Remèdes naturels contre la fatigue : ginseng, guarana, huiles essentielles...

La fatigue est une baisse de vitalité physique et psychique. Elle peut être passagère ou chronique et se manifester par un sentiment de lassitude, de perte d'énergie... Heureusement des solutions douces existent pour l'enrayer. Panorama avec nos experts.

Remèdes naturels contre la fatigue : ginseng, guarana, huiles essentielles...
© 123rf

La fatigue est une baisse de vitalité physique et psychique. Elle peut être passagère ou chronique et se manifester par un sentiment de lassitude, de perte d'énergie, un manque de concentration ou une envie de dormir. Heureusement des solutions douces existent pour l'enrayer. Panorama avec Sylvie Hampikian, pharmacologue spécialisée en médecine douce, Florence Foucaut, diététicienne-nutritionniste et le Dr. Monique Quillard, médecin homéopathe.

Magnésium

Ce minéral participe à près de 300 réactions dans le corps. Sa carence nous expose donc à de nombreux problèmes de santé, mais elle joue aussi sur le psychisme et le bien-être. "Manquer de magnésium est responsable d'une fatigue importante, d'une hypersensibilité au stress, d'irritabilité, d'une baisse de moral, de troubles du sommeil ainsi que de difficultés à se concentrer", explique Florence Foucaut. Chaque jour, nos besoins s'élèvent à 360 mg pour les femmes et 420 mg pour les hommes. Le déficit en ce minéral est fréquent : selon l'étude SU.VI.MAX, près d'une femme sur quatre et un homme sur six est carencé. La raison ? "Le magnésium se cache dans des aliments énergétiques que nous boudons pour garder la ligne comme le chocolat, la banane, les céréales complètes telles que le pain, les pates ou le riz, les légumineuses comme les lentilles, les haricots blancs et les pois cassés et les fruits oléagineux comme les amandes, les noix du Brésil et les noisettes, précise Florence Foucaut. Le stress est aussi en cause car à la moindre anxiété, le corps puise dans ses réserves de magnésium pour mieux y faire face, faisant rapidement chuter le taux". Au besoin, consultez votre médecin traitant : après la mise en place d'un régime spécifique, celui-ci pourra vous prescrire une supplémentation.

Vitamines

Plusieurs vitamines possèdent des vertus tonifiantes.

La vitamine C

Vitamine antifatigue par excellence, elle est aussi immunostimulante et elle favorise l'absorption du fer par l'organisme, un minéral indispensable pour lutter contre l'anémie. Enfin, elle est antioxydante et aide à lutter contre les radicaux libres qui contribuent à la fatigue.
Nos besoins quotidiens augmentent avec l'âge : ils sont de 110 mg jusqu'à 75 ans, 120 mg après cet âge. Si vous êtes fumeur, vos besoins grimpent à 130 mg, car chaque cigarette " grille " 25 mg de vitamine C !
Où la trouver. Elle se cache essentiellement dans les fruits et les légumes parmi lesquels la goyave, le kiwi, le poivron rouge, le litchi ou encore le cresson. " Mais attention, elle est très sensible à la chaleur et à l'oxygène, précise Florence Foucaut. Pour profiter de ses bienfaits, il est donc conseillé de consommer rapidement les aliments qui en contiennent et de préférence crus ou très peu cuits ".

La vitamine D

Insuffisante quand le soleil nous fait défaut, la vitamine D est indispensable pour lutter contre la fatigue, la faiblesse musculaire ainsi que la dépression.
Nos besoins quotidiens. Ils se montent à 15 µg. " Environ 70 % de nos besoins sont couverts par l'exposition solaire, notre organisme étant capable de produire de la vitamine D sous l'action des UVB, le reste doit être apporté par l'alimentation, indique Florence Foucaut. Si, entre les mois de mai et octobre, une exposition de 15 à 20 min, les bras nus, suffit pour bénéficier de cette juste dose, en hiver, le manque d'ensoleillement fait chuter le taux. Il est donc essentiel d'inscrire chaque jour à votre menu des aliments qui en contiennent ". En France, 80% des personnes manquent de ce nutriment. Par ailleurslus la peau est mate, plus le risque de déficit est élevé.
Où la trouver. Cette vitamine liposoluble n'est présente que dans les aliments gras. La championne incontestée ? L'huile de foie de morue, avec un apport de 12,5 µg /cuillère à café. Rebutée à l'idée de devoir en avaler ? Vous la trouverez également dans les poissons gras : 100 g de hareng fumé, de sardines en boite ou de saumon cuit vapeur en sont d'excellentes sources. Elle existe également sous forme de supplémentation en ampoule ou en gouttes.

Ginseng

Le ginseng est utilisé depuis 7000 ans en Chine pour ses propriétés dynamisantes. La racine est souveraine en cas de fatigue généralisée :  elle améliore les capacités physiques, psychiques et métaboliques. Elle aide à lutter contre les effets du stress, améliore notre humeur en stimulant la dopamine, un neuromédiateur qui nous aide à voir la vie en rose et, d'après une étude publiée en 2005 dans le Journal of psychopharmacology, il aiderait même à améliorer nos performances cognitives (concentration, mémoire…). "Attention toutefois, elle est déconseillée en cas d'hypertension artérielle et peut entrer en interaction avec les médicaments anticoagulants et hypoglycémiants", précise Sylvie Hampikian. Mieux vaut demander l'avis de son médecin traitant avant d'en consommer. Elle doit être prise en cure de trois semaines à un mois, à raison d'une prise le matin et le midi. 

Guarana

Les graines de cette plante originaire du Brésil contiennent deux fois plus de caféine que les grains de café eux-mêmes ! "Comme l'ont montré trois études cliniques publiées en 2006, cette richesse permet au guarana d'accroître notre attention, de combattre la somnolence et d'améliorer notre concentration. Mais revers de la médaille, cette plante est si tonique qu'elle est contre-indiquée en cas de maladies cardiaques ou d'hypertension artérielle", explique Sylvie Hampikian. Vous pouvez la consommez en poudre poudre à mélanger à raison d'une cuillerée à café dans une boisson, de préférence froide (jus de fruit par exemple). En revanche, si vous êtes sensible à la caféine, on évite d'en prendre après 14h, au risque de ne pas fermer l'œil de la nuit.

Maca

Cette plante originaire de la puna (région des hautes altitudes de la cordillère des Andes, entre 3800 et 4000 d'altitude) est hyper énergisante. A tel point qu'elle est surnommée "le ginseng péruvien". Attention, elle est déconseillée chez la femme enceinte, allaitante et chez l'enfant, ainsi qu'en cas de troubles métaboliques. Si le maca existe sous différentes formes (gélules, capsules, extraits liquides…), privilégiez la poudre : elle se mélange facilement à un verre d'eau, de jus de fruit ou à un smoothie, se saupoudre sur un plat de légumes ou une salade composée…

Rhodiola

Un essai clinique réalisé en 2007 publié dans Nordic Journal of Psychiatry a prouvé que cette plante originaire de Scandinavie possédait des propriétés antidépressives, capables de réduire les symptômes d'une déprime légère à modérée. "Elle se consomme en tisane à raison de 2 g de rhizome (tige souterraine) de rhodiole à laisser infuser dans 250 ml d'eau bouillante, avant de filtrer et déguster, de préférence le matin ou en tout début d'après-midi", précise Sylvie Hampikian. A éviter en fin de journée, car elle peut perturber le sommeil.

Extraits de pépins de pamplemousse

Les pépins de cet agrume contiennent de la vitamine C ainsi que des flavonoïdes, de puissants antioxydants. Tous ces actifs agissent en synergie pour booster notre énergie et chasser nos coups de fatigue, renforcer nos défenses immunitaires et, pris dès les premiers symptômes, aider à vaincre des infections microbiennes comme les rhumes, les angines et autres bronchites. Vous trouverez en pharmacie et en magasins bio de l'Extrait de Pépins de Pamplemousse, plus connu sous le nom d'EPP. Recommandé aux adultes comme aux enfants, il se présente sous forme de gouttes à prendre deux à trois fois par jour, idéalement le matin et le midi, dans un peu d'eau ou de jus de fruits. Environ 15 gouttes suffisent pour faire le plein de ses bienfaits.

Huiles essentielles

L'huile essentielle de Citron jaune : pour retrouver la forme, rien de tel que l'huile essentielle de citron jaune aux vertus tonifiantes. Elle procure de l'énergie et nous permet d'avoir les cellules grises au top ! Versez deux gouttes sur un sucre ou sur un morceau de pain. "Son petit parfum piquant et sa puissance régénératrice nous donnent un coup de fouet instantané ! En revanche, évitez de l'avaler en même temps qu'un traitement médicamenteux car elle pourrait en diminuer l'efficacité", recommande Sylvie Hampikian.

L'huile essentielle de romarin : parce qu'elle favorise l'apprentissage et renforce notre capacité à faire face à une surcharge de travaille, l'Huile essentielle de romarin est notre alliée en cas de fatigue. Respirez 5 gouttes d'huile essentielle en diffusion, 5 à 10 minutes, trois fois par jour ou appliquez 2 gouttes diluées dans une huile végétale sur les faces internes des poignets et le plexus solaire et respirez profondément.

L'huile essentielle de bergamote : c'est l'huile essentielle de la bonne humeur. "En cas de fatigue psychologique, elle nous aide à chasser les idées noires et à retrouver notre joie de vivre en stimulant la production de sérotonine, l'hormone du bien-être. A utiliser en diffusion ou à respirer sur un mouchoir", conseille notre expert. Attention, ne l'appliquez pas sur la peau car elle est photosensibilisante.

Homéopathie

Des médicaments homéopathiques sont indiqués selon la cause et le type de fatigue :

  • Fatigue après un effort physique : Arnica montana 9CH 5 granules matin et soir
  • Fatigue par surmenage physique et intellectuel avec céphalées, des étudiants en période d'examen : Kalium phosphoricum 15 CH , 5 granules matin et soir ou Avena sativa  3DH et Alfalfa 3DH , 10 gouttes de chaque ensemble matin et soir, pour la fatigue en convalescence.

Précautions 

Si au bout de 3 semaines, on est toujours à plat, on n'insiste pas et on file consulter son généraliste. La fatigue peut aussi être le symptôme d'une carence en vitamines ou minéraux plus sévère, d'une infection, d'un problème psy ou bien être due à certains médicaments… Après un questionnement sur nos activités de ces derniers mois et, au besoin, un bilan sanguin, nul doute que le praticien mettre le doigt sur les raisons de cet épuisement et saura y mettre un terme.

Merci à Sylvie Hampikian, pharmacologue spécialisée en médecine douce, Florence Foucaut, diététicienne-nutritionniste et au Dr. Monique Quillard, médecin homéopathe.

Remèdes naturels et autres médecines douces