconde guerre mondiale du fait d'une meilleure hygiène et de l'utilisation d'insecticides puissants. Avant de réapparaître au début des années 2000. Plusieurs hypothèses sont avancées :

  • Une mauvaise utilisation des insecticides qui a conduit à les rendre plus résistants et a permis aux punaises de se développer sournoisement et à bas bruit.
  • Les voyages internationaux : les punaises de lit peuvent se disséminer sur de grandes distances par le biais des voyages en avion ou en train.
  • Le manque d'information qui conduit les résidents concernés à ne pas oser déclarer les infestations. La peur d'être taxé de "sale" induit un sentiment de honte et constitue un frein à la mise en place d'éradications efficaces. 

Résultat, les punaises se retrouvent dans les habitations, dans les chambres d'hôtels, mais aussi dans les auberges de jeunesse, les centres de santé, les prisons, les hôpitaux ou encore les transports en commun.

Comment reconnaître une punaise de lit ?

De forme ovale et aplatie, les punaises de lit mesurent 4 à 7 mm. Elles se nourrissent de sang humain après avoir injecté par le biais de leur salive des produits analgésiques, anticoagulants et vasodilatateurs pour faciliter son aspiration. Après avoir piqué leur hôte, elles prennent une teinte plus foncée, leur corps gonfle et elles passent environ 7 jours sans se nourrir. Ces insectes sévissent uniquement la nuit. A noter aussi qu'elles ne peuvent pas grimper facilement sur le métal ou les surfaces polies, encore moins voler ou sauter.

Reconnaître les punaises de lit : à retenir

  • Elles sont visibles à l'œil nu.
  • Les punaises adultes sont généralement brunes. Lorsqu'elles sont gorgées de sang, leur couleur va du rouge au brun foncé.
  • Elles sont de forme ovale et ont environ la taille d'un pépin de pomme aplati, soit de 4 à 7 mm de longueur.
  • Elles ne sautent pas et ne volent pas.
  • Elles se déplacent à la vitesse d'une fourmi.
  • Elles ont une durée de vie de 5 à 6 mois. Cependant, elles peuvent vivre plus d'un an sans se nourrir lorsqu'elles se mettent en état de dormance.
  • Les œufs des punaises de lit sont blanchâtres et de la grosseur d'une tête d'épingle. Ils sont disposés en grappes et fixés un peu partout, dans de petits espaces serrés. Ils éclosent environ de 10 à 14 jours après avoir été pondus.

Punaises de lit en images

© Mr.Smith Chetanachan - 123 RF

Quels symptômes en cas de piqûres ?

La piqûre est indolore mais dans les deux heures qui suivent, des démangeaisons apparaissent, et s'accompagnent de traces rouges, qui rappellent une piqûre de moustique. On trouve généralement de trois à quatre piqûres alignées ou groupées au même endroit sur la peau. Les piqûres se localisent généralement sur les parties non couvertes des bras, des jambes et du dos. La réaction cutanée peut néanmoins varier d'une personne à l'autre. Certaines ne verront aucune piqûre, pour d'autres elles disparaissent très vite en quelques heures à quelques jours. A l'inverse, certaines vont sur-réagir jusqu'à manifester une réaction allergique avec des boursouflures rouges qui grattent.

Les manifestations cutanées peuvent évoluer vers un urticaire. Les lésions, localisées sur les zones non couvertes par les vêtements, sont très incommodantes du fait des fortes démangeaisons qu'elles provoquent. De multiples piqûres peuvent entraîner une anémie et une surinfection des lésions en cas de grattage.

Outre ces effets physiques, l'impact psychologique n'est pas à sous-estimer. En 2012, une étude a montré qu'une infestation par des punaises de lit est fortement liée à l'apparition de troubles anxieux et de troubles du sommeil, avec parfois l'apparition d'un état de stress post traumatique.

Comment savoir si l'on est infesté ?

Plusieurs éléments peuvent témoigner d'une infestation de punaises de lit :

  • présence de punaises et de leurs déjections : apparition de taches noires sur le matelas, les draps, le sommier ou les murs.
  • présence de longues traces de sang sur les draps dues à l'écrasement des punaises lors du sommeil.

Comment s'en débarrasser ? Que faire ?

Ces insectes détestent la lumière, ils se cachent donc dans les recoins sombres et sont actifs uniquement la nuit. C'est ce qui explique qu'ils se cachent le plus souvent dans les chambres à coucher, surtout au pourtour des matelas, au plus près des dormeurs. Le problème, c'est que lorsque des insecticides sont utilisés pour les faire partir, les punaises de lit se réfugient ailleurs et ne se limitent donc pas à la chambre à coucher. C'est ainsi qu'on peut les retrouver en l'espace de quelques semaines dissimulées dans les fissures des murs, du sol, du mobilier, dans les prises électriques, derrière les meubles ou les tableaux. Elles se faufilent également dans les sacs et les vêtements…

Il faut savoir que les punaises de lit peuvent apparaître n'importe où. Une bonne hygiène et surtout une détection rapide du problème peut évidemment limiter leur multiplication. 

  • Si vous pensez avoir été piqué par des punaises de lit : lavez vos vêtements immédiatement ainsi que votre valise si vous avez voyagé. 
  • Si l'infestation est présente chez vous, lavez à la machine tous vos vêtements, oreillers, coussins et linge de maison (à plus de 60°c pour tuer les insectes). Utilisez un aspirateur muni d'un bec suceur pour capturer les œufs et les insectes. Le conduit d'aspirateur devra être nettoyé et le sac obturé ou emballé dans un sac plastique et jeté dans une poubelle extérieure pour éviter toute contamination d'autres sites. D'une manière générale, retenez qu'il faut privilégier la lutte mécanique, donc sans insecticides. Il convient également d'éviter de les disperser, ce qui rendrait leur élimination plus ardue et diminuerait les chances de succès du traitement. Ne jetez pas les meubles qui vous semblent infestés (ex. lit, sofa), et ne déplacez rien au risque d'aggraver la situation ou de contaminer les voisins. 
  • Si vous continuez à voir un grand nombre de punaises de lit, contactez un spécialiste de la lutte antiparasitaire. Ces professionnels de la gestion  antiparasitaire, adopteront des méthodes de lutte qui allient des techniques et produits efficaces. Sachez que leurs tarifs ne sont cependant pas encadrés, ils peuvent aller de 400 à 1000 euros pour intervenir. Sachez enfin que les bombes "fuger" à dégoupiller au milieu de la pièce ne sont pas conseillées car inefficaces.

Que faire en cas de piqûres ?

Les piqûres de punaises de lit disparaissent naturellement sous les dix jours et ne nécessitent pas de soins particuliers. Il est conseillé de nettoyer la peau et d'éviter de se gratter afin de ne pas infecter la peau. En cas de démangeaisons persistantes, consultez un médecin. Il pourra prescrire une crème apaisante.

Comment prévenir une infestation ?

Il n'y pas de solution miracle, mais il existe quand même des gestes préventifs à connaître. Lorsque vous voyagez, inspectez éventuellement le lit de la chambre d'hôtel pour détecter la présence de punaise de lit. Si vous achetez des meubles ou vêtements d'occasion, veillez à les inspecter minutieusement et à nettoyer ces articles avant de les installer dans votre maison.

Punaises de lit : que faire en cas d'invasion ?
Punaises de lit : que faire en cas d'invasion ?

Sommaire Causes d'invasion de punaises de lit Reconnaître une punaise Photo de punaise de lit Symptômes en cas  de piqûres Comment savoir si on est infesté Comment s'en débarrasser Que faire en cas de piqûre ? ...