Croiser les jambes : varices, mal de dos, est-ce mauvais ?

Croiser les jambes quand on est assis aurait une influence sur la posture et la circulation sanguine. Est-ce que ça favorise le mal de dos ? L'apparition de varices ? Eclairages avec nos experts.

Croiser les jambes : varices, mal de dos, est-ce mauvais ?
© MaxFrost - stock.adobe.com

Croiser les jambes est pour certaines personnes un réflexe en s'asseyant. Cette position très courante aurait une influence sur la posture, les muscles, les articulations et la circulation sanguine. Est-ce mauvais ? Est-ce que ça favorise le mal de dos ? L'apparition de varices ? Expertise et conseils de Charlène Chéron, chiropracteur et du Dr Guillaume Stalnikiewicz, médecin vasculaire à Wambrechies (59).

Croiser les jambes a-t-il des conséquences sur notre anatomie ?

"Croiser les jambes peut impacter temporairement certaines de nos structures anatomiques car cela peut les comprimer, mais la décompression est immédiate lors du changement de position donc ce n'est généralement pas problématique", souligne Charlène Chéron. 

► D'un point de vue musculaire : "Certaines structures musculaires peuvent être raccourcies ou étirées quand les jambes sont croisées, par exemple quand on est assis avec la cheville sur le genou opposé cela entraîne un étirement de certains muscles fessiers. Cet étirement peut être perçu comme agréable, dans ce cas, il n'y a aucun problème, tient à rétablir notre experte. Il est cependant conseillé de changer de jambe afin d'étirer les structures de manières "symétriques"."
► D'un point de vue articulaire : le fait de croiser les jambes entraîne une rotation de hanche externe importante (si la cheville est posée sur le genou opposé) ou à l'inverse une rotation interne (si le genou est posé sur l'autre). "A ce jour, il ne semble pas que cela ait une répercussion sur les structures articulaires. Cela n'est donc pas problématique sauf si ça entraîne des douleurs lors du changement de position ou lors du redressement", poursuit-elle.

Bonnes-et-mauvaises-postures-assis
Les bonnes et mauvaises postures assis © ayakono - stock.adobe.com

Est-ce mauvais de trop croiser les jambes ?

La position de jambes croisées ne convient pas si les symptômes suivants apparaissent :

  • Des engourdissements,
  • Des fourmillements,
  • Une sensation de peau cartonnée,
  • La peau qui change de couleur
  • Apparition de douleurs dans le dos, les fesses ou dans l'aine

Dans ce cas, on change de position : idéalement on pose les 2 pieds au sol, sinon on inverse les jambes croisées. Dans le cas où on a du mal à se relever après avoir croisé les jambes à cause d'une douleur dans l'aine ou dans la fesse, il est conseillé d'éviter de les croiser et éventuellement en cas de gêne persistante de consulter pour faire un bilan de hanche. Enfin, "si vous êtes capable de croiser une jambe mais pas l'autre, cela peut aussi être signe d'un dysfonctionnement de l'articulation de la hanche (= articulation coxo-fémorale), dans ce cas une consultation pour faire un bilan de hanche est là aussi indiquée", conseille Charlène Chéron. 

Quelles conséquences sur la circulation ? Un risque de mauvais retour veineux ?

"Quand on croise les jambes, on a l'un des deux genoux qui vient dans le creux de l'autre genou. Et derrière le genou, il y a un gros tuyau qui s'appelle la veine poplitée qui va être comprimée (elle est déjà comprimée quand on est en position assise). A terme, ça peut en effet avoir des impacts néfastes sur la circulation sanguine des membres inférieurs", explique le Dr Stalnikiewicz. En cas d'antécédents de pathologies veineuses (thrombose veineuse profonde par exemple) il est conseillé d'éviter de croiser les jambes pour limiter le risque de compression. Même chose si on présente un oedème au niveau des membres inférieurs.

Croiser les jambes favorise-t-il les varices ?

"Il faudrait croiser les jambes de nombreuses heures par jour pour que des varices se forment", répond d'emblée le Dr Stalnikiewicz. Si on croise les jambes 2 à 3 heures par jour, il n'y a pas de risque de varices. 

Croiser les jambes favorise-t-il le mal de dos ? 

Le mal de dos est multifactoriel. Autrement dit, de nombreux paramètres interviennent dans sa survenue : sédentarité, manque de sommeil, stress, génétique... "Le fait de croiser les jambes n'est pas un facteur de risque connu à ce jour.
Néanmoins, si vous constatez que vous avez mal au dos après avoir eu les jambes croisées, dans ce cas il faut tout simplement éviter de le faire. De plus, si vous passez beaucoup de temps assis, il est conseillé de changer régulièrement de position pour éviter les douleurs de dos et de bouger pour se muscler le dos (un dos musclé réduit le risque de douleur)
", recommande notre experte en chiropraxie.

Quelles solutions si on n'arrive pas à ne pas croiser les jambes ?

"Alterner le croisement de jambes est un bon début, et évidemment changer régulièrement de position. Après si avoir les jambes croisées est agréable et n'entraîne aucun symptôme, il n'y a pas de raison valable d'arrêter", conclut notre chiropracteur.

Merci au Dr Guillaume Stalnikiewicz, médecin vasculaire à Wambrechies (59) et Charlène Chéron, chiropracteur.

Veines et Circulation