Hyperthermie : signes, causes, à partir de combien, que faire ?

Chargement de votre vidéo
"Hyperthermie : signes, causes, à partir de combien, que faire ?"

Coup de chaud ou fièvre ? L'élévation de la température jusqu'au seuil de 38°c n'est pas forcément signe d'une pathologie si elle n'est accompagnée d'aucun autre symptôme. Le point sur l'hyperthermie chez l'adulte et l'enfant avec le Dr Marine Crest-Guilluy, médecin généraliste.

Définition : qu'est-ce qu'une hyperthermie ?

Par définition, l'hyperthermie est une température corporelle plus élevée que la normale qui se situe généralement entre 37° et 37,5°. Le Dr Marine Crest-Guilluy, médecin généraliste précise que "contrairement à la fièvre qui est un mécanisme de défense face à une agression comme une infection, l'hyperthermie est signe d'une auto-régulation de la température du corps face à la chaleur, un effort physique".

A partir de combien de degré est-on en hyperthermie ?

"À partir du seuil de 38° on peut parler d'hyperthermie, au-delà de 38,5° les spécialistes parlent de fièvre" détaille le docteure Crest-Guilluy.

Quels sont les signes d'une hyperthermie ?

"Les symptômes vont dépendre de chacun et de la température dite "normale" des personnes. Plus l'écart entre la température corporelle de base et l'hyperthermie est grand, plus il peut y avoir de symptômes" prévient la spécialiste. Les différents signes cliniques de l'hyperthermie :

  • Une sensation de chaud ou froid qui varie selon les personnes.
  • Une transpiration plus importante.
  • Des frissons.
  • Des douleurs musculaires.
  • Le mal de tête.
  • La peau qui devient rouge.

Quelles sont les causes d'une hyperthermie ?

L'hyperthermie peut être due à une trop grande ou trop longue exposition à la chaleur ou à un effort physique trop intense : on parle également de "coup de chaleur". Certains médicaments peuvent aussi entraîner une hyperthermie.

Que faire en cas d'hyperthermie ?

"Grâce à son système de thermorégulation, le corps sait se réguler tout seul et faire baisser la température grâce à la peau. S'il est nécessaire de se découvrir pour augmenter les échanges entre la peau et l'extérieur, il est déconseillé de se plonger dans un bain froid : faire chuter la température trop rapidement peut engendrer des problèmes. Une bonne hydratation est essentielle pour aider le processus de régulation de température du corps" explique notre interlocutrice. Enfin, la mise au repos avec un arrêt de l'effort est recommandé. Si d'autres signes sont associés, ne pas hésiter à consulter un médecin.

Hyperthermie chez le bébé : signes et que faire ?

"Un bébé en hyperthermie peut devenir rouge, être chaud ou froid, selon sa manière de réguler" explique le docteure Crest-Guilly. "Il peut aussi changer de comportement habituel, sembler plus fatigué ou plus grincheux. La première chose à faire est de lui retirer ses vêtements, le laisser en couche et lui donner à boire. Il faut prendre sa température et garder sous surveillance. Une augmentation de la température au-delà de 38 degrés chez un nourrisson de moins de trois mois doit faire l'objet d'une visite chez le médecin généraliste ou le pédiatre."

Quand et qui consulter ?

Chez les personnes en bonne santé, une hyperthermie qui dure au-delà de 24 à 48 heures nécessite une consultation chez un médecin généraliste. En revanche "s'il y a des comorbidités, si l'adulte souffre d'autres pathologies, la consultation est nécessaire. Une personne sous chimiothérapie, dont le système de défenses immunitaires est abaissé, doit se rendre à l'hôpital immédiatement" prévient le médecin.

Merci au Dr Marine Crest-Guilly, médecin généraliste.

Symptômes et questions diverses