Carbocistéine : composition, à quoi sert-elle ?

La carbocistéine est un fluidifiant bronchique (mucolytique). Quels médicaments en contiennent ? Clarix® ? Dans quelles indications ? Quelles sont les précautions à prendre ? Peut-on l'utiliser enceinte ?

Carbocistéine : composition, à quoi sert-elle ?
© megaflopp-123RF

Qu'est-ce que la carbocistéine ?

La carbocistéine est une molécule qui modifie la consistance du mucus présent dans les voies respiratoires. Il s'agit d'un mucolytique, plus couramment appelé fluidifiant bronchique.

Dans quels médicaments ?

La carbocistéine se présente sous la forme de sirop ou de solution buvable dans les spécialités commerciales suivantes : 

  • Bronchokod® adulte
  • Broncathiol® : adulte et enfant
  • Clarix® toux grasse : adulte et enfant
  • Humex® expectorant adulte
  • Mucoplexil® adulte

Plusieurs génériques sont également disponibles :

  • Carbocistéine Arrow adulte
  • Carbocistéine Biogaran conseil : adulte et enfant
  • Carbocistéine EG conseil enfant
  • Carbocistéine Mylan : adulte et enfant
  • Carbocistéine Teva conseil : adulte et enfant
  • Carbocistéine Upsa adulte 
  • Carbocistéine Viatris conseil : adulte et enfant
  • Carbocistéine Zentiva conseil : adulte et enfant

Quelles sont les indications de la carbocistéine ?

Les médicaments à base de carbocistéine sont indiqués dans le traitement symptomatique des pathologies respiratoires aiguës comme la bronchite, mais également des épisodes de bronchopneumopathies chroniques (BPCO). L'utilisation de la carbocistéine est recommandée lorsque ces affections se caractérisent par un excès de mucus au niveau des voies respiratoires et des difficultés d'expectoration. Ainsi, elle permet de soulager efficacement l'encombrement bronchique. 

Types de carbocistéine

D'un point de vue chimique, il n'existe qu'un seul type de carbocistéine. Toutefois, la carbocistéine peut se présenter sous la forme de suspension buvable en flacon ou en sachets unidoses. Par ailleurs, deux dosages sont actuellement disponibles : une forme adulte (dosée à 5 %) et une forme enfant (dosée à 2 %).

Quelle est la composition de la carbocistéine ?

La carbocistéine comporte de la cystéine, molécule dont elle est dérivée de manière synthétique. La cystéine est un acide aminé soufré permettant la fabrication de protéines impliquées dans le bon fonctionnement de l'organisme.

Quelles sont les fonctions de la carbocistéine ?

La carbocistéine altère la structure du mucus en cassant les liaisons entre les différentes glycoprotéines qui le composent. Ainsi, elle fluidifie les sécrétions présentes dans les voies respiratoires, ce qui favorise leur évacuation par la toux. Cette molécule ne bloque par le réflexe de toux puisqu'un tel blocage favoriserait une stagnation du mucus et donc un risque de surinfection. En cas de sécrétions bronchiques, la toux est un moyen de défense.

Un mucolytique ne doit jamais être administré chez un enfant de moins de 2 ans

Quelles précautions si on prend de la carbocistéine ?

► La carbocistéine ne doit jamais être prise de manière concomitante avec un médicament antitussif qui bloquerait la toux grasse. Cette association favoriserait une surinfection respiratoire en raison de l'accumulation du mucus dans les bronches. Les antitussifs sont exclusivement réservés à la prise en charge des toux sèches.
► Un mucolytique ne doit jamais être administré chez un enfant de moins de 2 ans puisqu'un nourrisson n'est pas capable d'expectorer efficacement, ce médicament l'exposerait à un surencombrement bronchique.
► Une vigilance particulière est requise chez les patients ayant un ulcère gastroduodénal. En effet, la carbocistéine peut provoquer des nausées, des diarrhées et des brûlures d'estomac. Dans ce cas, une réduction de la dose est conseillée.
► Face à une aggravation ou à une persistance de l'encombrement bronchique au bout de 8 jours, il est recommandé de consulter un médecin. De même, si des saignements digestifs ou des réactions allergiques cutanées se manifestent, une consultation médicale est nécessaire pour envisager une interruption du traitement.
► En outre, la composition des spécialités à base de carbocistéine doit parfois être prise en compte avant de prendre le traitement. Les médicaments renfermant du saccharose doivent être évités en cas de diabète, d'intolérance au fructose, de déficit en sucrase ou en isomaltase (maladie rare) ou de troubles de l'absorption intestinale. En ce qui concerne les personnes suivant un régime pauvre en sel (dans un contexte d'insuffisance cardiaque ou d'hypertension), l'administration d'une spécialité contenant une quantité importante de sodium est à exclure.  

Peut-on en prendre enceinte ?

Selon les études scientifiques, la prise de carbocistéine n'est pas responsable de malformations embryonnaires ou fœtales. Toutefois par mesure de précaution, les médicaments en contentant ne doivent pas être administrés au cours de la grossesse, sauf avec l'accord du médecin en l'absence d'alternative thérapeutique. Si un mucolytique est nécessaire, le recours à l'acétylcystéine sera privilégié, quel que soit le terme de la grossesse.  

Sources : 
- Base de données publique des médicaments
- CRAT
- ANSM

Principes et substances actives