Vaccin contre la bronchiolite de Pfizer : date, pour qui ?

Actuellement au stade expérimental, le VRSpreF, développé par Pfizer, serait le premier vaccin contre la bronchiolite administré aux femmes enceintes pendant la grossesse pour protéger leur bébé dès la naissance contre les formes sévères de cette maladie.

Vaccin contre la bronchiolite de Pfizer : date, pour qui ?
© oneinchpunch - stock.adobe.com

Le laboratoire Pfizer a conçu un vaccin contre le virus responsable de la bronchiolite (le virus respiratoire syncytial ou VRS). Il s'agit du VRSpreF®, actuellement en essai clinique et donc pas encore commercialisé, précise le laboratoire dans un communiqué du 1er novembre 2022. Ce vaccin devra être administré à la mère pendant la grossesse, afin de protéger le nouveau-né dès la naissance jusqu'à l'âge de 6 mois, période où il est le plus vulnérable en cas de bronchiolite. Pour rappel, il n'existe pas de vaccin contre la bronchiolite disponible en France pour les nourrissons. Il existe seulement un vaccin (Synagis®) mis au point par AstraZeneca mais ce dernier est uniquement disponible pour les enfants prématurés ou à risque et un autre vaccin (Beyfortus®) mis au point par Sanofi et AstraZeneca, autorisé par l'Agence européenne des médicaments, mais pas encore par l'ANSM pour la France. 

Quel est le nom du vaccin contre la bronchiolite de Pfizer ?

Le vaccin contre la bronchiolite mis au point par Pfizer s'appelle VRSpreF® en français et RSVpreF® en anglais. 

Comment agit le vaccin contre la bronchiolite de Pfizer ?

Le vaccin VRSpreF® est un vaccin maternel. Cela signifie qu'il doit être administré, en dose unique de 120µg, aux femmes enceintes (entre la fin du 2e trimestre de grossesse et le début du 3e) pour aider à protéger leur nourrisson contre le virus VRS après la naissance. S'il est commercialisé, il s'agirait du premier vaccin contre la bronchiolite permettant aux nourrissons de bénéficier d'une protection via l'immunisation maternelle

Quelle est l'efficacité du vaccin contre la bronchiolite de Pfizer ?

Le vaccin VRSpreF® de Pfizer est actuellement en essai clinique de phase 3. Au terme de l'essai dans lesquels le vaccin a été administré à 7 400 femmes enceintes dans 18 pays différents, le laboratoire a annoncé une efficacité du vaccin de :

► 82% contre les maladies graves des voies respiratoires inférieures nécessitant une assistance médicale, aux nourrissons de la naissance aux trois premiers mois de vie

► 70% contre les maladies graves des voies respiratoires inférieures nécessitant une assistance médicale, aux nourrissons au cours des six premiers mois de vie

L'essai n'a pas conclu à une réduction "statistiquement significative" des cas non sévères. 

A date, ces résultats n'ont pas encore été publiés dans une revue médicale ni examinés par des scientifiques extérieurs.

Quand sera-t-il disponible en France ?

Pour le moment, ce vaccin n'est pas commercialisé ni en Europe, ni en France. Sur la base des résultats des essais cliniques, Pfizer prévoit de soumettre sa première demande réglementaire d'ici la fin de 2022 aux Etats-Unis, puis dans d'autres pays dans les mois à venir. S'il est approuvé, le vaccin candidat contre le VRS de Pfizer pourrait être le premier vaccin maternel disponible pour aider à prévenir cette maladie respiratoire courante et potentiellement mortelle chez les jeunes nourrissons.

Quels sont les effets secondaires du vaccin contre la bronchiolite de Pfizer ?

Le vaccin encore au stade expérimental semble avoir été toléré "sans aucun problème de sécurité" pour les personnes vaccinées et leurs nouveau-nés. Il n'aurait a priori pas d'effets secondaires notables outre les effets indésirables inhérents à tous les vaccins (légère fièvre, douleur ou rougeur au point d'injection). 

Source : Pfizer Announces Positive Top-Line Data of Phase 3 Global Maternal Immunization Trial for its Bivalent Respiratory Syncytial Virus (RSV) Vaccine Candidate, Communiqué de presse de Pfizer, 1er novembre 2022

Vaccins et prévention