Oedème de Quincke : le reconnaître et le traiter vite

Un œdème de Quincke est le signe d'une réaction allergique. Associé à un gonflement de la langue et de la gorge, il peut causer l'étouffement. Il peut parfois être associé à un choc anaphylactique, une urgence vitale. Voici les symptômes à repérer pour une prise en charge précoce.

Définition

L'oedème de Quincke, ou angiœdème, est un gonflement rapide de la peau et des muqueuses au niveau de la tête et du cou, lié à une réaction le plus souvent allergique ou inflammatoire.

Causes

"L'oedème de Quincke est dans la grande majorité la conséquence d'une réaction allergique à un aliment ingéré ou à une substance inoculée" explique le Dr. Madiha Ellaffi, pneumologue et allergologue. "Il peut donc s'agir d'une allergie alimentaire (cacahuète, fruits à coque, crustacés …), d'une réaction à un médicament ou un traitement (antibiotique, anti-inflammatoire …) ou encore à une piqûre d'insecte (guêpe, abeille …)." L'allergie au latex est également de plus en plus souvent incriminée.

Symptômes

Il est généralement localisé au niveau du visage, des lèvres et des paupières. Sa survenue est brutale, s'étend de la peau vers la gorge et le larynx et peut causer une difficulté de déglutition, un gonflement de la langue et de la gorge pouvant aller jusqu'à l'étouffement.

Des démangeaisons intenses de la plante des pieds peuvent alerter

Oedème et choc anaphylactique

L'oedème de Quincke peut être associé à un choc anaphylactique mais il peut aussi y avoir un tel choc sans oedème de Quincke. Ce sont deux choses distinctes. Le choc anaphylactique est la réaction allergique la plus violente, elle peut aller jusqu'à engager le pronostic vital. C'est une réaction immédiate et généralisée qui se décline en 4 stades de gravité. Elle va du stade I (urticaire géant) jusqu'au stade IV (arrêt circulatoire et/ou respiratoire). "Un des premiers symptômes ressentis par les patients est le prurit palmo-plantaire qui se manifeste par des démangeaisons intenses de la plante des pieds et de la paume des mains" décrit le Dr. Ellaffi. "Survient ensuite une sensation de malaise induite par une baisse de tension. Il faut alors réagir de toute urgence "

Diagnostic : les prick-tests et dosage IgE

Il commence par une enquête allergologique qui permet de déterminer le ou les potentiels allergènes responsables de la crise.  Puis, deux types de tests sont le plus souvent proposés pour le confirmer : les tests cutanés ou prick-tests, pratiqués avec des extraits purifiés d'allergènes que l'on fait pénétrer en intradermo à l'aide d'une lancette sur l'avant bras. Ces prick-tests doivent ensuite idéalement être confirmés par un dosage des IgE à l'aide d'un prélèvement sanguin.

Que faire ?

L'oedème de Quincke est un cas d'urgence, il faut réagir dès l'apparition des premiers symptômes. Si c'est une première crise, il faut appeler le 15 et suivre les indications données par téléphone. Si c'est une récidive, le médecin aura préalablement prescrit une seringue d'adrénaline auto-injectable à avoir toujours sur soi, c'est le premier geste à effectuer. On peut ensuite prendre dans l'ordre des corticoïdes, de la ventoline puis des antihistaminiques oraux.

Merci au Dr. Madiha Ellaffi, pneumologue et allergologue.

Oedème de Quincke : le reconnaître et le traiter vite
Oedème de Quincke : le reconnaître et le traiter vite

Sommaire Définition Causes Symptômes Choc anaphylactique Diagnostic Que faire ? Définition L'oedème de Quincke , ou angiœdème, est un gonflement rapide de la peau et des muqueuses au niveau de la tête et du cou, lié...