Allergie au lait de vache du bébé : symptômes, diagnostic, que faire ?

Bébé est constipé, a des boutons... L'allergie aux protéines de lait de vache est fréquente et touche 2 à 3% des nourrissons. Elle est à différencier de l'intolérance au lactose et non aux protéines de lait qui apparaît après l'âge de 3 ans. Conseils du Dr Etienne Bidat, pédiatre pneumo-allergologue à Paris.

Allergie au lait de vache du bébé : symptômes, diagnostic, que faire ?
©  famveldman- 123RF

Quels sont les symptômes d'une allergie au lait de vache chez le bébé ? 

L'allergie aux protéines du lait de vache est l'allergie alimentaire la plus fréquente chez le nourrisson et l'enfant. Elle se caractérise par l'apparition de symptômes cutanés, digestifs, respiratoires.

Les manifestations gastro-intestinales sont les plus fréquentes :

  • Vomissements ; 
  • Douleurs abdominales ;
  • Constipation sévère et rebelle aux traitements ;
  • Reflux gastro-œsophagien (RGO) ;
  • Atteintes sévères de la muqueuse intestinale se manifestant par une diarrhée chronique.

Les manifestations cutanées peuvent être :

  • Une urticaire aiguë.
  • De l'eczéma sévère (dermatite atopique).

Les symptômes respiratoires peuvent comprendre :

  • Une obstruction nasale ;
  • Un écoulement nasal ; 
  • Des éternuements ;
  • Plus rarement une respiration sifflante et un essoufflement.

Les bébés souffrant d'allergie aux protéines de lait peuvent refuser de manger, être irritables (pleurs continus), avoir des troubles du sommeil et leur courbe de poids peut se casser. Les symptômes dépendent de la forme de l'allergie. L'allergie aux protéines de lait de vache peut être IgE médiée (la réaction fait intervenir les immunoglobulines E appelées IgE) ou non IgE médiée.

⇒ Lorsqu'elle est IgE médiée, elle déclenche une réaction allergique immédiate. Les signes peuvent être une urticaire aigue, un œdème, des diarrhées, vomissements, une rhinite conjonctivite, une crise d'asthme. Une réaction allergique sévère généralisée ou systémique (choc anaphylactique) peut survenir.

⇒ Si elle est non IgE médiée les symptômes apparaissent beaucoup plus tard, plusieurs heures voire plusieurs jours après la consommation de lait. Les principales manifestations de cette force d'allergie sont un eczéma, des troubles digestifs (diarrhées, régurgitations), une prise de poids insuffisante. 

Quelle différence entre une allergie et une intolérance au lait de vache ?

L'intolérance au lait n'est pas une allergie mais un problème de digestion avec déficit en lactase. Cette intolérance au lactose est exceptionnelle chez le nouveau-né et apparaît après l'âge de 3 ans en général. 

A quel âge survient-elle ?

Les signes cliniques de l'allergie aux protéines de lait de vache se manifestent dans la majorité des cas avant l'âge de 4 mois

Pourquoi les protéines du lait de vache le rendent-elles malade ?

L'allergie aux protéines de vache est une maladie qui fait intervenir le système immunitaire. C'est une réaction immunologique anormale vis-à-vis d'une ou plusieurs protéines du lait. "Cette réaction immunologique anormale est plus fréquente s'il y a des antécédents familiaux atopiques." informe le Dr Etienne Bidat, pédiatre pneumo-allergologue à Paris. L'intolérance au lait n'est pas une allergie mais un problème de digestion avec déficit en lactase. Cette intolérance au lactose est exceptionnelle chez le nouveau-né et apparaît après l'âge de 3 ans en général. 

Existe-t-il des prédispositions ou facteurs de risque chez le bébé ? 

Les allergies alimentaires surviennent dans un contexte d'atopie familiale (prédisposition génétique au développement d'allergies). Le risque d'allergie passe de 15 % quand aucun des deux parents n'est allergique à 30 % pour un des deux parents allergiques et à 60 % quand les deux parents sont allergiques. 

Comment confirmer le diagnostic ?

Le diagnostic de l'allergie aux protéines de lait se fait différemment selon que l'allergie est, ou non, IgE médiée. Le diagnostic des formes IgE-médiées est confirmé par les pricks et/ou le dosage des IgE spécifiques. "Pour le diagnostic d'allergie non IgE médiée le seul test diagnostique est l'épreuve d'éviction sur un mois, suivi d'une réintroduction (car parfois l'amélioration est une coïncidence)." indique le Dr Etienne Bidat. 

Que faire en cas d'allergie au lait de vache chez le bébé ? 

En cas d'allergie aux protéines de lait de vache chez un bébé nourri avec du lait maternisé, l'enfant doit être nourri avec un lait avec des hydrolysats de protéines de lait de vache ne contenant aucune protéine de lait de vache entières. Les protéines sont dégradées en toutes petites particules indécelables par le système immunitaire. Ces hydrolysats sont efficaces chez 90% des nourrissons souffrants d'allergie aux protéines de lait de vache. 

En cas d'allergie sévère aux protéines de lait de vache ce sont des formules à base d'acides aminés qui sont prescrites. "Dans les hydrolysats, il reste des résidus antigéniques, qu'on ne retrouve pas dans une formule à base d'acides aminées". explique le Dr Etienne Bidat. 

→ Si le bébé est nourri avec le lait de sa maman uniquement, celle-ci doit suivre un régime sans protéines de lait de vache durant 2 à 3 semaines.

→ S'il s'agit d'une allergie aux protéines de lait IgE médiée, une trousse d'urgence est prescrite afin de pourvoir agir en cas de réaction allergique sévère.

Durée de l'allergie : jusqu'à quand ?

L'allergie aux protéines de lait disparaît en général avec l'âge. 80% des enfants allergiques aux protéines de lait de vache ne le sont plus en moyenne à l'âge de 2 ans et 3 mois. Cependant, ces enfants ont plus de risques de développer d'autres manifestations allergiques par la suite : autres allergies alimentaires, asthme, rhinite allergique.

Merci au Dr Etienne Bidat, pédiatre pneumo-allergologue à Paris.

Santé du bébé et de l'enfant