Antioxydants : définition, bienfaits, aliments

Chargement de votre vidéo
"Antioxydants : définition, bienfaits, aliments"

Véritable capital santé, ces molécules protègent notre organisme du vieillissement prématuré en s'opposant à l'action des radicaux libres. A la clé, c'est tout notre corps qui fonctionne mieux et plus longtemps. Qui sont ils ? Où les trouver ? Et comment en consommer la juste dose ? Explications.

Définition : qu'est ce qu'un antioxydant ?

Les antioxydants sont des molécules naturellement présentes dans de nombreux aliments et qui ont pour fonction de capter les radicaux libres. Ces derniers endommagent nos cellules, y compris l'ADN, et sont responsables notamment du vieillissement des cellules. "Les antioxydants sont les vitamines A, C et E ainsi que toute la famille des polyphénols. Certains oligo-éléments ont également une action antioxydante : le zinc, le sélénium, le manganèse… ", précise Marie-Laure André, diététicienne-nutritionniste.

Quels sont les bienfaits des antioxydants ?

Ils agissent un peu partout :

→ Sur la peau, ils participent à la prévention du vieillissement cutané et agissent ainsi contre la fermeté et la formation des rides.

→ Sur le cœur, ils préservent la souplesse des artères, aident à baisser le taux de mauvais cholestérol et préviennent ainsi le développement de maladies cardiovasculaires.
→ Sur les yeux, ils empêchent la dégénérescence des cellules et participent ainsi à la prévention de la cataracte et de la DMLA
→ Sur l'organisme : en préservant la jeunesse des cellules, ils jouent un rôle dans la prévention contre les cancers, les maladies inflammatoires, Parkinson et Alzheimer.

Quels sont les aliments les plus riches en antioxydants ?

"Pour savoir quels sont les aliments les plus riches en antioxydants, il faut se rapporter à leur indice ORAC : celui-ci indique la capacité de l'aliment à absorber les radicaux libres. Plus il est élevé, plus il est riche en ces substances protectrices", explique Marie-Laure André. Parmi eux, on trouve des épices (curcuma, clou de girofle…), des fruits (les baies d'Açaï, les fraises, la grenade, la pomme, les mûres, les framboises…), les fruits oléagineux (les noix du Brésil, l'amande, la noix…), les légumes (le brocoli, le poivron…), ainsi que le cacao, le thé vert et le café.

Compléments alimentaires : quand se supplémenter ?

Les antioxydants existent sous forme de compléments alimentaires. Disponibles en pharmacies et parapharmacies, ils permettent de palier à un manque alimentaire. Mais leur efficacité n'est pas si claire. "La biodisponibilité des antioxydants est plus élevée quand ils sont consommés naturellement (présents dans les aliments et pas sous forme de comprimés)", indique notre expert. Un avis confirmé par des études. En 2012, des scientifiques se sont penchés sur leur utilité et ils indiquent ne pas avoir trouvé de preuves d'efficacité de la supplémentation en antioxydants en prévention primaire (chez des personnes en bonne santé) et secondaire (personnes malades). En janvier 2014, une autre équipe de chercheurs s'est penchée sur le même sujet et est parvenue aux mêmes conclusions.

Trop d'antioxydants : quels sont les dangers ?

Le surdosage d'antioxydants peut être dangereux pour l'organisme. Alors que le surcroit de vitamine C sera éliminé par l'organisme via les urines, les vitamines A et E pris au long cours exposent à un risque majoré de cancers. Avant toutes prises, demandez l'avis de votre médecin traitant ou de votre pharmacien.

Sources :
Antioxidant supplements for prevention of mortality in healthy participants and patients with various diseases – Mars 2012 – Revue Cochrane, Bjelakovic G
- Suppléments antioxydants et mortalité – Janvier 2014 – Clinical Nutrition and Metabolic Care 

Merci à Marie-Laure André, diététicienne-nutritionniste.

Nutriments et Calories