Fatigue d'automne : remèdes, vitamines, que faire ? 

La fatigue d'automne commence à se faire sentir environ une semaine après le retour des vacances d'été. Les causes sont multiples : reprise du travail, rentrée scolaire, charge mentale, stress, baisse de la luminosité et des températures. Comment éviter ce coup de fatigue ? Remèdes, cure, vitamine... Nos conseils et solutions express.

Fatigue d'automne : remèdes, vitamines, que faire ? 
© wstockstudio-123RF

Pourquoi a-t-on un coup de fatigue à l'automne ? 

"La fatigue d'automne commence à se faire sentir environ une semaine après le retour des vacances d'été" indique Marie-Ange Guillemet, conseillère en phyto-aromathérapie et aromacologue. La rentrée scolaire, la reprise du travail et d'un rythme soutenu d'activités "engendrent du stress et une sensation désagréable d'épuisement qui ralentit l'activité et l'énergie accumulées durant l'été". A cela s'ajoute la baisse progressive de la luminosité et des températures. Ainsi, "cette fatigue va aller crescendo". 

Quand agir sur la fatigue d'automne ? 

Il faudrait pouvoir intervenir avant que la fatigue ne s'installe, dès début septembre. "Il faut savoir que dans la médecine chinoise (à laquelle la naturopathie se réfère lorsqu'il est question de rythme, d'équilibre et de saison, ndlr), l'automne commence le 8 août, donc très tôt. Pour nous, en Europe, sous notre latitude, il faudrait agir sur le phénomène saisonnier de la fatigue dès la rentrée scolaire de septembre." En retardant sa prise en considération, la fatigue va s'exprimer de manière physique, générale et / ou musculaire, puis rapidement aboutir à une fatigue mentale. "Cette fatigue peut engendrer du stress oxydatif, perturber les sens, notamment celui de la vue, avant d'atteindre l'équilibre émotionnel et intellectuel, en perturbant les fonctions cognitives comme la concentration", explique Marie-Ange Guillemet. 

Que faire contre la fatigue d'automne ? 

Pour pallier à l'augmentation de la dépense énergétique liée à la baisse des températures, et à l'augmentation des activités et du rythme stressant, il faut privilégier une alimentation "plus digeste, facile à assimiler, riche en vitamines et minéraux, de saison, de préférence bio et locale : pomme, poire, raisin, gingembre, courges, choux, radis noir, endive, fenouil, et les légumes racines (carottes, panais...) sont à consommer en priorité, sans excès". Il est aussi recommandé de se coucher 30 minutes plus tôt.

Si la fatigue persiste, consultez votre médecin.

• Une cure de détox

"Une cure de raisins sur une journée, une semaine ou 15 jours peut redonner de l'énergie. Mais attention, prévient Marie-Ange Guillemet, la cure de détox ou la monodiète n'est pas recommandée aux personnes déjà trop fatiguées. Cette cure aurait alors l'effet inverse : ajouter de la fatigue". 

• Les remèdes anti fatigue d'automne

  • Les infusions de plantes : le ginseng, le guarana reboostent. 
  • Les vitamines en compléments alimentaires : "la vitamine C liposomale est un incontournable pour lutter contre la fatigue. Elle est à préférer à l'acérola qui peut générer des troubles digestifs. Elle s'associe idéalement à la Coenzyme Q10. La klamat et la chlorelle ont un effet reboostant et détox intéressants", à condition de ne pas être déjà en état d'épuisement. Ces compléments se trouvent généralement sous forme de gélules, en bio de préférence. "Pour les personnes en baisse de moral, dont l'état de fatigue a atteint leur état émotionnel, les vitamines du groupe B, le magnésium bisglycinate (mieux assimilé) sont recommandés".  
  • Les huiles essentielles (HE) : "L'épinette noire ou l'huile essentielle de menthe poivrée ont pour propriété d'agir sur les surrénales et donc sur les reins pour booster l'organisme. La menthe poivrée s'utilise avec la plus grande précaution, uniquement en trace (moins d'une goutte) à déposer au niveau du palais où sur les ailes du nez. Les huiles essentielles de pins, où de romarin à cinéole peuvent être déposées (en trace) sur un mouchoir pour être inhalée." Les HE peuvent aussi être diffusées pour agir sur la fatigue : "les huiles essentielles d'agrumes (notamment de citron, de bergamote, petit grain bigaradier) sont à privilégier, et la rose de damas sera encore plus utile en cas de déprime avancée. Les femmes enceintes, allaitantes, et les enfants de moins de 6 ans s'abstiendront de les utiliser." 

Comment éviter la fatigue d'automne ? 

Pour prévenir la fatigue automnale, l'idéal est de devancer ses symptômes. Dès la première semaine de la reprise des activités, du travail, du rythme scolaire, et du retour des vacances estivales, il est nécessaire de se prendre en main. 

  • Manger des produits de saison, riches en vitamines et minéraux afin d'éviter les carences. 
  • S'exposer à la lumière et s'oxygéner chaque jour. 
  • Bouger son corps et rester dynamique en pratiquant une activité régulière : marche, sport, yoga... 
  • Dormir suffisamment, 8 heures par nuit. 
  • Consommer des produits de la ruche : le miel au quotidien, "le pollen et la propolis en cure durant les mois d'hiver, à raison de trois semaines de cure, suivies d'une semaine de pause, répétées sur les trois mois, sont excellent pour renforcer l'immunité. 
  • Se détoxifier par une cure de sève de bouleau, ou une courte monodiète (un jour ou une semaine de raisins par exemple). 
  • Diffuser des huiles essentielles d'agrumes chez soi (citron, bergamote, petit grain bigaradier). Ces huiles essentielles agissent sur le système nerveux. Elles permettent de lutter contre la fatigue morale", indique l'experte. 

Si la fatigue persiste, consultez votre médecin.

Merci à Marie-Ange Guillemet, conseillère en phyto-aromathérapie et aromacologue.