Bisphénol A : définition, risques et dans quels produits ?

Le bisphénol A (BPA) est un composé organique présent dans les plastiques alimentaires (boîtes de conserves, canettes, biberons...), les DVD et certains papiers thermiques. Suspecté d'être un perturbateur endocrinien, il est peu à peu remplacé par le bisphénol S. Quels sont ses dangers sur la santé ? Que dit la réglementation en France ?

Bisphénol A : définition, risques et dans quels produits ?
© khunaspix - 123RF

Définition : qu'est-ce que le bisphénol A ?

Le bisphénol A (BPA) est une substance chimique principalement utilisée en association à d'autres substances pour la fabrication de plastiques et de résines. Le BPA est notamment utilisé dans le polycarbonate, un plastique rigide et transparent de haute performance. Le polycarbonate est utilisé pour fabriquer des récipients alimentaires tels que des bouteilles recyclables, des biberons, de la vaisselle ainsi que des conteneurs destinés au stockage. Des résidus de BPA peuvent également se retrouver dans des résines époxy utilisées pour fabriquer les revêtements ou les films de protection qui recouvrent l'intérieur des canettes ou des cuves destinées à recevoir des aliments et des boissons. Le BPA peut migrer en petites quantités dans les aliments et les boissons stockés dans des matériaux qui contiennent cette substance.

Aliments, biberons... Où le trouve-t-on ?

Près d'une soixantaine de secteurs sont potentiellement utilisateurs du bisphénol A en France. Il est ainsi retrouvé dans les câbles, mastics, adhésifs, récipients à usage alimentaire ou non, optiques de phares, articles de sports, fluides de freinage, fluides caloporteurs, matériel d'installation électrique, appareils électroménagers, dispositifs et appareils médicaux, encres d'imprimerie, les articles de vaisselle, les bouteilles d'eau en plastique, les gourdes, les contenants pour la conservation des aliments, les anciens types de biberons...

Depuis 2015, le bisphénol A fait l'objet d'une restriction d'usage

Réglementation

En France, depuis le 1er janvier 2015, le bisphénol A fait l'objet d'une restriction d'usage dans l'ensemble des applications de contact alimentaire, que ce soit les ustensiles et contenants, les bouteilles et leur capsule ou les bocaux et leur couvercle. Il ne fait donc plus partie de la composition des ustensiles de cuisine, des articles de table et de la vaisselle (assiettes, bols, couverts, verres, pichets...), de la vaisselle spécifiquement destinée aux nourrissons et enfants en bas âge (tétines de biberons et biberons), des parties des appareils électroménagers destinées à entrer en contact direct avec les denrées alimentaires (bols, bouilloires, cafetières ou théières, robots cuiseurs, distributeurs de boissons, etc.), ou des contenants des réfrigérateurs destinés à entrer en contact avec des denrées alimentaires non conditionnées, comme les bacs à légumes.

Remplacement par le bisphénol S

A défaut de pouvoir utiliser du bisphénol A, certains industriels ont recours au bisphénol S, un composant qui résiste à la chaleur et joue un rôle protecteur entre les aliments et les matériaux. Cependant, là encore il existe de nombreuses incertitudes scientifiques en ce qui concerne les mécanismes d'action et les effets liés aux perturbateurs du système endocrinien. Certaines études montrent d'ailleurs qu'il serait encore plus toxique que le bisphénol A car il persisterait plus longtemps dans l'organisme et à des concentrations beaucoup plus élevées.

Dangers et risques pour la santé

Certaines études ont révélé un effet avéré chez l'animal (effets sur la reproduction, sur la glande mammaire, sur le métabolisme, le cerveau et le comportement) et des effets suspectés chez l'Homme (effets sur la reproduction, sur le métabolisme et pathologies cardiovasculaires).

Ces effets pourraient être observés mêmes à de faibles niveaux d'exposition, au cours des phases sensibles du développement. Ainsi, une réduction de l'exposition de la population au bisphénol A a été recommandée, notamment par sa substitution dans les matériaux destinés à entrer en contact avec les denrées alimentaires, en particulier pour les populations les plus sensibles (nourrissons, jeunes enfants, femmes enceintes et allaitantes). Le bisphénol A est aussi suspecté d'être un perturbateur endocrinien (substance altérant les fonctions du système endocrinien et induisant des effets néfastes sur la santé).

Les conseils du médecin

Évitez autant que possible les contenants alimentaires contenant du bisphénol A en vérifiant sur l'emballage la mention "PBA free", en particulier chez les femmes enceintes, les nourrissons et les enfants.

Pour aller plus loin : Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail

Bisphénol A : définition, risques et dans quels produits ?
Bisphénol A : définition, risques et dans quels produits ?

Sommaire Définition Dans quels produits ? Réglementation Remplacement par le bisphénol S Dangers et risques Les conseils du médecin Définition : qu'est-ce que le bisphénol A ? Le bisphénol A (BPA) est une substance...