Fréquence respiratoire : normale, élevée, basse, âge

La fréquence respiratoire est le nombre d'inspiration et d'expiration. Elle s'exprime en cycle par minute. Quelle est la fréquence respiratoire normale ? Quelle signification lorsque diminue ou s'élève ? Explications avec le Dr. Monique Quillard, médecin généraliste.

Fréquence respiratoire : normale, élevée, basse, âge
© Nadezhda - stock.adobe.com

Définition : qu'est-ce que la fréquence respiratoire ?

La fréquence respiratoire est la quantité de cycles respiratoires se déroulant chez un individu en une minute. Un cycle respiratoire comprend une inspiration (air entrant) et une expiration (air sortant). Celle-ci varie en fonction de l'âge mais aussi de nombreux facteurs :  pratique d'une activité physique, prise de certains médicaments, maladie touchant le système respiratoire…

Comment mesurer la fréquence respiratoire ? 

Pour mesurer la fréquence respiratoire, prenez une montre avec trotteuse ou le chronomètre de votre smartphone et observer votre respiration au repos. "En milieu hospitalier, dans le service de soins intensifs, elle est mesurée en permanence par le moniteur qui vérifie aussi l'activité cardiaque", précise le Dr. Monique Quillard, médecin généraliste.

Quelle est la fréquence respiratoire normale ?

Celle d'un adulte se situe, en moyenne, aux alentours de 16 cycles par minute

La fréquence respiratoire se réduit naturellement avec l'âge. "Celle des nouveau-nés est en moyenne de 40-50 cycles par minute, celle des enfants est d'environ 20 à 30 cycles par minutes, tandis que celle d'un adulte se situe, en moyenne, aux alentours de 16 cycles par minute", précise le Dr. Quillard. "Au-delà on parle de tachypnée (rapide) ou polypnée (rapide et superficielle), en deçà de bradyapnée".

Quelle est la fréquence respiratoire au repos ?

Une fréquence respiratoire normale se situe entre 13 et 20 cycles chez l'adulte.

Quelle est la fréquence respiratoire à l'effort ?

Elle sera différente si la personne est sportive ou pas. "Ainsi, un sportif entrainé aura une fréquence respiratoire à l'effort d'environ 30 cycles par minutes, tandis qu'une personne sédentaire pourra voir sa fréquence respiratoire grimper à plus de 60 cycles par minute", indique l'expert.

Fréquence respiratoire basse : c'est quoi, causes, risques ?

En dessous de 12 cycles respiratoire par minute, la fréquence est dite basse. Les causes de cette diminution sont variées :

Fréquence respiratoire haute : c'est quoi, causes, risques ?

Au-dessus de 20 cycles respiratoire par minute, elle est considérée comme haute. "Cela peut avoir plusieurs causes car elle est liée à une augmentation des besoins en oxygène dans différentes situations", remarque le Dr. Quillard.

Quelle est la fréquence respiratoire pendant le sommeil ?

Durant le sommeil, elle se situe chez l'adulte à 12 à 18 cycles par minutes, elle peut descendre encore et atteindre 6 cycles par minute, ce qui est une indication d'une pathologie grave, en particulier cardiaque.

Merci au Dr. Monique Quillard, médecin généraliste.

Pneumologie