Diverticules (de Meckel, de Zenker) : les symptômes

Les diverticules sont des poches qui se forment sur les muqueuses de l'intestin, et plus rarement, de l'œsophage. Généralement bénins, ils peuvent être à l'origine de difficultés digestives et de complications potentiellement graves. Diverticule de Meckel, de Zenker ou sigmoïdien... Zoom sur cette maladie avec le Dr Anne-Christine Della-Valle, médecin généraliste.

Définition : qu'est-ce qu'un diverticule ?

Les diverticules sont des petits sacs (poches ou hernies) formés par des replis de la muqueuse de la paroi intestinale, ou de l'œsophage. Ils se développent donc sur les parois du côlon, de l'intestin grêle et de l'œsophage. Il existe plusieurs types de diverticules, en fonction de leur localisation sur le tube digestif.

Les diverticules se développent sur les parois du côlon, de l'intestin grêle et de l'œsophage.

© Maria Averburg - 123RF

Types de diverticules

Diverticulose

La diverticulose se caractérise par la présence de multiples petites hernies sur la paroi du côlon. Elle est généralement asymptomatique, mais peut évoluer en diverticulite du sigmoïde (portion de côlon descendant interposé entre le côlon gauche et le rectum), qui est la complication infectieuse la plus fréquente.

Diverticule de Meckel

Le diverticule de Meckel correspond à une malformation du tube digestif au niveau du dernier tiers de l'intestin grêle, causée par la persistance du canal vitellin (reliquat de l'ombilic embryonnaire). Les complications, bien que rares, peuvent être une hémorragie intestinale (liée à une production acide à l'origine d'une ulcération), une obstruction (occlusion) ou une diverticulite, qui peut simuler une crise d'appendicite Le traitement, chirurgical, consiste en l'ablation du diverticule. Celle-ci a souvent lieu au décours d'une appendicectomie, alors que le diverticule de Meckel est découvert fortuitement.

Diverticule de Zenker

Le diverticule de Zenker se situe en zone pharyngo-oesophagienne. Il s'agit d'une hernie de la muqueuse de l'œsophage. Il peut apparaître en présence d'un déséquilibre des pressions musculaires dans les régions du pharynx et du début de l'œsophage.

Ses symptômes sont :

  • une sensation de corps étranger au niveau du pharynx,
  • une mauvaise haleine,
  • des régurgitations.

Parmi ses complications, on peut observer des difficultés à la déglutition et des épisodes d'infection pulmonaires par régurgitation, fausses routes et inhalation. La prise en charge de ce diverticule repose sur une intervention chirurgicale ou par l'utilisation de différentes techniques endoscopiques (ablation ou suspension du diverticule). Il est plus fréquent après 65 ans.

Le diagnostic du diverticule de Zenker repose sur une radio. On pratique généralement un TOGD ou transit oeso-gastro-duodénal qui permet, après ingestion d'un produit de contraste, de localiser des lésions au niveau des muqueuses de l'appareil digestif par radiographies. La FOGD ou fibroscopie oeso-gastro-duodénale qui permet de visualiser les lésions directement à l'aide d'un endoscope est dangereuse en cas de diverticule de Zenker car il existe un risque de perforation.

Diverticulite du sigmoïde ou diverticule sigmoïdien

La diverticulite du sigmoïde est une infection d'un ou plusieurs diverticules du segment sigmoïde du côlon. Non traitée, ou dans sa forme sévère, elle peut évoluer en abcès, péritonite ou hémorragie digestive. Une fièvre modérée, des douleurs abdominales localisées en fosse iliaque gauche en sont les principaux symptômes. Le traitement repose sur une antibiothérapie associée à une intervention chirurgicale en cas de forme compliquée ou de récidive. Le rétablissement d'une alimentation riche en fibres alimentaires peut aider à prévenir le risque de récidive.

Crise de diverticulite

La crise de diverticulite correspond à l'inflammation et/ou à l'infection d'un ou plusieurs diverticules. Elle peut être révélatrice de la diverticulose. Elle apparaît plus souvent après un écart de régime alimentaire. Elle provoque d'intenses douleurs abdominales, principalement en fosse iliaque gauche, parfois de la fièvre et des troubles du transit. Elle peut se compliquer, d'abcès de perforation ou de péritonite.

Diverticules dans le côlon © Juan Gaertner - 123RF

Facteurs de risques

Les diverticules intestinaux se forment préférentiellement après 40 ans et sont plus fréquents chez la femme. D'autre part, une alimentation déséquilibrée, pauvre en fibres alimentaires représente un facteur de risque important.

Traitements : opération, antibiotiques...

Le traitement de la diverticulose repose essentiellement sur le régime alimentaire. Lorsqu'elle se complique de diverticulite, un traitement antibiotique peut être nécessaire. Si les épisodes de diverticulite sont trop sévères et récurrents, une intervention chirurgicale peut être proposée pour retirer la portion du côlon atteinte par les diverticules, c'est-à-dire le sigmoïde la plupart du temps.

Alimentation : que manger ?

En cas de diverticulose, il est nécessaire d'avoir un régime alimentaire contenant des fibres, accompagné d'une bonne hydratation quotidienne. L'utilisation de probiotiques est utile. Une mastication prolongée et efficace est également nécessaire pour améliorer la digestion

  • Manger des fibres et des probiotiques
  • Bien s'hydrater (au moins 1.5 L d'eau par jour)
  • Préférer le pain de son plutôt que le pain blanc
  • Manger les fruits cuits plutôt que crus
  • Eviter les fruits avec des pépins

Le conseil du médecin

En cas de diverticulose colique, le régime alimentaire, l'activité physique régulière et une bonne hydratation sont les clés pour éviter l'inconfort intestinal, les douleurs et les complications

Diverticules (de Meckel, de Zenker) : les symptômes
Diverticules (de Meckel, de Zenker) : les symptômes

Sommaire Définition Types de diverticules • Diverticulose • Diverticule de Meckel • Diverticule de Zenker • Diverticule du sigmoïde • Crise de diverticulite Facteurs de risque Traitements et opération Alimentation : que...