Ginkgo Biloba : liste des bienfaits et dangers

Originaire du sud de la Chine, le ginkgo biloba est un arbre bien connu pour ses bienfaits sur le cerveau, la mémoire, la phlébite, les hémorroïdes et les cicatrices. Quel dosage ? Faut-il l'utiliser en gélule, en tisane ou en application cutanée ? Quels sont les précautions d'emploi et les contre-indications ?

Ginkgo Biloba : liste des bienfaits et dangers
© lightpoet - 123RF

Nom botanique

Le ginkgo biloba est le dernier représentant de la famille des ginkgoacées. Il s'agit de la famille d'arbres la plus ancienne puisqu'elle existait déjà bien avant l'apparition des dinosaures. Il peut atteindre 50 mètres de haut et vivre jusqu'à mille ans. "Arbre sacré au Japon et en Chine, il est aussi connu sous le nom "d'arbre aux quarante écus", prix auquel il fut acheté en 1788, précise Sylvie Hampikian, pharmacologue experte en phytothérapie. En raison de ses feuilles brillantes comme autant de pièces d'or, il est ensuite devenu "l'arbre aux mille écus".

Le ginkgo biloba est efficace contre les hémorroïdes.

Bienfaits

Le ginkgo biloba a de nombreux bienfaits :

  • Neuroprotecteur, le ginkgo biloba agit sur le cerveau. Ses feuilles sont utilisées pour traiter les symptômes de la démence sénile et des états de faiblesse comme les pertes de mémoire, la dépression, les troubles de la concentration et de la vigilance, les acouphènes ou encore les maux de tête.
  • Veinotonique, il agit sur le système vasculaire et soulage les phlébites superficielles grâce à une action anticoagulante, les hémorroïdes, les varices, la maladie de Raynaud et la claudication intermittente.
  • Il possède des propriétés cicatrisantes.

L'efficacité de ses feuilles est reconnue comme cliniquement prouvée par l'Organisation Mondiale de la Santé. L'usage traditionnel du ginkgo est également reconnu par la Coopération Scientifique Européenne en Phytothérapie (ESCOP). Il fait partie des plantes médicinales enregistrées dans la liste de la Pharmacopée française.

Gingko et sport

"Plusieurs études ont montré que le ginkgo biloba pouvait améliorer les performances et l'endurance, explique Sylvie Hampikian. A prendre en association avec d'autres compléments alimentaires naturels, tels que la Rhodiola et de la créatine, qui ont la propriété d'améliorer l'oxygénation, de réduire la fatigue et de protéger contre le stress oxydant". Il n'y a pas d'effets indésirables connus dans ce contexte.

Parties de la plante utilisées

Ce sont principalement ses feuilles qui sont utilisées car elles concentrent bien plus de principes actifs.

Mode d'emploi : posologie

Il sera différent en fonction de l'usage de la plante :

  • En tisane et décoction, utilisez entre 20 et 40 g de feuilles séchées pour un litre d'eau. Laissez infuser 5 minutes avant de filtrer et d'en boire une tasse par jour.
  • En gélules, optez pour celles dosée à plus de 500 mg d'extrait de feuilles de gingko biloba. A prendre à raison d'une gélule matin et soir.
  • En teinture mère : diluez entre 20 et 40 gouttes dans un verre d'eau, 2 à 3 fois par jour

Dangers : précautions d'emploi et contre-indications

De par son action fluidifiante sur le sang, le gingko est contre-indiqué lors d'une grossesse ou en période d'allaitement. "En cas d'intervention chirurgicale, il est recommandé de cesser le traitement au moins 48 heures avant. Il est déconseillé d'associer le ginkgo à certains médicaments anticoagulants comme la warfarine et l'aspirine, les antiépileptiques, les antidiabétiques et antidiurétiques", recommande notre expert.

Effets secondaires indésirables

L'apparition d'effets secondaires liés à la consommation de ginkgo reste extrêmement rare. Les troubles digestifs comme des maux d'estomac, les maux de tête et les allergies cutanées font partie des réactions possibles démangeaisons, urticaire). Avant toute prise, demandez l'avis de votre médecin traitant ou de votre pharmacien.

Médicaments contenant du gingko biloba

  • Ginkgo Biogaran 40 mg 
  • Ginkgo EG Labo Conseil 40 mg
  • Ginkgo Zentiva 40 mg
  • Ginkor Fort Gélule
  • Tanakan 40 mg/ml solution buvable
  • Vitalogink 40 mg

Merci à Sylvie Hampikian, pharmacologue experte en phytothérapie.