Papilles gonflées ou infectées : causes, que faire ?

Des papilles gonflées ou infectées sont des symptômes le plus souvent sans gravité. Des mesures d'hygiène ou des précautions alimentaires peuvent suffire à les faire disparaître. Cependant si les signes persistent, une consultation médicale s'avère nécessaire pour déterminer leur cause et prendre un traitement adapté.

Définition

Les papilles "linguales" sont des petites excroissances qui recouvrent la langue. Certaines contiennent des bourgeons du goût qui ont un rôle dans la perception du goût, ce sont les papilles gustatives. Il en existe trois types :

  • les papilles calciformes disposées en forme de V au fond de la langue,
  • les papilles fongiformes réparties sur toute la surface de la langue,
  • et les papilles folliées (en forme de feuilles) sur les côtés.

Seules les papilles filiformes, les plus nombreuses, ne portent pas de bourgeons du goût. Réparties entre les fongiformes, elles ont un simple rôle mécanique en formant une surface râpeuse sur le dos de la langue pour limiter le glissement des aliments lors de la mastication.

anatomie de la langue et des papilles
Anatomie de la langue et des papilles © 123RF-Joshua Abbas

Papilles gonflées : symptômes et causes

Des papilles gonflées sont le signe d'une inflammation appelée "glossite". La langue peut apparaître rouge et, dans certains cas, douloureuse, on parle alors de "papillite".

Les causes sont multiples. Le plus souvent banales, irritation (frottement, aliments acides ou épicés), brûlure superficielle, ou allergie, il peut s'agir d'une infection (virales ou mycoses), ou bien plus rarement, de lésions cancéreuses. Des troubles digestifs comme le reflux gastro-oesophagien (RGO) , le tabac, le stress, certains médicaments, mais surtout une hygiène bucco-dentaire insuffisante, sont également susceptibles de provoquer une inflammation au niveau de la langue et des papilles.

Papilles infectées : symptômes et causes

Les infections des papilles sont, elles aussi, nombreuses. Elles sont plus fréquentes chez les personnes fragilisées par un traitement médicamenteux, les diabétiques, les sujets immunodéprimés, et en cas de sécheresse buccale.

La plus courante est la candidose buccale qui est une infection par un champignon (mycose), le candida albicans. La langue se recouvre alors d'un enduit blanchâtre. Une langue blanche peut être également le signe d'une infection virale ou bactérienne comme la "langue subburale" ou encore d'un lichen plan (lésions inflammatoires).

Diagnostic : quand et qui consulter ?

Un langue qui reste gonflée, douloureuse, rouge ou recouverte d'une pellicule blanche malgré des mesures d'hygiènes renforcées doit inciter à consulter son médecin généraliste. Si besoin d'examens complémentaires (imagerie, prélèvements), ce dernier orientera alors vers un médecin ORL.

Traitement : que faire ?

En général, les inflammations et infections de la langue et des papilles guérissent spontanément après quelques jours. Quelques précautions peuvent être utiles pour ne pas aggraver les symptômes :

  • Eviter les aliments trop acides (agrumes…), épicés , astringents (épinards, abricots…) ou trop chauds.
  • Préférer les boissons froides et en particulier le lait qui calme l'inflammation des papilles. Manger une glace ou sucer un glaçon pourra apaiser la douleur.
  • Ne pas gratter ou frotter trop énergiquement la zone inflammée avec la brosse à dents.
  • Se rincer la bouche avec un bain de bouche antiseptique après le brossage des dents peut suffire à éliminer les infections débutantes.

Si les symptômes (inflammation, douleur, changement d'aspect , de couleur) persistent, un traitement (local ou systémique) antifongique, antiviral ou antibiotique selon la cause de la lésion, pourra alors être prescrit par le médecin.

Prévention

Les mesures de prévention passent tout d'abord par une bonne hygiène bucco-dentaire en se brossant les dents 2 à 3 fois par jour, idéalement après chaque repas, avec un dentifrice fluoré. L'utilisation d'un fil dentaire ou de brossettes interdentaires sont recommandées pour compléter l'action du brossage. En cas de terrain fragile (baisse de l'immunité dans certaines pathologies ou prise de médicaments comme les corticoïdes), un rinçage avec un bain de bouche antiseptique régulièrement mais pas en continu (cure de 10 jours) est conseillé. Enfin, une alimentation variée et équilibrée, sans excès de produits sucrés (en particulier les sodas), ainsi que l'arrêt du tabac, permet de maintenir l'équilibre de la flore buccale et diminue le risque d'infection.

Dents