La vitamine D : à tout âge et en toute saison ! Pour ralentir la perte osseuse due au vieillissement

les fractures à un âge avancé peuvent être le début d'une perte d'autonomie.
Les fractures à un âge avancé peuvent être le début d'une perte d'autonomie. © Yuri Arcurs - Fotolia.com

On l'a vu, après 25 ans la masse osseuse n'augmente plus. L'important est donc de ralentir au maximum son déclin. Le Dr Houssin explique : "A l'âge adulte, la vitamine D ne sert plus dans la croissance, mais est utile pour maintenir une bonne qualité osseuse et prévenir de nombreuses maladies."

Associer vitamine D et calcium

Lorsque l'organisme vieillit, la masse osseuse se détériore, c'est inévitable. Ce déclin est accentué chez la femme en raison des changements hormonaux dus à la ménopause. Mais si l'ostéoporose est le plus souvent considérée comme une maladie féminine, elle touche aussi les hommes, plus rarement et plus tard.

Les risques de fracture sont plus importants avec l'âge, quel que soit le sexe. La vitamine D assure donc un rôle de protection contre les effets du temps mais aussi de maintien de l'os en présence de calcium. L'apport simultané de calcium (par l'alimentation par exemple) et de vitamine D (par l'exposition au soleil ou supplémentation si nécessaire) permet de contrer la déminéralisation et la fragilisation osseuses.

Pour optimiser l'autonomie

Les études réalisées montrent aussi que lorsque le taux de vitamine D est relevé (ramené au taux normal) il y a une amélioration des tests d'équilibre et du temps de réaction mais sans effet sur la force musculaire. Enfin, la vitamine D diminue de 22 % le risque de chutes chez des patientes ambulatoires ou vivant en institution.

Qui dit maintien osseux dit aussi maintien en meilleure forme physique et mentale. On sait que les personnes âgées victimes de fracture sont souvent craintives et la rééducation est généralement longue et compliquée. Diminuer les risques de chutes et de fractures permet donc de réduire aussi la perte d'autonomie. L'effet préventif de la supplémentation en vitamine D semble donc une bonne solution d'autant que la prise est peu contraignante. Le Dr Houssin ajoute : "D'ailleurs dans certaines maisons de retraite, la supplémentation est systématique, elle est simple puisqu'elle peut être trimestrielle."

Sommaire