Vaccin hépatite A : nom, rappel, effets secondaires, rappel

L'hépatite A est une infection du foie par un virus. La transmission de la maladie s'effectue essentiellement en consommant de l'eau ou des aliments souillés par des matières fécales de personnes infectées (maladie des mains sales). La vaccination contre l'hépatite A est destinée aux personnes les plus exposées à ce virus. Elle diminue fortement le risque de contracter cette infection.

Vaccin hépatite A : nom, rappel, effets secondaires, rappel
© Puwasit Inyavileart

Nom du vaccin contre l'hépatite A

Trois vaccins, dits monovalents, sont actuellement disponibles contre l'hépatite A seule (dont deux avec un dosage pédiatrique) : Avaxim (160 et 80), Havrix (1440 et 720) et Vaqta 50.
Il existe également :

  • Un vaccin qui combine le vaccin contre l'hépatite A avec le vaccin contre l'hépatite B (avec une forme pédiatrique) : Twinrix.
  • Un vaccin qui combine le vaccin contre l'hépatite A avec le vaccin contre la fièvre typhoïde : Tyavax (à partir de 16 ans).

Est-ce un vaccin vivant ou inactivé ? 

Le vaccin contre l'hépatite A est un vaccin inactivé.

Dans quels pays est-il obligatoire ? 

La vaccination est recommandée à partir de l'âge d'1 an pour tous les voyageurs devant séjourner dans une région du monde où l'hygiène est précaire, quelles que soient les conditions du séjour. "En dehors de l'indication pour les voyageurs, elle est particulièrement recommandée aux personnes souffrant d'une maladie chronique du foie ou de mucoviscidose, aux enfants dont au moins l'un des parents est originaire d'un pays à risque élevé, aux jeunes accueillis dans les établissements et services pour l'enfance et la jeunesse handicapées, ainsi qu'aux HSH (hommes ayant des relations sexuelles avec les hommes)", précise le Dr Anke Bourgeois, coordinatrice au centre de vaccinations de l'Hérault.

Combien de temps avant le voyage ? 

La vaccination doit être pratiquée avec une dose de vaccin administrée au moins 15 jours avant le départ. 

Quand faire le rappel ? 

Un rappel est recommandé 6 à 12 mois après la première dose. "Il reste efficace même s'il est effectué quelques années après", précise la spécialiste. 

Quelle est sa durée de protection ? 

"La protection débute environ 15 jours après la première injection, avec une efficacité de 98% chez les personnes immunocompétentes pour plusieurs années, informe le médecin. La deuxième injection permet de prolonger cette efficacité de plusieurs dizaines d'années, donc vraisemblablement 'à vie'."

Quels sont ses effets secondaires ? 

Il convient de se référer à la notice de ces vaccins, disponibles sur le site de la base de données publique des médicaments pour connaître l'ensemble des effets indésirables.

  • Effets indésirables communs à tous les vaccins injectables :
  • Réaction au site d'injection telle que douleur, rougeur, gonflement : très fréquent (>10 cas sur 100 vaccinés).
  • Des effets généraux comme de la fièvre, des douleurs musculaires ou articulaires : fréquent (1 à 10 cas sur 100 vaccinés).
  • Réaction allergique : très rare (1 cas sur 450 000 vaccinés).

En cas d'inquiétude après une vaccination, n'hésitez pas à demander conseil à votre médecin ou votre pharmacien.

Quelles sont ses contre-indications ? 

Le vaccin contre l'hépatite A ne doit pas être utilisé en cas :

  • D'allergie aux substances actives, à l'un des autres composants ou aux résidus à l'état de traces ;
  • De réaction allergique à la suite d'une injection antérieure de ce vaccin.

La vaccination doit être différée en cas de maladie aiguë avec fièvre.

Quel est son prix ? 

En moyenne, selon les pharmacies : 

  • HEPATITE A - Adulte (Avaxim 160/ Havrix 1440 / Vaqta 50) : 50 euros (tarif indicatif Vidal : 20,86 €)
  • HEPATITE A - Enfant (Avaxim 80 / Havrix 720) : 45 euros (tarif indicatif Vidal : 13,69 €)

Est-il remboursé ?

"Les vaccins monovalents adultes et enfants sont pris en charge à 65% par l'assurance maladie chez les personnes ayant une indication autre qu'un séjour à l'étranger", conclut notre interlocutrice. Les vaccins bivalents adultes et enfants ne sont eux pas pris en charge par l'assurance maladie.

Merci au Dr Anke Bourgeois, coordinatrice au centre de vaccinations de l'Hérault et médecin du Service de Maladies Infectieuses et Tropicales au CHU de Montpellier.