L'ail, votre allié santé Hypertension, athérosclérose : diminuer les troubles cardiovasculaires

Il n'est pas aussi célèbre que les oméga-3 ou les stérols et pourtant... Son efficacité est reconnue par l'Organisation mondiale de la santé (OMS), qui estime qu'il peut s'agir d'un bon complément à un traitement classique. L'ail est en effet bénéfique à la santé cardiovasculaire sur plusieurs plans.
 

l'ail contribue à faire baisser la pression artérielle chez les personnes
L'ail contribue à faire baisser la pression artérielle chez les personnes hypertendues. © Richard Villalon - Fotolia.com

 Il contribue à faire baisser la pression artérielle d'environ 10 % chez les personnes hypertendues. Une très bonne nouvelle puisque faire baisser ne serait-ce que légèrement la pression artérielle permet de diminuer notablement le risque d'infarctus du myocarde et d'accident vasculaire. Seul souci : pour un effet visible, il faut consommer environ deux gousses d'ail par jour...

Bien sûr, l'ail à lui tout seul ne peut pas régler les problèmes d'hypertension mais il peut être utilisé en complément d'un traitement, par exemple, non sans avoir demandé l'avis de son médecin auparavant.

 L'adénosine contenue dans les gousses d'ail possède un petit effet vasodilatateur, ce qui permet une meilleure circulation sanguine et pourrait, d'ailleurs, expliquer également l'effet anti-hypertenseur.

 Par ailleurs, l'ail contient des prostaglandines qui ont pour propriété de fluidifier le sang, ce qui peut encore améliorer la circulation sanguine.

 Les composés de l'ail aident également à réduire les plaques d'athérosclérose, admet l'OMS. Ces plaques, composées notamment de cholestérol, se déposent au fil des ans sur les parois des artères, les rendant plus rigides et diminuant leur diamètre. Cette pathologie constitue donc un facteur de risque d'accident cardiovasculaire. Plusieurs études ont montré que la maladie progressait trois fois moins vite chez les personnes à risque consommant de l'ail que chez les personnes à risque n'en consommant pas. L'ail semble notamment particulièrement bien protéger l'aorte, l'artère centrale de notre organisme.

 Son influence sur le taux de cholestérol est plus contestée. Beaucoup d'études contradictoires ont été réalisées sur le sujet. Certaines attribuent à l'ail un effet hypocholestérolémiant alors que d'autres ne voient pas de différence notable, quel que soit le type de consommation.

Sommaire