Troubles de l'ovulation : symptôme, traitements dysovulation et anovulation

Les troubles de l'ovulation entrainant une absence de production d'un ovocyte fécondable, sont la cause la plus fréquente d'infertilité féminine.

Troubles de l'ovulation : symptôme, traitements dysovulation et anovulation
© Katarzyna Białasiewicz - 123RF

Définition : qu'est-ce qu'un trouble de l'ovulation ?

"Un trouble de l'ovulation signifie "mal ovuler". Soit la femme n'ovule pas du tout. Il y a anovulation. Soit l'ovulation est de mauvaise qualité et ne permet pas de faire un ovocyte de qualité adéquate pour entraîner une grossesse. Il s'agit d'une dysovulation" informe le Dr Elisabeth Paganelli, gynécologie médicale et Secrétaire Générale du Syndicat National des Gynécologues et Obstétriciens de France (SYNGOF).

Définition anovulation

L'anovulation est l'absence totale d'ovulation. Elle peut être temporaire ou plus rarement définitive.

Définition dysovulation

La dysovulation désigne une ovulation pouvant être présente mais de mauvaise qualité.

Causes des troubles de l'ovulation

"Les troubles de l'ovulation peuvent être dus à des troubles hormonaux (comme l'hyperprolactinemie -trop de prolactine), des ovaires vieillissants (période habituelle de pré-ménopause ou ménopause précoce) ou encore le syndrome des ovaires polykystiques" décrit le Dr Elisabeth Paganelli. L'anovulation peut aussi trouver son origine dans des troubles des centres nerveux qui contrôlent le cycle ovarien, y compris un choc psychologique.

A retenir : les principales causes de troubles de l'ovulation sont soit ovariennes (ovaires polykystiques ou insuffisance ovarienne), soit hypothalamo-hypophysaires, dues à une anomalie de sécrétion hormonale.

Une fausse couche ne peut pas entraîner de trouble de l'ovulation.

Trouble de l'ovulation après une fausse couche

Une fausse couche ne peut pas entraîner de trouble de l'ovulation. "Si la femme a eu une fausse couche car l'ovocyte n'était pas de bonne qualité, elle peut revenir à une dysovulation. Lorsqu'une femme fait plusieurs fausses couches, il faut rechercher un problème de qualité de l'ovocyte, pas de cycle" indique la spécialiste.

"Après une fausse couche ou une interruption volontaire de grossesse (IVG), les femmes ovulent souvent un peu plus tard. Elles ont plutôt un cycle de 5 semaines si on ne le bloque pas. Elles ovulent plutôt au bout de trois semaines" indique le Dr Elisabeth Paganelli.

Symptômes

Les troubles de l'ovulation (anovulation ou dysovulation) peuvent être évoqués en cas d'absence de règle (aménorrhée) ou de règles irrégulières (dysménorrhée). "Une femme qui a des règles irrégulières peut ovuler ou ne pas ovuler" précise le Dr Elisabeth Paganelli.

Diagnostic

Le diagnostic des troubles de l'ovulation est basé sur un interrogatoire et un examen clinique. "Nous avons tendance aujourd'hui à explorer avec des dosages hormonaux et et une échographie des ovaires pour regarder le nombre et la taille des follicules. Cette échographie permet de voir s'il n'y a pas ou peu de follicule visible à l'echographie, signe d'ovaires vieillissants" précise notre interlocutrice.

Traitements

Le traitement des troubles de l'ovulation se fait en fonction de la cause. "Les traitements peuvent être identiques à ceux de la PMA, soient des inducteurs de l'ovulation ; si le trouble de l'ovulation est lié à un taux trop important de prolactine, des médicaments sont prescrits pour faire baisser le taux de prolactine; si les troubles d'ovulation sont dus à une obésité la perte de poids peut améliorer l'ovulation, informe la gynécologue. Le seul cas dans lequel nous n'avons pas de traitement efficace est l'insuffisance ovarienne".

A savoir : "on ne conseille plus aux femmes d'attendre un ou deux ans en cas de troubles d'ovulation et de désir de grossesse. Une femme qui a des cycles de 40 ou 60 jours ovule peu et a peu de chances de grossesse. Les gynécologues peuvent prescrire des traitements pour augmenter la quantité d'ovulations annuelles et augmenter les chances de grossesse" indique le Dr Elisabeth Paganelli.

Trouble de l'ovulation et infertilité

Dans 30% des cas, l'infertilité est d'origine féminine. "Dans les pays occidentaux, les causes les plus fréquentes d'infertilité féminine sont les troubles de l'ovulation. Les gynécologues peuvent aider les femmes à améliorer leur ovulation sauf dans le cas de l'insuffisance ovarienne sévère. Un don d'ovocyte peut permettre une grossesse à une femme dans ce cas", conlut-elle.

Merci au Dr Elisabeth Paganelli, gynécologue médicale, Secrétaire Générale du Syndicat National des Gynécologues et Obstétriciens de France (SYNGOF).

Troubles de l'ovulation : symptôme, traitements dysovulation et anovulation
Troubles de l'ovulation : symptôme, traitements dysovulation et anovulation

Sommaire Définition Anovulation Dysovulation Causes Troubles après une fausse couche Symptômes Diagnostic Traitements Troubles et infertilité Définition : qu'est-ce qu'un trouble de l'ovulation ? ...

Autour du même sujet