La migraine, c'est dans les gènes

La découverte concerne plusieurs centaines de millions de personnes de par le monde : des chercheurs ont découvert une légère variation de l'ADN chez des patients atteints de migraines sévères.

Les résultats de l'étude, menée sur plusieurs milliers de personnes en Europe, viennent d'être publiés dans la revue Nature Genetics.

Une petite variation de l'ADN au niveau du chromosome 8 entraîne ainsi un dysfonctionnement du glutamate : ce messager des neurones s'accumule au niveau des synapses, ce qui semble déclencher les migraines. Cette découverte suscite un véritable espoir chez les migraineux car on peut imaginer qu'une thérapie qui empêcherait l'accumulation de ce glutamate permettrait ainsi de faire disparaître les migraines.

La migraine, bénigne mais parfois très handicapante, est particulièrement répandue : 300 millions de personnes de par le monde en souffrent quotidiennement. En Europe, 12 % des femmes et 8 % des hommes sont considérés comme migraineux.

Lire également tous nos dossiers Migraine