Yeux enfoncés : causes, solutions, le signe de quelle pathologie ?

Plus connu sous le nom d'énophtalmie, l'enfoncement de l'œil dans son orbite est rarement le signe d'une pathologie. Quelles sont ses causes ? Comment le corriger ? Réponses avec le Dr Laurence Benouaiche, chirurgien plastique et esthétique à Paris.

Yeux enfoncés : causes, solutions, le signe de quelle pathologie ?
© Dario Lo Presti -123RF

Définition

L'énophtalmie désigne un enfoncement du globe oculaire dans l'orbite, par opposition à l'exophtalmie qui se caractérise par les yeux qui sortent de leur cavité. Une énophtalmie peut être congénitale, c'est-à-dire présente depuis la naissance, ou acquise à la suite d'une fracture du plancher orbitaire par exemple. "Généralement, les yeux creux ne relèvent pas de la pathologie, il s'agit d'une simple variante anatomique qui est souvent familiale, commente le Dr Laurence Benouaiche. C'est une caractéristique que l'on retrouve également chez les gens très minces et les grands sportifs puisqu'ils n'ont pas beaucoup de graisse. Un phénomène qui s'aggrave avec l'âge puisqu'on perd de la graisse sur l'ensemble du visage. C'est ce qui donne cet aspect d'œil enfoncé dans les orbites ".  

Causes : le signe de quelle pathologie ?

Plusieurs pathologies peuvent se traduire par des yeux enfoncés dans les orbites. Tout d'abord, des dérèglements hormonaux qui entraînent une déshydratation ou des fontes graisseuses exagérées, à l'instar d'un déficit en vasopressine ou en aldostérone qui se traduit également par une sécheresse cutanée, des rides, une chute de la tension artérielle et des urines abondantes. Les yeux enfoncés se retrouvent également en cas de choléra (ce qui est extrêmement rare de nos jours) ou d'anorexie. "En fait, toutes les étiologies qui entraînent une grande déshydratation et une perte de poids aggravent ce phénomène d'yeux enfoncés dans les orbites, indique le chirurgien-esthétique. Il peut également y avoir des causes post-traumatiques : l'énophtalmie est alors souvent unilatérale et fait suite à des complications de traumatologie ou de tumeurs cranio-faciales exceptionnelles". 

Le signe d'une anomalie génétique ?

Ce symptôme s'observe également dans certaines maladies : trisomie du chromosome 9 (avec retard mental, microphtalmie, retard de croissance, etc.) ou syndrome de délétion du chromosome 10 (avec un déficit intellectuel, une hyperparathyroïdie, une hypocalcémie et des troubles immunitaires et cardiaques).

Solutions : médicaments ou chirurgie ?

Le traitement de l'énophtalmie va dépendre de sa cause. "Si c'est une anorexie qui en est à l'origine, on va encourager la personne à reprendre du poids et la graisse va naturellement revenir au niveau des yeux.  S'il s'agit de personnes qui ont les yeux creux de façon constitutionnelle, le phénomène va s'aggraver avec le temps ", explique la spécialiste. Deux options sont alors possibles pour le corriger : 

  • Le lipofilling qui consiste à prélever un tout petit peu de graisse au niveau des genoux, à la centrifuger et à la réinjecter entre le cadre orbitaire et la paupière supérieure. C'est un greffon qui tient très bien, on n'a pas besoin de le refaire. Ce geste est réalisé par un oculoplasticien ou un chirurgien esthétique. 
  • L'injection d'acide hyaluronique qui est un geste de médecine esthétique nécessitant une grande délicatesse et des produits fins qu'on met sur le cadre orbitaire afin de corriger cette perte de volume. 

"Attention, les personnes ayant les yeux creux ne doivent jamais faire de blépharoplastie supérieure parce que cela découvre l'œil et accentuerait encore plus l'effet yeux creux puisqu'on enlève de la peau", prévient le Dr Benouaiche. 

Merci au Dr Laurence Benouaiche, chirurgien plastique et esthétique à Paris.

Symptômes et questions diverses