Gros bras après cancer du sein : causes, que faire ?

Le lymphœdème du bras est un effet secondaire possible de la chirurgie curative du cancer du sein. Douloureux et inesthétique, il est très difficile à vivre pour les femmes mais les nouvelles techniques chirurgicales allégées pourraient l'éviter.

Gros bras après cancer du sein : causes, que faire ?
© peopleimages12-123RF

Parmi les séquelles des traitements d'un cancer du sein, le lymphœdème du bras est un effet secondaire très handicapant pour les femmes. Heureusement, ce syndrome dit du "gros bras" tend à disparaitre avec les nouvelles techniques de chirurgie allégées. "L'arrêt des curages est en train de révolutionner le devenir des femmes en termes de lymphœdème du bras" se réjouit le Pr Mahasti Saghatchian, oncologue et spécialisée dans la prise en charge des femmes atteintes de cancer du sein.

C'est quoi le syndrome du "gros bras" après un cancer du sein ? 

Le lymphœdème du membre supérieur ou syndrome du "gros bras" est un gonflement provoqué par le ralentissement ou le blocage de la circulation de la lymphe. L'accumulation de ce liquide fait grossir le membre et le rend douloureux. C'est un effet secondaire lié au curage des ganglions de l'aisselle, technique traditionnellement utilisée dans le traitement du cancer du sein mais qui "est de plus en plus rare aujourd'hui" indique notre experte. Cet effet est majoré lorsque la chirurgie au niveau de l'aisselle est associée à la radiothérapie.

Pourquoi le bras gonfle après le curage ganglionnaire ?

Lors d'un curage au niveau de l'aisselle, on retire les ganglions du bras ce qui bloque le réseau du drainage lymphatique. "Le liquide sous-cutané (lymphe, ndlr) n'est plus évacué et s'accumule avec les cellules mortes qui ne sont plus éliminées non plus. Cette accumulation provoque un lymphœdème du bras, c'est-à-dire que le membre supérieur de l'aisselle opérée grossit" explique l'oncologue.

Quels sont les symptômes du lymphoedème du bras ?

Le lymphœdème du bras se manifeste par un membre gonflé et douloureux. La peau et les tissus du bras sont mis sous tension à cause de la grosseur. Ils deviennent plus fragiles donc plus perméables aux bactéries. Le risque d'infection est dès lors multiplié. "La moindre égratignure va permettre aux bactéries de traverser cette peau fine et fragilisée et provoquer une infection du bras qui devient rouge et encore plus douloureux" souligne notre interlocutrice.

"Il manque des structures pour le suivi psychologique post-traitement du cancer"

Quels sont les traitements du syndrome du gros bras ? 

Il n'existe pas de traitement permettant d'enrayer le lymphoedème du bras après un cancer du sein. Aucune chirurgie ne peut remplacer les ganglions retirés. "C'est pourquoi on a décidé de prévenir en amont cet effet secondaire en remplaçant le curage de l'ensemble des ganglions par l'exérèse du ganglion sentinelle qui consiste à retirer seulement les ganglions les plus proches de la tumeur (entre 1 et 3)" note l'oncologue.

Que faire en cas de syndrome du gros bras ? 

"Pour soulager les symptômes du lymphœdème du bras, on effectue des drainages lymphatiques et des séances de kinésithérapie afin de mobiliser le bras. La patiente portera des manchons de contention (sorte de bas de contention compressif sur mesure) sur le bras pour diminuer la grosseur, développe le Pr Mahasti Saghatchian, " Une étude récente a montré que le port de manchon de contention de façon préventive et précoce après une chirurgie nécessitant un curage axillaire permet de réduire significativement le risque de l'lymphœdème. "Il est important que les femmes soient informées et puissent avoir une prescription de manchon avant même la chirurgie" soutient notre interlocutrice. " La reprise ou la mise en route d'une activité physique incluant la mobilisation du bras est très efficace mais malheureusement trop rarement indiqué aux femmes" regrette l'oncologue. "Mais chez beaucoup de femmes, ces solutions ne suffisent pas à résorber l'œdème". Il existe aussi des cures thermales post-cancer proposant des programmes adaptés au lymphoedème du bras (La Roche-Posay, Aix-les-Bains, Argelès-Gazost, La Léchère-les-Bains, Luz-Saint-Sauveur, Barbotan, Luxeuil-les-Bains, Evaux-les-Bains). Enfin, quelle que soit la solution mise en place, il est conseillé d'être accompagné psychologiquement pendant et après de tels traitements. Mais "il manque des structures et les professionnels de santé ne sont pas toujours assez formés pour le suivi psychologique post-traitement, une fois le cancer guéri" reconnait notre interlocutrice.

Quelle est l'efficacité du drainage lymphatique ?

Le drainage lymphatique permet de soulager le lymphoedème du bras mais ne le soigne pas. "Les femmes doivent régulièrement en faire pour tenter de résorber l'œdème. Ce n'est pas un traitement définitif" souligne notre interlocutrice.

Merci au Pr Mahasti Saghatchian, oncologue et spécialisée dans la prise en charge des femmes atteintes de cancer du sein.

Cancer du sein