Flexitarien : c'est quoi, bienfaits, combien de viande ?

Chargement de votre vidéo
"Flexitarien : c'est quoi, bienfaits, combien de viande ?"

Lever le pied sur sa consommation de viande sans pour autant faire une croix dessus, telle est le principe du flexitarisme. Y a t il des bienfaits pour la santé ? Combien consommer de viande par semaine ? De poisson ? Comment devenir flexitarien ? Eclairage de Marie-Laure André, diététicienne-nutritionniste.

Définition et principe : c'est quoi être flexitarien ?

Le flexitarisme est un régime végétarien assoupli, au point que les flexitariens sont parfois qualifiés de "semi-végétariens." Concrètement, une personne flexitarienne ne consomme de la viande ou de poisson que de temps en temps, par exemple au cours d'un dîner à l'extérieur. Les raisons de ce choix alimentaire sont multiples : la protection animale, l'écologie ou encore des raisons santé.

Quelles différences avec le végétarien et l'omnivore ?

Le flexitarisme se différencie du végétarisme par le fait que ce dernier ne consomme jamais de viande ni de poisson, tandis que le flexitarien pourra occasionnellement en manger. Il se distingue également de l'omnivore car celui-ci mange de tout, sans limite de fréquence.

Comment devenir flexitarien ?

Lorsque l'on décide de limiter une classe d'aliments de son alimentation quotidienne, il est important de compenser par d'autres denrées afin d'éviter des carences. "Les jours où vous décidez de vous passer de produits d'origine animale, il est recommandé d'inscrire à votre menu des œufs, des produits laitiers, des aliments à base de soja ou des protéines végétales, comme les céréales et les légumineuses, recommande Marie-Laure André. Mais attention, ces dernières ne contiennent pas tous les acides aminés : les céréales manquent de lysine et les légumineuses de méthionine. Pour combler vos apports, il suffit de mixer ces deux aliments : semoule + pois chiches, riz + haricots rouges, boulghour de blé + fèves... ". Enfin, on trouve également de bonnes sources de protéines dans les oléagineux (noix, amandes, graines de courge…), dans les algues (spiruline, algue nori…), la levure de bière…

Quels sont les bienfaits pour la santé ?

"La consommation de viande rouge et de charcuterie augmente le risque de cancer du côlon, de l'œsophage, du foie et du pancréas, ainsi que celui de développer un diabète de type 2, explique la diététicienne. En cause : elles endommageraient les cellules du pancréas provoquant ce risque de diabète tandis que les graisses saturées feraient le lit des maladies cardiovasculaires". En revanche, faire la part belle aux céréales, légumineuses, fruits et légumes ce qui permet de réduire les risques cardiovasculaires (HTA, infarctus…), le risque de diabète et d'hypercholestérolémie. Elle est riche en fibres qui participent au bien-être intestinal.

Combien de viande un flexitarien mange t il par semaine ?

En moyenne, un flexitarien ne consomme de la viande et du poisson qu'une à deux fois par semaine.

Est ce que le flexitarien mange du poisson ?

Il peut manger du poisson, mais le flexitarien en consomme moins. En revanche, il mange des œufs ainsi que des produits laitiers.

Quels sont les aliments interdits ?

Il n'y a aucun aliment interdit, juste limité.

Quels risques et contre-indications ?

"Puisque le flexitarisme recommande de manger moins de viande et de poisson sans toutefois les bannir, il n'y a aucun risque à suivre ce régime alimentaire, dans la mesure où les repas sont bien structurés, équilibrés et diversifiés", indique notre expert. Il n'y a pas de risques de carences, que ce soit en protéines, en fer ou en vitamine B12, comme cela peut arriver chez les végétariens et surtout, les végétaliens. C'est pourquoi ce régime peut être suivi par tout le monde.

Merci à Marie-Laure André, diététicienne-nutritionniste.

Régimes et équilibre alimentaire