Tarifs et prise en charge des soins dentaires : carie, détartrage...

Si la consultation chez le dentiste est prise en charge par l'Assurance maladie, ce n'est pas le cas de tous les soins qui y sont pratiqués. Carie, dévitalisation, extraction dentaire, détartrage... Combien ça coûte ? Chez l'adulte et l'enfant ? Quel remboursement ? Réponses avec le Dr Sandrine B., chirurgien-dentiste.

Tarifs et prise en charge des soins dentaires : carie, détartrage...
© 123RF-Siarhei Kuranets

Les soins dentaires les plus fréquents sont le traitement d'une carie, la dévitalisation d'une dent, l'extraction d'une dent et le détartrage. Les actes sont remboursés à 70% sur la base de tarifs conventionnels. Ils varient selon que le patient a plus ou moins de 13 ans

Tarifs d'une carie

Traitement d'une carie une face : 

Enfant de moins de 13 ans : 19,28 €.
Adulte et enfant de plus de 13 ans : traitement d'une carie une face sur incisive ou canine 16,87 €.

Traitement d'une carie deux faces : 

Enfant de moins de 13 ans : 33,74 €.
Adulte et enfant de plus de 13 ans : 28,92 €.

Traitement d'une carie trois faces ou plus : 

Enfant de moins de 13 ans : 48,20 €.
Adulte et enfant de plus de 13 ans : 40,97 €.

Tarifs d'un détartrage

Adulte et enfant de plus de 13 ans : 28,92 €.

Tarifs d'une dévitalisation dentaire

Dévitalisation d'une incisive ou d'une canine : 
Enfant de moins de 13 ans : 38,56 €.
Adulte et enfant de plus de 13 ans : 33,74€.

Dévitalisation d'une prémolaire : 
Enfant de moins de 13 ans : 57,84 €.
Adulte et enfant de plus de 13 ans : 28,92 €.

Dévitalisation d'une molaire : 
Enfant de moins de 13 ans : 93,99 €.
Adulte et enfant de plus de 13 ans : 81, 94 €.

Tarifs d'une extraction dentaire

Adulte et enfant de plus de 13 ans : 33,44 €.

Remboursements des soins dentaires

"On distingue trois types de remboursement pour les soins dentaires", indique le chirurgien-dentiste :

  1. Les soins dentaires "opposables" avec des honoraires fixes imposés, très bas, que les dentistes réalisent "à perte". Ces actes sont remboursés à 70% par la SS et 30% par la mutuelle. Même la moins bonne des mutuelles prend en charge ce "ticket modérateur" de 30%. "Encore faut-il avoir une mutuelle, ce qui n'est pas le cas des travailleurs indépendants non-salariés et certains retraités", regrette la spécialiste. 
  2. Les soins "Non-Pris-en-Charge" ou "NPC".
  3. Les prothèses dentaires fixes (couronnes et bridges) ou amovibles ("dentiers"). Il y a une base de remboursement et un dépassement variable en fonction de la prothèse (matériau) choisie par le patient :
  • Les prothèses "Reste-A-Charge-Zéro" ou "RAC0" avec des honoraires fixes et qui seront en 2021, totalement prises en charge par le couple "sécurité sociale + mutuelle" (même la moins bonne des mutuelles). "Ce sont des prothèses " bas de gamme ", de techniques obsolètes, comme les couronnes métalliques pour les molaires par exemple", tient à préciser le chirurgien-dentiste.
  • Les prothèses "RAC modéré", avec des honoraires plafonnés et des prestations intermédiaires. Le reste à charge pour le patient sera fonction de la plus ou moins bonne couverture de la mutuelle.
  • Les prothèses "panier libre", avec des honoraires libres et des prestations correspondant aux dernières techniques, comme les inlays céramiques, les couronnes céramo-céramiques d'aspect très naturel et biocompatibles… Comme pour le RAC modéré, le reste à charge pour le patient sera fonction de la plus ou moins bonne couverture de la mutuelle.

Dépassements d'honoraires : dans quels cas ?

Certains chirurgiens-dentistes appliquent des dépassements d'honoraires : le praticien doit vous informer des tarifs appliqués. Dans ce cas, le remboursement de la caisse d'assurance maladie s'effectue sur la base du tarif conventionnel. Les dépassements d'honoraires ne sont pas pris en charge. Les dépassements peuvent être pris en charge par la mutuelle ou l'assurance complémentaire. 

Soins dentaires non pris en charge 

"Les soins "Non-Pris-en-Charge" ou "NPC", font l'objet d'honoraires libres.  Il n'y a aucun remboursement par la sécurité sociale. Un remboursement est possible par la mutuelle (mais pas toujours) avec généralement un forfait annuel (variable en fonction de l'option mutuelle choisie). Les actes concernés sont par exemple les traitements contre le déchaussement des dents, les overlays, la pose d'implants dentaires, les gouttières de bruxisme, les blanchiments…", explique la spécialiste. 

Merci au Dr Sandrine B., chirurgien-dentiste.

Dents