Genou gonflé : chute, sport, phlébite, que faire ?

Un gonflement du genou est un symptôme qui ne doit jamais être pris à la légère. Il nécessite un avis médical rapide. Quelles sont les causes d'un genou gonflé ? Qui consulter ? Quels traitements ? Explications avec le Pr Aleth Perdriger, cheffe du service de Rhumatologie du CHU de Rennes.

Genou gonflé : chute, sport, phlébite, que faire ?
© lacheev - 123RF

Quels symptômes en cas de genou gonflé ?

Un genou gonflé est d'abord visible :

  • il apparaît plus gros que l'autre
  • il peut être associé à une douleur,
  • à une sensation de chaleur,
  • à une rougeur,
  • à des difficultés à plier le genou,
  • à la présence d'un hématome.

Le gonflement du genou peut être localisé à plusieurs endroits :

À l'intérieur de l'articulation, on parle d'un épanchement de synovie : la quantité de liquide qui sert à lubrifier l'articulation augmente : on parle d'un "épanchement  intra-articulaire."

Devant le genou, dans les tissus mous, devant la rotule. On parle de "bursite".  Ce gonflement apparaît souvent à la suite d'une position prolongée sur les genoux (prière, carreleur...).

À l'arrière du genou, dans le creux que l'on appelle le creux poplité. Dans ce cas, il s'agit le plus souvent d'un kyste, qui se forme à partir du liquide de l'articulation. On parle de kyste poplité.  "Parfois, quand le genou est malade, le liquide, au lieu de rester dans l'articulation, peut aller en arrière, dans le kyste poplité. L'augmentation de liquide à l'intérieur du kyste entraine un douleur postérieure du genou, avec un risque, si  la pression dû au liquide devient trop forte, d'une rupture, avec une douleur et un gonflement qui peut descendre dans le mollet", indique le Pr Aleth Perdriger. 

Quelles sont les causes d'un genou gonflé ?

"Il existe naturellement un peu de liquide synovial dans une articulation pour "lubrifier" et nourrir le cartilage. Si le genou subit une agression ou un traumatisme, la quantité de liquide va augmenter et le genou va gonfler", explique la rhumatologue. Le gonflement peut apparaître avec une inflammation du genou. On parle d'arthrite. Cette inflammation du genou peut faire suite à une infection, quand un germe se met à se développer dans l'articulation et la détruit plus ou moins rapidement. Dans ce cas, il y a souvent de la fièvre, et c'est plutôt une seule articulation qui est touchée, de façon brutale et souvent très douloureuse. L'inflammation du genou peut être la conséquence d'une maladie inflammatoire générale, comme une polyarthrite ou une spondylarthrite. Dans ce cas, plusieurs articulations sont atteintes en même temps.

Le gonflement peut faire suite à

  • un traumatisme,
  • à une chute,
  • à un accident,
  • avec une contusion,
  • un étirement,
  • une fracture

Tout cela peut parfois touché la structure de l'articulation. Dans ce cas, la nature du liquide peut être un épanchement de sang dans le genou. On parle "d'hémarthrose". Le gonflement du genou peut être la conséquence de la présence de micro cristaux dans l'articulation. Il s'agit par exemple de  la goutte", avec la présence d'un dépôt de cristaux d'acide urique dans l'articulation qui provoque un gonflement du genou. "Il est très important de comprendre la cause d'un gonflement. Il est parfois nécessaire, si le contexte de survenue du gonflement n'est pas évident, de faire une ponction du genou pour analyser le liquide articulaire. Il peut être normal, avec une arthrose connue du genou, d'avoir un gonflement après une marche importante. Dans ce cas, le gonflement disparaît avec un peu de repos, précise la spécialiste. La nature du liquide permet de déterminer l'origine du gonflement du genou, et la ponction, en retirant du liquide de l'articulation permet d'analyser le liquide mais aussi de soulager la douleur du genou".

Genou gonflé après une chute : pourquoi ?

"Le gonflement du genou est toujours une réaction de défense : le traumatisme va créer une zone d'œdème et d'inflammation, parfois un épanchement de sang. En cas d'entorse, le genou apparaît gonflé, car les ligaments sont distendus, rompus et inflammatoires parce qu'ils souffrent. L'entorse conduit à une instabilité du genou.  Si le genou instable, il va mal travailler, ce qui va conduire à une arthrose secondaire", explique le cheffe du service de Rhumatologie du CHU de Rennes.

Genou gonflé après le sport ?

Un genou gonflé après le sport est le signe d'un épanchement de synovie, qui peut être causé par un effort trop violent avec un traumatisme de l'articulation. Attention au port de chaussures non adaptées, qui peut fragiliser une articulation et accentuer le traumatisme d'une articulation. 

Un genou gonflé devant ne constitue pas un signe de phlébite

Un genou gonflé peut-il être le signe d'une phlébite ?

"Un genou gonflé devant ne constitue pas un signe de phlébite. En revanche, quand le mollet est gonflé, cela peut être soit une phlébite, soit la rupture d'un kyste poplité. Si le kyste est sous tension, il peut se rompre et le liquide va se répandre, entraînant une augmentation de volume du mollet", nuance la spécialiste.

Un genou gonflé peut être le signe d'une infection ?

"Un gonflement sur l'avant du genou peut être le signe d'une infection ostéo-articulaire. Il s'agit alors d'une arthrite ou d'une bursite infectieuse, causée par une bactérie", informe l'experte. 

Qui consulter pour un genou gonflé ?

Si le genou n'a pas dégonflé au bout de 24 heures, il est nécessaire de consulter son médecin traitant. "La priorité, c'est de prélever le liquide (ponction) pour déterminer s'il s'agit d'une arthrose ou d'une arthrite. L'excès de liquide va créer une tension douloureuse dans le genou, et la ponction va également permettre de calmer la douleur. L'analyse du liquide va quant à elle permettre de savoir s'il s'agit d'un liquide mécanique ou inflammatoire. Une mise en culture va permettre de détecter la présence de bactéries, on peut regarder s'il y a des micro cristaux comme une crise de gouttes ou autres maladies qui peuvent se localiser au niveau du genou", développe la rhumatologue.

Quel traitement en cas de genou gonflé ?

Le traitement est fonction de la cause. Le repos est primordial pour éviter que le gonflement du genou augmente. En cas d'arthrose, un corticoïde pourra être administré dans l'articulation. En cas d'infection du genou, des antibiotiques pourront être donnés en intraveineux. "Une infection ostéo-articulaire ne doit jamais être négligée car cela peut détruire l'articulation", prévient le Pr Aleth Perdriger. Une arthropathie dotée de micro cristaux justifiera quant à elle la prise d'anti-inflammatoires sur quelques jours.

Merci au Pr Aleth Perdriger, cheffe du service de Rhumatologie du CHU de Rennes

Symptômes et questions diverses