Quels aliments supprimer en cas de gastrite ?

Des brûlures de l'estomac, des nausées… autant de symptômes qui peuvent être provoqués par une gastrite. Pour un meilleur confort digestif, il convient alors de bien choisir ses aliments en évitant les plus irritants.

Quels aliments supprimer en cas de gastrite ?
© 123RF-yelenayemchuk

Pourquoi faut-il éviter certains aliments en cas de gastrite ?

Une gastrite est une pathologie inflammatoire aiguë ou chronique de la muqueuse de l'estomac. Les causes peuvent être nombreuses : une infection à l'Helicobacter pylori (bactérie résistante à l'acidité de l'estomac), à une prise prolongée d'anti-inflammatoires non stéroïdiens, une consommation d'alcool, de tabac excessive, ou encore une bonne dose de stress. Pour ne pas accentuer les symptômes, il convient alors d'éviter certains aliments irritants pour la paroi digestive afin de réduire l'inflammation comme les aliments acides, épicés, trop froids, trop gras, trop sucrés…

Quels sont ces aliments ?

Les épices et aliments épicés, les aliments acides comme les agrumes, aliments vinaigrés ou trop sucrés (sucre, miel, confiture…) ou encore trop gras (charcuteries…)… peuvent irriter une muqueuse déjà sensibilisée. Quant aux graisses cuites, elles accentuent l'hypersécrétion acide. Autrement dit, tous les aliments qui peuvent être irritants pour la muqueuse, qui stimulent la sécrétion acide de l'estomac, tous ceux qui provoquent un inconfort digestif en ralentissant la vidange gastrique ou des douleurs abdominales seront à éviter.

Des boissons à éviter en cas de gastrite ?

On veillera à limiter sa consommation de boissons alcoolisées, de boissons concentrées en sucres. Les remplacer par une eau gazeuse riche en bicarbonates pour faciliter la digestion. De même qu'on évitera le café et le thé fort.

Quels aliments privilégier à la place ?

On adoptera une alimentation antioxydante pour atténuer l'inflammation et favoriser le bien-être. Au programme, des fruits et légumes colorés, des herbes fraîches. Les légumes seront consommés cuits de préférence, les viandes ou poissons seront cuits sans matière grasse. La consommation de corps gras crus comme le beurre ou l'huile des vinaigrettes sera limitée.

Les aliments riches en oméga-3 auront une place de choix car ils ont la particularité de réduire l'inflammation. C'est le cas des poissons gras (sardine, maquereau, saumon…) et des fruits oléagineux comme les noix. Dans tous les cas, il faudra surtout tenir compte de la sensibilité de chacun.