Épilepsie nocturne : bébé, adulte, symptômes, traitement

L'épilepsie nocturne est une maladie neurologique chronique qui survient pendant le sommeil. Causes, symptômes et traitements avec le Dr Marc Rey, neurologue spécialiste du sommeil, président de l'Institut National du Sommeil et de la Vigilance (INSV).

Épilepsie nocturne : bébé, adulte, symptômes, traitement
© fizkes-123RF

Définition : c'est quoi l'épilepsie nocturne ? 

L'épilepsie est une maladie neurologique qui se caractérise par la survenue de crises d'épilepsie. On distingue deux types d'épilepsies : les épilepsies partielles ou focales, qui ne concernent qu'une seule partie du corps, et qui trouvent leur origine dans une partie localisée du cerveau ; et les épilepsies généralisées, qui provoquent des décharges dans tout le cerveau et touchent l'ensemble du corps. "Comme son nom l'indique, l'épilepsie nocturne survient la nuit. Une forme particulière d'épilepsie nocturne est appelée dystonie paroxystique nocturne. Elle se traduit par des crises qui surviennent pendant le sommeil ou au cours des phases d'éveil nocturne. Il s'agit d'une forme particulière d'épilepsie dite frontale, c'est-à-dire qui intéresse la partie antérieure du cerveau", indique le Dr Marc Rey.

Quelle est la cause de l'épilepsie nocturne chez le bébé ?

Chez le bébé de moins de deux ans, l'épilepsie nocturne peut être difficile à repérer. Elle peut se manifester par des tremblements d'un bras ou d'une jambe, des mouvements des yeux ou au contraire, le regard figé d'un côté. Chez le tout petit, la cause la plus fréquente d'épilepsie nocturne est la fièvre (convulsion fébrile). 

Quelle est la cause de l'épilepsie nocturne chez l'adulte ?

Comme toutes les formes d'épilepsies, l'épilepsie nocturne est liée à une activité électrique anormale du cerveau. Il existe des causes génétiques et des causes lésionnelles (suite à un traumatisme, à un Accident Vasculaire Cérébral ou dans l'évolution de tumeurs cérébrales). La méningite et l'encéphalite, qui sont des maladies du système nerveux, peuvent également être responsables de crises d'épilepsie. "Il n'existe pas de causes spécifiques expliquant l'épilepsie nocturne. Il y a parfois un facteur familial mais ce n'est pas systématique. Le sommeil est un activateur de l'épilepsie parce que l'activité électrique du cerveau change au moment de l'endormissement, ce qui peut favoriser la survenue de crises", précise le neurologue

Quels sont les symptômes d'une épilepsie nocturne ?

"Il existe de nombreuses formes d'épilepsie et des milliers de manifestations différentes. Ce que connaît le grand public, c'est la forme généralisée de crise d'épilepsie tonico-clonique dans laquelle le sujet tombe par terre, se secoue et bave. Les symptômes dépendent de la zone cérébrale impliquée dans la crise. Par exemple, dans l'épilepsie occipitale, qui part de la région de la vision, on a une espèce de mouche volante devant les yeux ou des hallucinations visuelles plus complexes", développe le spécialiste. Dans l'épilepsie frontale, située dans le lobe frontal, la zone du cerveau qui commande le langage, la motricité et les comportements, les symptômes sont très variés comme des secousses musculaires incontrôlées localisées à un endroit du corps, des troubles du langage.

Comment est posé le diagnostic d'une épilepsie nocturne ?

L'enregistrement permet le diagnostic différentiel entre somnambulisme et épilepsie

Le diagnostic repose sur un interrogatoire et un électroencéphalogramme (EEG) qui permet d'enregistrer sur de courtes durées des éléments inter-critiques, c'est-à-dire des activités électriques cérébrales anormales. "Très souvent, il va falloir enregistrer la nuit. 22 électrodes vont être positionnées sur la tête du sujet. Une vidéo permet de voir ce qui se passe quand il y a une activité électrique anormale au niveau du cerveau : est-ce que le sujet bouge, se lève, qu'est-ce qu'il fait. Chez l'adulte, quand il y a du somnambulisme, l'enregistrement permet le diagnostic différentiel entre  somnambulisme et épilepsie. Le diagnostic de l'épilepsie nocturne est plus difficile car c'est une forme plus inhabituelle", détaille notre interlocuteur. 

Comment traiter l'épilepsie nocturne ?

Le traitement de l'épilepsie nocturne est commun à toutes les épilepsies. Il repose sur la prise d'un antiépileptique qui vise à réguler l'activité électrique d'une ou plusieurs zones du cerveau. Le choix du médicament est fonction du type d'épilepsie. 

Merci au Dr Marc Rey, neurologue spécialiste du sommeil, président de l'Institut National du Sommeil et de la Vigilance (INSV)

Autour du même sujet

Maladie du cerveau et de la moelle épinière