Ozone : définition, pollution, dangers pour la santé

L'ozone, polluant typique des grosses chaleurs, est un gaz aux effets potentiellement dangereux sur la santé. Définition, composition, risques de la pollution sur la santé... Les explications d'Augustin Colette, Responsable de l'Unité Modélisation Atmosphérique et Cartographie Environnementale de l'Inéris.

Ozone : définition, pollution, dangers pour la santé
©  toa55 - 123RF

Définition : c'est quoi l'ozone ?

"Il ne faut pas confonde la "couche d'ozone", qui se trouve à plus de 10km d'altitude et protège la Terre des rayonnements UV émis par le soleil, et l'ozone, que l'on trouve plus près de la surface et qui peut devenir toxique lorsque ses concentrations sont trop élevées", précise d'emblée Augustin Colette, responsable de l'Unité Modélisation Atmosphérique et Cartographie Environnementale de l'Inéris. L'ozone est un polluant atmosphérique dit "secondaire" car il n'est pas directement rejeté dans l'atmosphère par une activité (industrie, transport, agriculture, résidentiel…) mais il se forme par des réactions chimiques entre plusieurs polluants différents. "Sa formation peut donc prendre quelques heures, d'autant qu'elle dépend également des conditions météorologiques (température et ensoleillement). Une fois formé, il est capable de se disperser à l'échelle continentale", ajoute Augustin Colette.

Quelle est la composition de l'ozone ?

Il contient de nombreux composés chimiques : tels que

  • les oxydes d'azote (NOx),
  • les composés organiques volatils (COVs) dont le méthane (CH4)
  • le monoxyde de carbone (CO).

Quelle est son origine ?

"Les oxydes d'azotes proviennent principalement du trafic routier, mais aussi de l'industrie et du chauffage. Les COV sont des hydrocarbures émis par des activités industrielles et de raffinage, par le trafic routier et certaines activités domestiques. Enfin, le méthane provient essentiellement des activités agricoles", explique notre expert.

L'ozone a-t-elle une odeur ?

Oui, l'ozone a une odeur acre et une couleur bleutée. "Mais ce n'est qu'à des concentrations très élevées que son odeur et sa couleur sont remarquables", précise Augustin Colette.

Quels sont les dangers de l'ozone pour la santé ?

L'ozone pose problème dès lors que ses concentrations dans l'air sont élevées et qu'il n'y a pas de vent pour les disperser. Il peut alors provoquer de nombreuses réactions inflammatoires des bronches mais aussi cardiaques. Il dérange en particulier les personnes âgées, celles qui souffrent d'asthme ainsi que les jeunes enfants. Des concentrations répétées en ozone peuvent aussi être responsables d'un rebond de la mortalité. Selon une étude publiée par Santé Publique France, "l'exposition chronique à l'ozone serait responsable de près de 500 décès pour causes respiratoires chaque année" en France. "L'ozone a par ailleurs des effets notables sur les écosystèmes, en conduisant par exemple à des pertes substantielles de rendements agricoles", ajoute l'expert.

Quelles sont les causes de la pollution à l'ozone ?

"Dans la majorité des cas, le pic de pollution à l'ozone est due aux fortes chaleurs, l'absence de vent et des émissions de polluants importantes. Ce trio n'a pas son pareil pour faire grimper les concentrations en ce gaz toxiques", explique Augustin Colette.

Quels sont les symptômes en cas de pollution à l'ozone ?

Les symptômes sont divers :

  • De la toux
  • Des irritations des yeux, du nez et de la bouche
  • Des difficultés à respirer et un essoufflement marqué
  • Maux de tête
  • Douleurs à la poitrine

Quelles solutions contre la pollution à l'ozone ?

"La première d'entre elle est la réduction du trafic routier et des émissions industrielles, raison pour laquelle dès que la pollution augmente, la circulation différenciée est mise en place. Des mesures de restriction des activités industrielles existent aussi, même si celles-ci sont moins visibles du grand public" indique notre expert. Durant les pics de pollution à l'ozone, il est recommandé, en particulier aux personnes les plus fragiles,

  • d'éviter de sortir l'après-midi, 
  • de ne pas pratiquer d'activités physiques et sportives intenses en plein air,
  • en cas de gêne respiratoire ou de symptômes cardiaques, de prendre sans tarder rendez vous chez son médecin traitant.

Merci à Augustin Colette, Responsable de l'Unité Modélisation Atmosphérique et Cartographie Environnementale de l'Inéris.

Symptômes et questions diverses