Vaccins obligatoires : en France, bébé, adulte, pour voyager

En France, 11 vaccins sont obligatoires depuis 2018. Quelle est la liste ? Quels sont ceux obligatoires chez l'adulte ? Le bébé ? Qui doit obligatoirement être vacciné contre le Covid ? Et pour voyager ? Notre guide pour être à jour dans sa vaccination.

Vaccins obligatoires : en France, bébé, adulte, pour voyager
© 123rf-arcyto

En France, 11 vaccins sont obligatoires pour les enfants nés à partir du 1er juin 2018. Lesquels ? Quels sont les vaccins obligatoires chez l'adulte ? Contre le Covid ? Pour voyager ? A l'école ? Notre guide pour être à jour. 

Quelles sont les conditions pour décider d'une obligation vaccinale ?

"L'obligation vaccinale est assez rare, elle est déterminée par un texte de loi et pour la décréter, il faut au préalable analyser très finement la situation selon plusieurs critères" indique le Pr Dominique Salmon, infectiologue :

La sévérité de la maladie : la maladie doit être vraiment sévère pour la majorité des personnes, et potentiellement létale.

L'efficacité du vaccin : le vaccin doit être très efficace, quelles que soient les souches responsables de la maladie. Il ne doit y avoir qu'un virus ou une bactérie en cause de la maladie (comme c'est le cas pour le tétanos) ou quelques virus (comme pour la polio), mais le vaccin doit agir sur toutes ces souches.

Une balance bénéfices-risques très positive : cela signifie que, même si la vaccination présente des risques, car il existe toujours des risques même infimes avec tout acte médical ou vaccinal, ceux-ci doivent être très mineurs par rapport aux bénéfices qu'elle comporte. À la fin des essais cliniques, on a une bonne idée de la tolérance des vaccins mais il fait attendre que des millions de personnes soient vaccinées pour évaluer précisément les risques très minimes qui touchent moins de 1 personne sur 1 million.

La disponibilité du vaccin : un vaccin ne peut être rendu obligatoire que s'il est accessible à l'ensemble de la population, y compris à mon avis pour les personnes qui ne sont pas couvertes par l'Assurance Maladie. Car ne pas vacciner des personnes qui n'ont pas d'accès aux soins en France impliquerait de laisser circuler des individus pouvant continuer à contracter et à transmettre la maladie.

Quelles sont les vaccins obligatoires en France ?

"Les vaccins ont été rendus obligatoires pour des maladies qui étaient considérées comme des fléaux pour l'Humanité et pour lesquelles on a eu un vaccin extrêmement efficace, explique le Pr Dominique Salmon, infectiologue. Le vaccin contre la diphtérie a été imposé en 1938, celui contre le tétanos en 1940 et celui contre la polio en 1964. À ce moment-là, les maladies étaient très graves, très fréquentes et très contagieuses, il a donc fallu prendre cette décision d'obligation vaccinale. Lorsque la décision de rendre obligatoire le vaccin contre la poliomyélite a été prise, c'était une maladie qui laissait de nombreuses personnes paralysées à vie et en conduisait certains à avoir besoin d'une respiration assistée. C'est à cette période que les services réanimation ont ouvert en France. Les fameux poumons d'acier ont été développés pour ces cas de paralysie ascendante qui se multipliaient, les gens n'arrivaient plus à respirer spontanément et passaient plusieurs mois voire plusieurs années assistés par ces machines. La vaccination a permis d'empêcher la circulation du virus et de diminuer l'incidence de la maladie. Les courbes du tétanos, de la diphtérie et de la poliomyélite ont chuté de plusieurs milliers à moins 10 cas par an pour le tétanos par exemple. En France, aucun cas de poliomyélite acquise n'a été déclaré depuis 1989. La vaccination a permis d'éradiquer certaines maladies comme la variole."11 vaccins sont obligatoires en France depuis 2018. En pratique, l'extension à 11 vaccins obligatoires représente 10 injections pour les enfants, étalées sur 2 ans : 

En plus des 3 vaccins obligatoires avant 2018 :

  • la diphtérie,
  • le tétanos
  • la poliomyélite

Se sont ajoutés :

  • l'haemophilius influenzae B (bactérie provoquant notamment des pneumopathies et des méningites),
  • la coqueluche,
  • l'hépatite B,
  • la rougeole,
  • les oreillons,
  • la rubéole,
  • le méningocoque C (bactérie provoquant des méningites),
  • le pneumocoque (bactérie provoquant notamment des pneumopathies et des méningites)

Pour qui le vaccin Covid est-il obligatoire ?

La vaccination contre le Covid-19 est obligatoire pour tous ceux qui travaillent au contact des personnes fragiles, rappelle le gouvernement français. "Il est tout à fait légitime et compréhensible que le manque de recul sur les vaccins inquiète, mais c'est la seule solution pour arrêter cette épidémie et protéger nos personnes à risque. Si on avait hésité pour la variole ou la poliomyélite, on n'en serait jamais venu à bout." estime l'infectiologue. Ainsi, depuis le 15 septembre 2021, doivent être obligatoirement vaccinés :

  • tous les personnels (y compris administratifs) des établissements de santé, des établissements médico-sociaux (EHPAD, USLD, résidences autonomie, structures handicap avec ou sans hébergement et y compris non médicalisées), des établissements sociaux rattachés à un établissement de santé (LHSS, LAM, CSAPA, CAARUD, CLAT, CEGGID) ;
  • les aides à domicile intervenant auprès des personnes touchant l'APA ou la PCH, dans les services à domicile ou en tant que salariés des particuliers employeurs ;
  • les personnels des entreprises de transport sanitaire (y compris taxis conventionnés) ;
  • toutes professions du livre IV du CSP, conventionnées ou non, et professions à usage de titres, ainsi que leurs salariés (ex. : secrétaires médicales, assistants dentaires) ;
  • tous les étudiants en santé ;
  • les SDIS-Pompiers (professionnels et volontaires) ;
  • les personnels des services de santé au travail.

Les personnes justifiant d'une contre-indication à la vaccination sont exemptées de l'obligation vaccinale.

Quelles sont les vaccins obligatoires chez le bébé ?

Pour les bébés nés après le 1er janvier 2018 en France, onze vaccins sont obligatoires en France (contre seulement trois auparavant : diphtérie, tétanos et poliomyélite, les autres vaccins étaient alors recommandés, mais pas obligatoires). La pratique et la vérification de ces onze vaccins se font dans le cadre des 20 examens obligatoires de l'enfant. Ces onze vaccins sont les suivants :

  • Diphtérie
  • Tétanos
  • Poliomyélite
  • Coqueluche
  • Infections invasives à Haemophilus influenzae de type b (bactérie provoquant notamment des pneumopathies et des méningites)
  • Hépatite B
  • Pneumocoque (bactérie provoquant notamment des pneumopathies et des méningites)
  • Méningocoque de sérogroupe C (bactérie provoquant des méningites)
  • Rougeole
  • Oreillons
  • Rubéole
    vaccin obligatoire enfant
    Vaccins obligatoires chez l'enfant depuis 2018 © Ministère de la Santé

Quels sont les vaccins obligatoires chez l'adulte ?

La vaccination chez l'adulte sert à réactiver la protection conférée par les vaccins car elle ne dure pas forcément toute la vie. Il est important de faire des rappels, notamment en cas de projet de grossesse, de maladie chronique ou lorsque l'on a une personne fragile dans son entourage. Jusqu'à l'épidémie de Covid-19, aucun vaccin n'était réellement obligatoire à l'âge adulte.

Vaccin : Coqueluche Hépatite B Tuberculose Diphtérie/ Tétanos / Poliomyélite Typhoïde
Recommandé à : Aux professionnels soignants dans leur ensemble (en priorité ceux travaillant auprès de nourrissons de moins de six mois) Aux professionnels de santé dont les assistants dentaires  Aux professionnels de santé du secteur médico–social  Aux professionnels de santé du secteur médico–social  Aux professionnels de santé du secteur médico–social
  Aux professionnels de la petite enfance Aux services funéraires Aux services funéraires Aux services funéraires Aux services funéraires
  Aux étudiants des filières médicales et paramédicales Aux secouristes Aux secouristes Aux secouristes Aux secouristes
  Aux assistants maternels et personnes effectuant régulièrement du baby-sitting Aux gardiens de prison   Aux gardes-chasse,  gardes forestiers et  personnels des abattoirs Aux militaires susceptibles d'être exposés dans le cadre de leurs missions à l'étranger
    Aux éboueurs, aux égoutiers   Aux personnels des services vétérinaires   
    Aux policiers   Aux personnels des fourrières  
    Aux tatoueurs      

► Le vaccin contre la leptospirose est recommandé pour le personnel de traitement des eaux usées.

► Le vaccin contre la rage est recommandé pour les travailleurs des services vétérinaires

Âge des rappels (non obligatoires) chez l'adulte :

  •  Diphtérie, Tétanos, Poliomyélite : 25 ans, 45 ans, tous les 10 ans à partir de 65 ans. 
  • Coqueluche : à 25 ans. Pour les personnes âgées de plus de 25 ans et n'ayant pas reçu ce rappel, un rattrapage peut être proposé jusqu'à l'âge de 39 ans révolus.
  • Méningites et septicémies à méningocoque C : la vaccination est recommandée jusqu'à 24 ans inclus pour les adultes non vaccinés dans l'enfance ou l'adolescence.

Quels sont les vaccins obligatoires pour voyager ?

Des vaccins contre certaines maladies peuvent être recommandés pour les adultes qui partent en voyage à l'étranger. Il est important de se renseigner et de se préparer au moins 2 mois avant son départ afin de prendre rendez-vous avec son médecin traitant ou dans un centre de vaccination spécialisé dans les vaccinations pour les voyageurs en fonction de la destination. 

► Le vaccin contre la fièvre jaune est obligatoire pour tout séjour en zone endémique (régions intertropicales d'Afrique et d'Amérique du Sud). L'injection doit être réalisée au moins 10 jours avant le départ.

► Le vaccin contre la méningite à méningocoque est obligatoire pour les pèlerins se rendant à la Mecque.

► Le vaccin contre la typhoïde est recommandé pour les voyageurs (adultes et enfants de 2 ans et plus) devant effectuer un séjour prolongé ou dans de mauvaises conditions dans des pays où l'hygiène est précaire et où la maladie est présente, en particulier en Inde et dans les pays voisins (en bleu foncé sur la carte ci-dessous). L'injection doit être réalisée 15 jours avant le départ en voyage.

Zones d’endémie de la fièvre typhoïde (d’après l’OMS, 2004)
Zones d’endémie de la fièvre typhoïde (d’après l’OMS, 2004) © Santé publique France

► Le vaccin contre la rage est recommandé pour les voyageurs devant effectuer un séjour prolongé ou aventureux, et en situation d'isolement dans des zones à haut risque (Asie, Afrique y compris l'Afrique du Nord et l'Amérique du Sud). Elle est recommandée en particulier chez les jeunes enfants dès qu'ils marchent.

► Le vaccin contre la leptospirose est recommandé aux voyageurs (adultes et enfants) se rendant régulièrement ou durablement dans des lieux où la leptospirose est présente (les collectivités d'Outre-mer françaises ou de nombreux pays d'Amérique Latine et d'Asie du Sud-Est). Sont en premier lieu concernées les personnes pratiquant par exemple la randonnée en zones de rizières, le rafting, le canyoning, la plongée en eau douce, etc.

► Le vaccin contre l'encéphalite à tiques est recommandé chez les voyageurs (adulte et enfant de plus d'1 an) devant séjourner en zone rurale ou boisée des régions d'endémie jusqu'à 1 500 mètres d'altitude, du printemps à l'automne : Allemagne,  Autriche,  Estonie, Finlande,  Lettonie, Lituanie,  Pologne, République tchèque,  Russie occidentale,  Slovaquie, Slovénie, Suède, Suisse, Chine (Nord-Est et Nord-Ouest), Corée du Sud, Japon, Kirghizstan, Mongolie, Russie orientale

► Le vaccin contre l'hépatite A est fortement recommandé à partir de l'âge d'un an pour tous les voyageurs devant séjourner dans une région du monde où l'hygiène est précaire, quelles que soient les conditions du séjour. Le risque de contracter une hépatite A est très élevé en Afrique, au Moyen-Orient, en Asie, en Amérique centrale et du Sud. Il est particulièrement recommandé chez les personnes souffrant d'une maladie chronique du foie ou de mucoviscidose, chez les personnes greffées ou en attente de greffe et chez les personnes vivant avec le VIH.

Quels sont les vaccins obligatoires pendant la grossesse ?

Les vaccins obligatoires pendant la grossesse sont sont ceux contre Diphtérie, le Tétanos et la Polio. Vous les avez certainement reçus pendant votre enfance. Si ce n'est pas le cas, un rappel est prévu à l'âge de 25 ans ou 45 ans. D'autres vaccins sont fortement conseillés comme ceux de la rougeole, rubéole, oreillons (ROR), de l'hépatite B et de la coqueluche. Depuis 2012, le Haut Conseil de la santé publique recommande la vaccination systématique contre la grippe pour les femmes enceintes, quel que soit le stade de leur grossesse.

Quels sont les vaccins obligatoires pour l'entrée à l'école ?

La loi rend obligatoires, depuis le 1er janvier 2018, onze vaccins pour les enfants de moins de 2 ans. Il s'agit des vaccins contre la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite, la coqueluche, la rougeole, les oreillons, la rubéole, l'hépatite B, le méningocoque C, le pneumocoque et l'Haemophilus influenzae b. Cela signifie que pour les enfants nés à partir du 1er janvier 2018, ces vaccinations obligatoires conditionneront l'entrée ou le maintien dans toute école, garderie, colonie de vacances ou autre collectivité d'enfants. Pour que leur enfant soit admis, les parents devront justifier que les vaccins sont à jour en présentant le carnet de santé ou un document du professionnel de santé attestant de la réalisation des vaccins. Le médecin qui pratique la vaccination obligatoire de l'enfant doit la mentionner sur son carnet de santé. Ce dernier constitue un justificatif de la réalisation des vaccinations obligatoires.

Les vaccins obligatoires sont-ils remboursés ?

Tous les vaccins obligatoires sont pris en charge à 65 % par l'Assurance maladie et à 35 % par les assurances complémentaires qui offrent un "contrat responsable". Par ailleurs, il existe différents circuits adaptés, notamment les centres de vaccination, qui proposent des prises en charge totalement gratuites.

Sources : Vaccins obligatoires, fiche du Ministère de la Santé, 17 février 2021.

Vaccins et prévention