Hoquet : pourquoi, comment le faire passer ?

Symptôme la plupart du temps banal, le hoquet peut aussi être le signe d'un problème de santé plus grave. Surtout quand il est persistant. Causes possibles, traitements et astuces pour le faire passer avec le Dr Vianna Costil, gastro-entérologue.

Hoquet : pourquoi, comment le faire passer ?
© Piyapong Thongcharoen-123RF

D'où vient le hoquet ?

Le hoquet est un phénomène physiologique normal. "Il est le signe d'une irritation d'un nerf présent au niveau du diaphragme qui s'appelle le nerf phrénique. Quand ce nerf est irrité, pour diverses raisons, il crée des spasmes au niveau du diaphragme comme des contractions, avec en plus une contraction des muscles de la glotte ce qui crée le phénomène de hoquet" explique le Dr Vianna Costil, médecin gastro-entérologue. 

Quelles sont les causes les plus courantes du hoquet ?

Le hoquet bénin est celui qui se manifeste quand on a mangé trop et trop vite. Pourquoi ? "Parce que cela crée une irritation comme l'estomac est remplit rapidement, répond la spécialiste. Et c'est la même chose si on boit des grandes quantités de boissons."  Plus encore quand il s'agit de boissons gazeuses à cause de l'excès d'air avalé. Chez le bébé, le hoquet est le signe d'une immaturité du système anti reflux. Cela arrive plus souvent lorsqu'il boit vite son biberon.

Alcool, cigarette : des facteurs responsables du hoquet ?

Certaines personnes se plaignent d'avoir le hoquet après avoir bu de l'alcool ou fumé. "Il est dit que ça pourrait favoriser le hoquet, confirme le Dr Costil, mais il n'y a pas d'effet validé scientifiquement."

D'où ça peut venir ? L'alcool favorise les reflux gastro-oesophagiens qui eux-mêmes peuvent être causes de hoquet. C'est une piste... Quant à la cigarette, le problème pourrait venir de la nicotine qu'elle contient. Comme le souligne la Haute Autorité de Santé dans une recommandation sur les substituts nicotiniques "la déglutition d'une trop grande quantité de nicotine dans la salive peut provoquer un hoquet". C'est ainsi que les gommes à mâcher pour arrêter de fumer peuvent causer le hoquet tout comme la prise de comprimés à sucer ou encore l'utilisation de spray buccal.

Hoquet qui dure : pourquoi, que faire ?

Vous avez un hoquet chronique ou qui dure plusieurs jours, plusieurs semaines ? "Consultez, répond d'emblée le Dr Costil. Quand un hoquet dure, il faut faire une radio du poumon voire un scanner pour voir s'il n'y a pas quelque chose de plus que le simple hoquet".

Qu'est-ce que ça peut cacher ? "Il peut y avoir une lésion sur le diaphragme ou une tumeur dans cette région qui peut irriter le nerf phrénique ce qui peut donner un hoquet fréquent, poursuit la spécialiste. Une tumeur du pancréas, par exemple, qui remonte en arrière. Le hoquet peut en être un signe d'appel. Cela peut aussi être une tumeur de la base du poumon qui envahit un peu le diaphragme et irrite le nerf phrénique. Ce sont des raretés mais ça peut arriver."

Hoquet en dormant ?

Plus rare mais possible, le hoquet peut se manifester en dormant. La cause à envisager : un reflux. "Les reflux d'acidité de l'estomac dans l’œsophage sont favorisés la nuit, comme on est allongé. Le hoquet peut être un signe de reflux, c'est rare mais ça peut arriver" explique la gastro-entérologue. Si ce hoquet vous empêche de dormir, il ne faut pas hésiter à consulter votre médecin traitant pour lui en parler. Un traitement anti reflux pourra être mis en place et vous permettre de retrouver rapidement un sommeil de qualité.

Comment le faire passer ?

Des techniques pour faire passer le hoquet, il y en a des dizaines. Aucune n'est validée scientifiquement mais certaines s'expliquent sur le plan physiologique parce qu'elles permettent d'arrêter les spasmes des muscles inspiratoires (diaphragme, intercostal) et donc le hoquet :

→ Gonfler la poitrine en prenant sa respiration, bloquer la respiration et souffler doucement. "C'est la manœuvre de valsalva utilisée en plongée sous-marine, explique le Dr Costil. Cela joue sur les pressions thoraciques et abdominales et ça active le nerf vague. Le nerf vague pourrait être impliqué dans le hoquet parce qu'il agit notamment sur la sécrétion gastrique et sur les cordes vocales. Au niveau des cordes vocales, il y a la glotte. En jouant sur le nerf vague, cela peut diminuer les spasmes de la glotte liés au hoquet."  

→ La technique du verre d'eau  : vous prenez un grand bol d'air en respirant, vous bouchez votre nez et vous avalez de l'eau. "Normalement, cela annule le spasme du nerf phrénique. Les muscles intercostaux sont aussi impliqués dans le hoquet donc le fait de gonfler la poitrine joue aussi." 

→ Penser à autre chose : "Cela peut marcher quand les gens ont un hoquet un peu psychosomatique qui revient" reconnaît le Dr Costil. Si vous êtes plus stressé(e) que d'habitude en ce moment, essayez !

Merci au Dr Vianna Costil, médecin gastro-entérologue et hépatologue. 

Symptômes et questions diverses