Comment soigner une mycose anale ?

Une mycose anale se caractérise par des démangeaisons de l'anus, fréquentes et gênantes. Bénigne, la mycose anale nécessite néanmoins une prise en charge. Le point avec le Docteur Paul Dupont, dermatologue, auteur de "Soigner sa peau au naturel" aux éditions Eyrolles.

Définition

Les mycoses sont des affections provoquées par des champignons microscopiques (il en existe quelque 100.000 au niveau cutané). Elles peuvent atteindre la peau, les ongles, le tube digestif, ou les muqueuses. Les mycoses qui touchent l'anus sont le plus souvent dues aux levures du genre Candida, naturellement présentes dans le tube digestif sans aucun retentissement clinique, mais qui dans certaines circonstances, peuvent devenir pathogènes (et donc entraîner des symptômes). Ces mycoses anales surviennent le plus souvent ponctuellement, mais peuvent aussi devenir chroniques, fréquemment chez les personnes immunodéprimées ou les personnes âgées. La mycose anale peut également être due à l'extension vers l'anus d'une mycose génitale.

Symptômes

Les symptômes d'une mycose anale sont les suivants : boutons, démangeaisons ; sensation de brûlure ; rougeurs ; écoulement ; lésions induites par le grattage. 

Causes

"Si les mycoses peuvent être consécutives à la prise d'antibiotiques, elles surviennent en général sur un terrain acide (alimentation trop sucrée et acide) et font suite à une carence en fer", explique le dermatologue.

Diagnostic

Le diagnostic de la mycose anale s'effectue par le biais d'un examen physique de l'anus. En général, aucun examen complémentaire n'est nécessaire et le traitement d'épreuve (c'est-à-dire la prescription d'un traitement adapté sans certitude diagnostique) engendre une diminution des signes cliniques, ce qui permet de confirmer a posteriori le diagnostic. Dans de rares cas, un prélèvement au niveau d'éventuelles lésions est possible pour une mise en culture et une identification du micro-organisme en cause. 

Que faire ?

Le traitement de la mycose anale se fait par le biais d'un traitement médicamenteux, généralement local, sous la forme d'une crème ou d'une pommade antimycosique. Dans certains cas, notamment chez la personne dont l'immunité est diminuée, des antifongiques (ou antimycosiques) par voie orale sont prescrits. "On peut également faire des lotions locales à base de bicarbonate de sodium pour alcaliniser et adoucir, puis utiliser l'huile essentielle de tea tree (Melaleuca alternifolia) diluée dans un liniment oléocalcaire", préconise le Docteur Dupont.

Merci au Docteur Paul Dupont, dermatologue.

Comment soigner une mycose anale ?
Comment soigner une mycose anale ?

Sommaire Définition Symptômes Causes Diagnostic Que faire ? Définition Les mycoses  sont des affections provoquées par des champignons microscopiques (il en existe quelque 100.000 au niveau cutané). Elles peuvent atteindre...