Danger de l'orage : douche, voiture, santé, comment savoir ?

Il y aurait environ 250 jours d'orage par an en France avec une centaine de personnes touchées et une dizaine de décès. Comment se protéger de l'orage à la maison ? Dans une voiture ? Dehors ? Peut-on conduire ? Prendre une douche ? Que débrancher ? Conseils d'un sapeur-pompier.

Danger de l'orage : douche, voiture, santé, comment savoir ?
© natara - stock.adobe.com

Un épisode de forte chaleur est souvent suivi d'un orage. Selon Météorage, il y a environ 250 jours d'orage par an en France avec une centaine de personnes touchées et une dizaine de décès. "En proportion, les accidents sont faibles mais le risque zéro n'existant pas, quelques règles élémentaires de protection individuelle pourraient sûrement faire diminuer le nombre de victimes", indique d'emblée Vincent Lombart, sapeur-pompier et ancien pompier de Paris. Comment se protéger d'un orage à la maison ? En voiture ? Dehors ? Près d'une plage ? Au camping ? Peut-on prendre une douche ? Conduire ? Doit-on débrancher ses équipements électriques ? Conseils. 

L'orage est-il dangereux ou pas ?

"Les orages ont toujours été dangereux pour les humains. Outre les effets potentiellement traumatisants liés aux bruits et aux éclairs, le corps humain est un bon conducteur du courant électrique et les nuages d'orage (cumulonimbus reconnaissables à leurs fortes extensions verticales en forme d'enclume) génèrent de forts courants électriques qui, pour rejoindre le sol prennent le chemin le plus court en passant par un bon conducteur comme tous les points hauts (clocher d'une église, immeubles, pylônes, arbres), mais également un être humain", explique en préambule notre interlocuteur. Pour se protéger, "il faut suivre des règles de bon sens car les orages sont souvent de courte durée mais peuvent être de très forte intensité avec des dégâts matériels importants."

Comment savoir si un orage est dangereux ?

Selon la Chaîne Météo, la dangerosité d'un orage peut être estimée grâce au nombre d'éclairs que l'on observe sous un orage. Un orage est puissant et donc "plus dangereux" (le risque de foudroiement est plus élevé) si les éclairs surviennent de manière rapprochée, sous forme de coups de foudre répétés (signe qu'ils frappent directement le sol depuis les nuages). Par ailleurs, si le sommet du nuage est d'un blanc étincelant et sa base est noire, l'orage est intense et peut s'accompagner de fortes rafales de vent, d'averses importantes voire parfois de grêle. 

En été, les orages sont plus fréquents mais d'intensité faible à modérée. 

En hiver, les orages sont moins fréquents mais de forte intensité (ampérages moyen deux fois plus important que lors des épisodes d'été, et plus d'un impact sur 3 s'avère violent (c'est-à-dire supérieur à 50 000 ampères) pendant cette période, contre 1 sur 15 en été).

"Le mieux est de rester dans sa maison et de débrancher les appareils électriques"

Quels sont les dangers de l'orage pour la santé ?

Les dégâts de l'orage sur le corps humain peuvent être multiples :

► Les effets directs de l'orage (foudre) :

  • Brûlure superficielle
  • Brûlure interne
  • Electrisation/électrocution
  • Arrêt cardiaque

► Les effets indirects de l'orage (associés aux forts coups de vent ou aux précipitations) :

  • Chute de matériaux
  • Chute d'arbres
  • Inondations...

Que débrancher en cas d'orage ?

Concernant la prévention, "le mieux est de rester dans sa maison quand cela est possible et de débrancher les appareils électriques (télé, câble antenne, téléphone fixe, ordinateur, box, multiprises...) et d'éviter de toucher toutes les pièces et parties métalliques (électroménagers, robinets d'eau, pylônes, grilles, poteaux, clôtures...)". Si un orage est prévu, il convient au préalable de mettre à l'abri les objets sensibles au vent et qui pourraient tomber. Si possible, le mieux est de faire installer au préalable des prises parafoudres qui permettent de protéger les appareils électriques contre les fluctuations du courant sans les débrancher.

Peut-on se doucher en cas d'orage ?

En cas d'orage, "il faut éviter de toucher l'eau provenant des canalisations à cause du risque de remontée de courant électrique) et donc il vaut mieux éviter de prendre une douche ou un bain", alerte le pompier. 

Voiture : peut-on conduire en cas d'orage ?

Il vaut mieux éviter de conduire en cas d'orage et surtout, ne pas toucher les parties métalliques de la voiture. "En extérieur, un véhicule à l'arrêt reste un bon endroit où se protéger car les pneumatiques jouent un rôle d'isolant et la carrosserie fait "cage de faraday" (ce qui permet de bloquer le champ magnétique), bien sûr, en évitant de se garer sous un arbre".

Doit-on fermer les fenêtres en cas d'orage ?

En cas d'orage, il vaut mieux fermer les fenêtres et volets, "si possible dans les niveaux inférieurs (même au sous-sol)", recommande-t-il. Il est également préférable de ne pas rester proche des fenêtres. 

Comment se protéger en extérieur en cas d'orage ?

A pied, par exemple en randonnée, s'il n'y a pas de refuge à proximité et une impossibilité de se mettre à l'abri à l'intérieur, il faut :

  • Eviter de marcher ou de courir, mais plutôt faire des petits pas à cause de ce qu'on appelle la tension de pas. "A titre d'exemple, les quadrupèdes ont beaucoup plus de risques d'être foudroyés : environ 20 000 morts par an".
  • Eviter de s'abriter sous un arbre isolé et rester éloigné des zones boisées.
  • Ne pas s'abriter sous un parapluie.
  • Ne pas s'engager dans une voie immergée ou proche d'un cours d'eau (donc pas proche d'une plage, d'un lac, d'une rivière, d'une piscine...).
  • Se mettre en boule près du sol : s'accroupir sur le sol, les pieds sur une matière isolante (ciré, K-way, sac à dos, corde) et rentrer la tête dans les épaules.
  • S'éloigner d'au moins 3 mètres des autres personnes aux alentours. 
  • Se couvrir avec un vêtement étanche ou une bâche pour se mettre à l'abri.
  • au camping : ne pas rester dans la tente et privilégier un endroit bétonné ou s'accroupir au sol.

Comment réagir si on est témoin d'un accident dû à l'orage ?

Si on est témoin d'un accident lié aux orages, la conduite à tenir est la même pour tout type d'accident :

  • Protéger : pour éviter une aggravation de l'état de la victime. Vérifier son état. Si elle respire, la mettre en position latérale de sécurité (PLS). Si elle ne respire plus, faire un massage cardiaque ou utiliser un défibrillateur si possible. 
  • Alerter en appelant les secours (18, 112, 17 ou 15)
  • Secourir "dans les limites de ses compétences. Le mieux étant d'être guidé par l'appel au service d'urgence", conclut notre spécialiste. 

Merci à Vincent Lombart, sapeur-pompier et ancien pompier de Paris. 

Environnement et climat