Punaise de lit : image, prévention, comment savoir si on en a ?

Chargement de votre vidéo
"Punaise de lit : image, prévention, comment savoir si on en a ?"

Face à l'invasion des punaises de lit en France, notamment à Paris et à Marseille, le gouvernement a mis en place un numéro et un site de conseils. De la taille d'un pépin de pomme, ces insectes se nichent particulièrement sur le pourtour du matelas ou de la tête de lit et attendent la nuit pour piquer. Comment les trouver et les enlever ? Quel est le meilleur traitement pour s'en débarrasser ?

[Mis à jour le jeudi 4 juin 2020 à 12h28] En France, plusieurs grandes villes (Marseille, Paris...) ont signalé la présence de punaises de lit dans des habitations faisant virer au calvaire la vie des habitants. Ces petits insectes de couleur brune pourtant éradiqués dans les années 1950 seraient réapparus entre la fin des années 1990 et le début des années 2000 dans toutes les métropoles. Pour causes : les voyages internationaux et l'apparition des résistances aux insecticides. Il y aurait même une recrudescence ces dernières années si on en croit les derniers chiffres remontés par les spécialistes de l'extermination des punaises de lit : 400 000 sites, logements et hôtels auraient été traités en 2018, dernier bilan  à date. Un fléau qui inquiète la sphère gouvernementale au point de mettre en place un plan de prévention et de lutte contre les punaises de lit, a annoncé en février dernier Julien Denormandie, ministre chargé de la Ville et du Logement. Un numéro (0 806 706 806) et un site officiel ont été mis en place. Comment reconnaître une déjection et une piqûre de punaise de lit ? Quels traitements pour s'en débarrasser rapidement et efficacement ? Les conseils de désinfection de notre expert. 

Qu'est-ce qu'une punaise de lit ?

La punaise de lit (Cimex Lectularius) est un insecte parasite de la famille des Cimicidae. Elle est capable de nous repérer grâce au gaz carbonique et à la chaleur que notre corps dégage. Elle profite de notre sommeil pour nous piquer. Le mâle comme la femelle pique et suce le sang humain sous la peau pendant 3 à 15 minutes, puis se cache plusieurs jours pour le digérer. Lorsqu'elle pique, la punaise de lit injecte un peu de sa salive sous la peau de son hôte. Cette salive contient un anesthésiant et un anticoagulant qui fluidifie le sang afin de faciliter son aspiration. "La punaise pique en moyenne une fois par semaine pour se nourrir", précise Jean-Michel Bérenger, entomologiste. 

  • La punaise de lit n'a pas d'aile et ne peut ni voler, ni sauter. Elle n'en a pas besoin car elle se déplace en marchant rapidement sur les murs ou sur les sols, via le réseau électrique ou la ventilation.
  • Lors d'un voyage ou d'un déplacement, elle migre d'un endroit à l'autre par l'intermédiaire des bagages par exemple.
  • Contrairement aux poux ou à d'autres parasites, la punaise de lit ne vit pas sur les humains.

Durée de vie

Elle a une durée de vie de 5 à 6 mois. Cependant, elle peut vivre plus d'un an sans se nourrir lorsqu'elle se met en état de dormance. 

Taille, couleur, forme, photo : reconnaître la punaise de lit

photo de punaise de lit
Photo d'une punaise de lit © 123RF- John Reynolds

Les punaises de lit sont visibles à l'œil nu et mesurent 4 à 7 mm : "Une punaise de lit adulte a la taille et la couleur d'un pépin de pomme lorsqu'elle est gorgée de sang", décrit Jean-Michel Bérenger. Leur corps est de forme ovale et aplatie, ce qui lui permet de se faufiler dans les moindres recoins et fentes. Le jour, la punaise de lit a tendance à se cacher. Lorsque la nuit tombe, elle sort de sa cachette et va chercher à se nourrir. Pour les voir, il faut souvent se munir d'une lampe torche. 

Punaise de lit adulte

Avec le ventre vide : Ressemble à une lentille verte cuite, ovale et aplatie, marron, 5 à 7 mm de long.

Avec le ventre gorgée de sang : Ressemble à un pépin de pomme, ovale et aplatie, brun-rouge, 6 à 8 mm de long

Larve

Ressemble à un tout petit pépin, ovale et aplatie, translucide-marron clair, 1 à 2 mm de long

Oeuf

Ressemble à un petit grain de riz, ovale, écru, jaunâtre ou blanchâtre, 0.5 mm de large et 1 mm de long (grosseur d'une tête d'épingle).

Où les trouver ?

Ces insectes détestent la lumière, ils se cachent donc dans les recoins sombres et sont actifs à la tombée du jour, généralement en fin d'après-midi et la nuit."La punaise de lit porte bien son nom et a tendance à se cacher dans les chambres à coucher, particulièrement au niveau du pourtour du matelas ou de la tête de lit, au plus près des dormeurs", indique le spécialiste. Les punaises de lit adorent également se nicher dans les canapés, dans les sièges rembourrés, les tapis, la moquette voire même dans les fauteuils roulants. Elles peuvent aussi s'accrocher aux tringles à rideaux, aux ventilateurs et à l'intérieur des appareils électroniques.

Mais les punaises de lit peuvent apparaître n'importe où. En effet, lorsque des insecticides sont utilisés pour les faire partir, les punaises de lit se réfugient ailleurs et ne se limitent donc pas à la chambre à coucher. Voilà pourquoi on peut les retrouver en l'espace de quelques semaines dissimulées dans les fissures des murs, du sol, du mobilier, dans les prises électriques, derrière les meubles ou les tableaux. "S'il y a une suspicion de punaises de lit, il est possible de faire appel à des chiens détecteurs pour localiser grâce à leur odorat les zones infestées par les punaises de lit adultes, mais aussi les larves et les œufs", précise notre interlocuteur. 

Saison

"Il n'y a pas de saison particulièrement propice aux punaises de lit. Il s'agit d'un insecte "domestique" et un parasite de l'homme qui vit uniquement dans les maisons au plus proche de nous", explique Jean-Michel Bérenger. 

D'où viennent-elles ?

Ces insectes sont connus depuis l'Antiquité ! Dans les pays occidentaux, ils auraient disparu après la Seconde Guerre Mondiale du fait d'une meilleure hygiène et de l'utilisation d'insecticides puissants. Avant de réapparaître au début des années 2000. Plusieurs hypothèses sont avancées :

  • Une mauvaise utilisation des insecticides qui a conduit à les rendre plus résistants et qui a permis aux punaises de se développer sournoisement et à bas bruit.
  • Les voyages et les déplacements : les punaises de lit peuvent se disséminer sur de grandes distances par le biais des voyages en avion ou en train.
  • Le manque d'information qui conduit les résidents concernés à ne pas oser déclarer les infestations. La peur d'être taxé de "sale" induit un sentiment de honte et constitue un frein à la mise en place d'éradications efficaces. 

Résultat, les punaises se retrouvent dans les habitations, dans les chambres d'hôtels, mais aussi dans les auberges de jeunesse, les centres de santé, les prisons, les hôpitaux ou encore les transports en commun.

Si vous avez des punaises de lit chez vous, c'est que vous les y avez emmenées. "Soit vous les avez ramenées dans votre valise lors d'un voyage, soit vous les avez ramenées sur un objet infesté (un livre, un meuble acheté au marché aux puces, chez un antiquaire ou dans des commerces de seconde main...). Si vos voisins sont infestés par des punaises de lit, il se peut qu'elles prolifèrent jusque chez vous", précise notre interlocuteur.  

Comment savoir si on en a ?

Des démangeaisons et la présence de piqûres sur la peau peuvent être des indices de la présence de punaises Par ailleurs, la présence de punaises de lit (mortes ou écrasées) et de leurs déjections peuvent se détecter par :

  • plusieurs petits points noirs (comme si on avait agité énergiquement un stylo plume) sur un mur ou sur la structure du lit (sommier, lattes, tête de lit, coutures du matelas...)
  • de longues traces de sang sur un matelas ou un drap, dues à l'écrasement des punaises lors du sommeil.

Comment s'en débarrasser ? 

Plus tôt les punaises de lit sont détectées, mieux on parviendra à en venir à bout. Si vous pensez être infesté par des punaises de lit, il faut les éradiquer. Plusieurs étapes : 

  • Aspirez toutes les punaises de lit visibles à l’œil nu à l'aide d'un aspirateur. "Pour cela, le mieux est de retirer l'embout "balai" de l'aspirateur, et de placer un collant ou un mi-bas en faisant un faux-col au niveau de l'embout du tuyau. Cela évite de laisser les punaises à l'intérieur de l'aspirateur : avec cette astuce, tout le tuyau et tout l'aspirateur restent sains. Une fois les punaises de lit aspirées, enlevez le collant, faites-un nœud pour le fermer et jetez-le", conseille l'entomologiste. 
  • Pour les punaises qui se cachent dans les fentes ainsi que les œufs, utilisez un nettoie-vapeur afin de les brûler. Pour trouver plus facilement les punaises, munissez-vous d'une lampe torche. 
  • Une fois les punaises de lit éliminées, pulvérisez de la terre de Diatomée (un insecticide naturel disponible dans tous les magasins de bricolage) en aérosol dans les endroits confinés (sur la structure du lit (lattes, sommier...), derrière les plinthes, entre les fentes des parquets...). "Cette terre peut être laissée à vie : lorsqu'elles passeront dessus, les punaises s'en colleront sur les pattes et elles ne pourront plus se déplacer, ni se nourrir, ce qui va à terme les tuer", précise-t-il. 
  • Si, malgré tout ça, vous continuez à voir un grand nombre de punaises de lit, contactez un spécialiste de la lutte antiparasitaire qui se chargera de la désinsectisation. Sachez que ses tarifs ne sont cependant pas encadrés, ils peuvent aller de 400 à 1 000 euros pour intervenir. Les bombes "fuger" à dégoupiller au milieu de la pièce ne sont pas conseillées car elles sont inefficaces, voire dangereuses pour certaines, selon l'Agence régionale de santé de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Lavez tout votre linge de lit à plus de 60°C. 

Faut-il laver ses vêtements ?

Il est conseillé de laver à plus de 60°C tout le linge de lit (oreillers, coussins, couette, draps...). "En revanche, il serait absurde de laver l'intégralité de ses vêtements si la penderie n'est pas infestée par les punaises de lit. D'où l'intérêt de faire appel à des chiens détecteurs pour déterminer les zones infestées. De plus, il est très rare que les punaises restent sur les vêtements", rassure l'expert. 

Faut-il jeter son matelas ?

S'il est en bon état, il n'est pas nécessaire de jeter son matelas. Après avoir passé l'aspirateur sur chaque parcelle du lit - sans oublier le sur-matelas, le sommier, la tête de lit- pour éradiquer les punaises de lit, désinfectez le matelas grâce à nettoie-vapeur (chaleur autour de 100°C en moyenne). N'hésitez pas à repasser plusieurs fois au même endroit pour tuer toutes les punaises et insistez sur les coutures du matelas. Si vraiment vous souhaitez jeter votre matelas, ne le transportez pas au travers de la maison sous peine de contaminer tout votre logement. Enveloppez-le dans une grande housse plastique et collez-y une feuille indiquant que le sac est susceptible de contenir des punaises de lit.

Que faire en cas de piqûres ?

"Lorsque la punaise de lit pique, de petits boutons rouges qui rappellent des piqûres de moustique apparaissent ", explique l'expert. Des démangeaisons surviennent généralement une à deux heures après la piqûre. Généralement, les piqûres de punaises de lit sont visibles par petit groupe de 3 à 5 morsures situées au même endroit (en rang d'oignon ou en bouquet) sur le dos, les bras, les jambes... En cas de piqûre, il est conseillé de nettoyer sa peau et d'éviter de se gratter afin de ne pas infecter la peau.

Prévention : comment éviter les punaises de lit ?

Il n'y pas de solution miracle, mais il existe tout de même des gestes préventifs à connaître. Les déplacements et les voyages contribuent à la prolifération des punaises de lit. Alors lorsque vous voyagez, inspectez le lit de la chambre d'hôtel, ainsi que les fauteuils et les tapis pour détecter la présence de punaises de lit. Si vous achetez des meubles ou des vêtements d'occasion, veillez à les inspecter minutieusement et à les nettoyer avant de les installer chez vous. 

  • La punaise de lit ne transmet pas de maladie à l'homme. 
  • Avoir des punaises de lit peut avoir un lourd impact psychologique et peut parfois créer des traumatismes chez certaines personnes : "Le lit est l'endroit où on se sent le plus vulnérable et où l'on doit se sentir à l'abri de tout. Et pour certaines personnes, le fait de savoir qu'elles dorment à côté des insectes qui vont leur sucer le sang est absolument insupportable", explique Jean-Michel Bérenger.  

Merci à Jean-Michel Bérenger, entomologiste au Laboratoire de diagnostic biologique des maladies infectieuses et d'hygiène au Centre hospitalier du Pays d'Aix

Piqûres