Otoplastie : chirurgie des oreilles décollées, déroulé, douleur, prix

L'otoplastie est une intervention chirurgicale corrigeant des oreilles décollées ou trop grandes. Enfants et adultes peuvent y avoir recours. Déroulé de l'opération, douleurs, port du bandeau, prix et remboursement... Le point avec le Dr Sébastien Garson, chirurgien plasticien.

Otoplastie : chirurgie des oreilles décollées, déroulé, douleur, prix
© Vladimir Gjorgiev - 123RF

Définition : qu'est-ce qu'une otoplastie ?

"L'otoplastie est une plastie de l'oreille qui vise à corriger une malformation au niveau de la plicature, le pli situé sur la partie haute de l'oreille. Et dans une autre mesure, elle vise à corriger la conque, la zone d'embouchure du conduit auditif externe, qui peut être plus ou moins développée, explique le Dr Sébastien Garson, chirurgien plasticien, membre de la Société Française des Chirurgiens Esthétiques Plasticiens (SOFCEP). On peut corriger l'un ou l'autre, mais parfois c'est la combinaison des deux qui va faire que l'oreille peut être prédominante, dite oreille décollée."

Cette intervention est le plus souvent bilatérale et concerne alors les deux oreilles, mais peut aussi être unilatérale lorsque une seule des oreilles est touchée, induisant une dissymétrie gênante. L'otoplastie est une opération esthétique, elle n'a aucun rôle fonctionnel sur l'audition. Elle permet d'éviter un traumatisme psychologique chez l'enfant du aux moqueries éventuelles de ses camarades de classe.

On n'opère pas avant 7 ou 8 ans. 

Oreille trop grande, décollée : quand opérer ?

De manière générale les chirurgiens n'opèrent pas avant 7 ou 8 ans, âge à partir duquel l'oreille atteint sa taille définitive. "Il n'y a pas d'intérêt à opérer un organe qui est en cours de croissance. A partir de 7/8 ans, l'oreille a déjà atteint 80 % de sa taille adulte, c'est pour cela que l'on peut l'envisager à ce moment là. Par ailleurs, il faut que l'enfant soit demandeur, qu'il ait une vraie prise de conscience. Cela ne doit pas être une demande exclusive des parents", prévient notre interlocuteur. Les adultes peuvent être opérés à tout âge.

Déroulement de l'intervention

L'intervention peut se faire sous anesthésie locale pour les adultes ou générale pour les enfants, selon la tolérance du patient, son désir, la concertation entre le patient, le chirurgien et l'anesthésiste. "Généralement, chez l'adulte, c'est une anesthésie locale potentialisée, intermédiaire entre l'anesthésie locale simple et l'anesthésie générale" explique le Dr Garson. Au cours de l'intervention, les oreilles sont recollées par des incisions placées derrière l'oreille, dans le pli naturel. Parfois des incisions complémentaires sont nécessaires à l'avant, elles seront invisibles par la suite.

Les étapes de l'intervention 

  • Avant l'intervention, un exemple clinique approfondi des oreilles est réalisé par le chirurgien plasticien pour déterminer la stratégie d'intervention à suivre. Au cours de ce rendez-vous le patient est informé des risques (liés à l'anesthésie et au geste opératoire), du résultat escompté... Un bilan pré-opératoire est effectué surtout si une anesthésie générale est prévue. Dans ce cas, une consultation avec le médecin anesthésiste est obligatoire au plus tard 48 h avant l'opération. L'aspirine est interdite avant l'opération afin de limiter les risques hémorragiques.
  • Après l'intervention, "un premier pansement est posé, pour une durée minimum de 24 h. Il permet de faire l'empreinte de l'oreille et de limiter les gonflements et les œdèmes. Dans un second temps, on retire ce pansement et le remplace par un bandeau en tissu qui protège les oreilles et les maintient  légèrement".
  • Combien de temps porter le bandeau ? "Le bandeau est à porter nuit et jour pendant 3 semaines environ. Puis, dans certains cas, on peut prescrire le port du bandeau pendant un mois supplémentaire main uniquement la nuit" poursuit le chirurgien esthétique. Pendant ces périodes, il est conseillé de protéger les oreilles du froid pour éviter les risques de gelures ou de nécrose.

Si pour les enfants le retour à l'école est possible rapidement, le Dr Garson explique que "l'otoplastie est une opération saisonnière calquée sur les vacances scolaires. Généralement, l'opération se fait en début de vacances pour que l'enfant retourne à la maison avec son premier pansement. Puis le retour à l'école peut se faire avec le deuxième bandeau, plus classique. Pour la reprise du sport, il faut attendre le temps de la cicatrisation et les sports de contact ne pourront pas être repris avant un mois et demi que ce soit chez l'enfant ou l'adulte."

Les oreilles prennent leur positionnement définitif quelques semaines après.

Les suites opératoires : douleurs, bleus, oedèmes...

Des douleurs peuvent survenir, le chirurgien prescrira dans ce cas des antalgiques et des anti-inflammatoires. Un aspect trop collé des oreilles est fréquent les premiers jours suivant l'intervention, mais ce phénomène est normal et il ne s'agit en aucun cas d'une hyper correction. Les oreilles prennent leur positionnement définitif quelques semaines après. L'apparition d'un œdème est normale et fait suite à l'intervention. Des ecchymoses (bleus) peuvent se présenter. La résorption s'effectue spontanément au bout de quelques semaines. Il n'y a aucun fil à retirer puisqu'ils sont résorbables.

Des risques ?

L'otoplastie est une opération courante et sans risques majeurs : "Il y a des complications classiques liées à toute chirurgie sinon pas de risques particuliers. Les cas d'infections sont très rares." Les suites ou complications possibles dans de très rares cas sont une hémorragie, une infection, des  nécroses cutanées. Si les complications et les risques sont rares, le recours à un chirurgien qualifié pour ce type d'intervention et exerçant dans un hôpital ou une clinique agréée selon les normes en vigueur, limite considérablement les risques. Le suivi post-opératoire doit toujours être rigoureux.

En ambulatoire ?

L'acte est réalisé en ambulatoire. Le patient arrive à jeun le matin et ressort le jour même après quelques heures d'observation.

Durée de l'intervention

Il s'agit d'une intervention rapide qui dure en 30 et 60 min en fonction du chirurgien et des corrections à réaliser.

Résultats

Un délai de un à deux mois est nécessaire pour apprécier le résultat définitif. Les tissus se sont alors assouplis, les reliefs naturels se sont dessinés et l'œdème consécutif à l'opération s'est résorbé. Une correction des oreilles réussie ne doit jamais trahir une intervention d'otoplastie. Les oreilles sont en parfaite harmonie avec le reste du visage et les anomalies sont corrigées.

Les cicatrices quant à elles, logées dans le plis naturel de l'oreille sont discrètes, parfaitement dissimulées. Elles peuvent être rosées et indurées les semaines suivant l'intervention, puis trouveront leur couleur naturelle au cours du processus de cicatrisation.

Afin d'obtenir une bonne cicatrisation, il est conseillé d'éviter l'exposition des cicatrices au soleil les mois suivant l'opération, ou à défaut d'appliquer un écran solaire.

Une otoplastie sans chirurgie : c'est possible ?

Il est désormais possible de corriger les oreilles décollées de façon moins invasive que la chirurgie classique. Il s'agit de la pose d'un implant qui va corriger certains défauts mais pas tous. "Les implants Earfold peuvent se substituer à une otoplastie classique dans des cas spécifiques. Cela fonctionne très bien quand la déformation est surtout liée à un défaut de la plicature de l'oreille. En cas d'hypertrophie de la conque, cela ne va pas forcément la corriger, ça va la camoufler mais pas l'enlever. Cet implant  ressemble un peu à "une pince à billet" en plus petit, il est fait en métaux rares et précieux et il est très bien toléré."

Une alternative à la chirurgie intéressante dans certains cas mais elle présente une limite de taille selon le Dr Garson : son coût. "L'implant seul coûte environ 500 €, il en faut 4 pour corriger les deux oreilles et ils ne sont pas pris en charge par l'Assurance Maladie. A cela s'ajoutent les honoraires du chirurgien." Une intervention coûteuse et non prise en charge contrairement à l'otoplastie classique.

Si la déformation cause une gêne sociale importante, l'intervention est remboursée. 

Prix et prise en charge

Lorsque "la déformation entraîne une gêne sociale importante pour l'enfant comme pour l'adulte", l'otoplastie est prise en charge par la Sécurité Sociale. Selon le type de contrat souscrit, certaines mutuelles peuvent parfois rembourser les compléments d'honoraires. "Il ne faut pas hésiter à appeler sa complémentaire pour connaître le montant de la prise en charge" conseille le Dr Garson. Il précise le tarif de l'otoplastie : entre 900 € et 2000 €. Le chirurgien vous fournit toujours un devis et dans le cadre des enfants mineurs, il faut une autorisation parentale.

Merci au Dr Sébastien Garson, chirurgien plasticien, membre de la Société Françaises des Chirurgiens Esthétiques Plasticiens (SOFCEP).

Esthétique