Ostéomalacie : causes, diagnostic, comment la soigner ?

L'ostéomalacie est une pathologie osseuse bénigne qui se caractérise par la déminéralisation de l'os. Comment la reconnaître ? Quelles sont les causes ? Le traitement ? Le point avec le Pr Aleth Perdriger, cheffe du service de Rhumatologie du CHU de Rennes.

Ostéomalacie : causes, diagnostic, comment la soigner ?
© dragoscondrea

Définition : c'est quoi l'ostéomalacie ?

L'ostéomalacie correspond à une déminéralisation de l'ensemble des os constituant le squelette : les minéraux, en particulier le calcium et le phosphore, ne se fixent pas en assez grande quantité sur les os, dont la structure s'en voit fortement fragilisée. "L'ostéomalacie est une maladie tout à fait bénigne qui se traduit par des os un peu trop mous, déformables, et qui est liée au fait que le squelette se minéralise mal. L'organisme est un équilibre entre les sorties du calcium par le rein, les entrées du calcium par l'alimentation, le sang et les os. L'os étant mou, il se déforme, peut se fracturer et provoquer des douleurs", commente le Pr Aleth Perdriger, rhumatologue. 

Quelle différence entre ostéomalacie et ostéoporose ?

L'ostéoporose se caractérise par la diminution anormalement accélérée de la masse osseuse. Ainsi fragilisés, les os peuvent se fracturer plus facilement. "Avec le vieillissement, il est normal que les os se dégradent, c'est un mécanisme physiologique. Mais il arrive parfois que ce processus soit accéléré par d'autres facteurs. La construction de l'os va alors se faire de façon trop lente ou la destruction de manière trop rapide. Autrement dit, il va manquer de l'os mais la structure de l'os restera intacte puisqu'il est minéralisé normalement. Tandis que dans l'ostéomalacie, l'os n'étant pas solidifié par le calcium, il est plus mou et se déforme plus facilement", indique le chef du service de rhumatologie du CHU de Rennes.    

Quelles sont les causes de l'ostéomalacie ?

La cause essentielle de cette maladie est une insuffisance en vitamine D, due à une alimentation déséquilibrée ou à un défaut d'absorption intestinale de cette vitamine. Ce phénomène s'explique par de violentes et de fréquentes diarrhées ou encore par la prise de certains traitements. Chez l'enfant, l'ostéomalacie est un rachitisme. Il existe plusieurs types d'ostéomalacie : l'ostéomalacie axiale, qui touche la colonne vertébrale, l'ostéomalacie vitaminorésistante, anomalie génétique qui bloque la synthèse de la vitamine D, et l'ostéomalacie hypophosphatémique, due à un dysfonctionnement rénal. L'ostéomalacie touche essentiellement les adultes et est généralement due à un grave manque de vitamine D, qui permet la fixation des minéraux sur les os ou une insuffisance d'exposition solaire qui permet une partie de la synthèse de cette vitamine. Des troubles de l'absorption digestive du calcium et du phosphore ou des pertes exagérées en sont également coupables.

Quels sont les symptômes de l'ostéomalacie ?

Les principaux symptômes peuvent être des douleurs osseuses et les os cassent facilement en cas de choc. Les symptômes de l'ostéomalacie sont : 

  • des douleurs osseuses importantes ;
  • une grande fatigue musculaire, qui entraîne des troubles de la démarche ;
  • des douleurs dorsales et thoraciques ;
  • un tassement de la colonne vertébrale dans les cas les plus graves.
  • des déformations de l'os qui devient plus mou.
  •  des fractures liées aux déformations et aux pressions exercées sur l'os.

Comment pose-t-on le diagnostic d'une ostéomalacie ?

Le diagnostic de l'ostéomalacie est posé grâce à des analyses sanguines révélant des taux de vitamine D, de calcium et de phosphore assez bas. Un examen radiologique permet de révéler la maladie. En effet, l'image est floue et les os sont fissurés et déformés. Ces fissures sont concentrées au niveau du thorax, des côtes et du tibia. Une biopsie osseuse sera pratiquée, pour confirmer ce diagnostic.

Quel traitement pour soigner une ostéomalacie ?

Le traitement de l'ostéomalacie se fait par l'administration de vitamine D. Cet apport est alimentaire ou médicamenteux selon la gravité de la maladie. Parmi les aliments riches en vitamine D, on peut citer le jaune d'œuf, le hareng, les crevettes et le saumon. Il est également conseillé de sortir à l'extérieur, à la lumière du jour, afin de mieux fixer la vitamine D sur les os, tout en se protégeant des rayons du soleil. Pour prévenir l'ostéomalacie, il faut opter pour une alimentation riche en vitamine D et s'assurer une exposition solaire minimum

Merci au Pr Aleth Perdriger, cheffe du service de Rhumatologie du CHU de Rennes.

Rhumatologie