Bridge dentaire : indication, retrait, prix, remboursement

"Bridge dentaire : indication, retrait, prix, remboursement"

Le bridge dentaire (collé ou scellé) est une prothèse dentaire qui permet de remplacer une ou plusieurs dents. Quelles sont les indications ? Combien de temps pour s'habituer ? Quand l'enlever ? Quel est son prix ? Sa durée de vie ? Est-il remboursé ? Y a-t-il un risque d'infection ? L'essentiel à savoir.

Définition : qu'est-ce qu'un bridge dentaire ?

Le bridge signifie "pont" en anglais. "Le bridge dentaire est une prothèse qui rentre dans la catégorie des prothèses fixes qui ne s'enlèvent pas" informe le Dr Christophe Lequart, chirurgien-dentiste et porte-parole de l'UFSBD. Cette prothèse remplace une ou plusieurs dents fixée(s) au moins sur les 2 dents de part et d'autre de l'édentement. Le bridge conventionnel est constitué de dents piliers couronnées et d'éléments qui remplacent les dents manquantes. La couronne, elle, est utilisée sur une dent abimée déjà préexistante. Le bridge collé, lui, ne peut remplacer qu'une seule dent et s'appuie sur les dents adjacentes au moyen d'ailettes métalliques collées. "Il est réalisé moins souvent qu'un bridge classique" précise le Dr Lequart.

Quelles sont les indications ?

Le bridge classique (scellé) sert à remplacer une dent absente voire plusieurs.

Le bridge classique (scellé) sert à remplacer une dent absente voire plusieurs. "Son intérêt est que c'est une prothèse non amovible" souligne le chirugien-dentiste. En revanche, il y a des limites dans sa réalisation. Le bridge scellé ne peut être envisagé que si les dents devant être couronnées sont dans un état qui leur permet d'encaisser les forces de mastication (elles supportent en effet une charge supplémentaire). "Et un bridge scellé a l'inconvénient majeur de devoir préparer des dents parfois saines pour des couronnes. On les détoure alors qu'elles sont indemnes de problèmes. C'est pour cela que lorsque les dents piliers sont saines on recommande plutôt un implant dentaire. Le bridge collé permet de remplacer une dent manquante sans couronner les dents", indique-t-il.

A quel âge peut-on en poser un ?

Un bridge dentaire peut être posé à n'importe quel âge, une fois que la croissance est terminée en général. La seule contre-indication à un bridge est la qualité mécanique des dents supports.  

Schéma d'un bridge dentaire
Schéma d'un bridge dentaire © alila - 123RF

Quelle est la technique de pose ?

Un bridge est réalisé par le prothésiste et posé par le chirurgien-dentiste. Il peut être scellé ou collé. "S'il s'agit d'un bridge scellé, une dent est couronnée en avant de la dent manquante et une dent est couronnée en arrière de cette dent manquante. A ces deux couronnes va être soudé un élément qui va remplacer la dent absente ou les dents absentes" explique le Dr Lequart. Le bridge dentaire peut être fait en métal (alliage chrome-cobalt), en céramo-métallique (chape en métal recouverte de céramique) ou entièrement en céramique. "Un bridge mixte comprend des couronnes en métal et une dent en céramo-métallique" précise le chirurgien-dentiste. En cas de pose de bridge collé, au lieu de préparer l'intégralité des dents, on prépare juste la face interne de la dent avec des ailettes métalliques collées de part et d'autre. La dent prothétique est soudée à ces ailettes.

Combien de temps pour s'habituer à un bridge dentaire ?

"Comme pour les couronnes, le temps d'adaptation est quasi immédiat avec un bridge. Cependant, il faut parfois un temps d'adaptation très court car la langue et la joue ont pris l'habitude dans l'espace de le dent manquante" informe le Dr Lequart.

Quels sont les risques de complication ?

Il n'existe pas de risque de complications spécifiques liés à la pose d'un bridge dentaire. "Il y a toujours un risque infectieux comme avec une dent dévitalisée et couronnée car il peut toujours y avoir une reprise de carie par infiltration" indique le chirurgien-dentiste. Il faut une hygiène bucco-dentaire standard mais en utilisant en plus des brossettes interdentaires sous l'intermédiaire du bridge. "Un bridge peut se décoller comme une couronne, on le recolle dans ce cas" indique le Dr Lequart.

Comment enlever un bridge dentaire ?

Le bridge dentaire n'est pas enlevé en général. "S'il y a un problème d'infection au niveau de la couronne, on peut poser à travers la couronne pour dévitaliser" explique le Dr Lequart. Cependant, si le bridge doit être être retiré, on peut l'enlever comme on le fait pour une couronne.

Quel prix et quel remboursement ?

Le prix d'un bridge dentaire varie entre 850 et 2 000 euros. La prise en charge par la Sécurité sociale est variable. "L'Assurance maladie ne prend en charge un bridge que si une des deux dents support nécessite elle-même la réalisation d'une couronne. On couronne une dent qui est fortement délabrée, à cause d'une carie par exemple. En fonction de la localisation des dents, du matériau du bridge, et du nombre de dents absentes, il existe 3 paniers de service : reste à charge 0, reste à charge modérée ou panier libre, détaille le chirurgien-dentiste. Si un bridge en céramo-métallique esthétique remplace une incisive, on est en 100% santé. Si on doit remplacer une molaire, le 100% santé ne concerne que le bridge métallique". Il existe également une différence de prise en charge selon que le bridge soit un bridge scellé ou un bridge collé. "Le bridge collé est pris en chambre par l'Assurance maladie uniquement pour une incisive", conclut-il.

Merci au Dr Christophe Lequart, chirurgien-dentiste et porte-parole de l'UFSBD

Dents