Distension thoracique : causes, conséquences, que faire ?

La distension thoracique correspond à l'augmentation du volume d'une partie ou de la totalité du thorax, entraînant un aplatissement du diaphragme. Quelles sont ses causes ? Ses conséquences ? Comment la reconnaître ?

Distension thoracique : causes, conséquences, que faire ?
© Maridav - stock.adobe.com

Définition : c'est quoi une distension thoracique ?

La distension thoracique correspond à l'augmentation du volume d'une partie ou de la totalité du thorax. Ce phénomène peut être provoqué par un pneumothorax, une affection pulmonaire caractérisée par l'introduction d'air entre les feuillets de la plèvre (enveloppe qui recouvre les poumons). Une crise d'asthme, l'obstruction d'une bronche, une bronchiolite ou un emphysème pulmonaire peuvent aussi engendrer une distension thoracique. La cause responsable détermine le traitement à adopter.

Quelles sont les causes d'une distension thoracique ?

Il y a les causes aigues

► Le pneumothorax qui se caractérise par la présence d'air dans la cavité pleurale (les plèvres sont les membranes qui recouvrent et protègent les poumons). La première cause de pneumothorax chez l'adulte jeune est l'inhalation de cannabis. 

► L'obstruction d'une bronche par un corps étranger inhalé (pièce d'un jeu, noisette, miette de pain…). 

► La crise d'asthme qui se traduit souvent par un thorax bloqué en inspiration lié à une obstruction des bronchioles et des bronches sous l'action des muscles situés en-dessous des bronches et une sécrétion de glaires anormalement élevée. 

► Les bronchiolites aigues qui sont très souvent associées à une distension thoracique chez le nourrisson à cause de l'encombrement des bronches par les glaires et le mucus. 

Il y a les causes chroniques : 

► Les bronchiolites chez l'adulte et le sujet âgé qui peuvent êtres infectieuses ou oblitérantes. Souvent chroniques avec des poussées, elles sont observées dans les maladies auto-immunes, notamment la polyarthrite rhumatoïde, une greffe, le tabagisme.

► L'emphysème pulmonaire (atteinte chronique des poumons qui se définit par une destruction des alvéoles pulmonaires et du tissu élastique qui entraîne une distension des parois, il y a des bulles d'air dans les poumons et le thorax. Il s'observe essentiellement chez le fumeur, avec ou sans bronchopneumopathie chronique obstructive ( BPCO). 

► Un déficit en enzyme appelée alpha 1 antitrypsine. 

Quels sont les signes pour reconnaître une distension thoracique ?

La distension thoracique se manifeste essentiellement par :

  • un essoufflement, en particulier à l'effort,
  • une toux,
  • une respiration rapide et incomplète en cas d'asthme,
  • une respiration rapide et incomplète dans le pneumothorax,
  • une pâleur et une sensation d'oppression thoracique.

Dans les causes chroniques, l'essoufflement s'aggrave progressivement est souvent associé à une toux chronique, et devient de plus en plus invalidant. 

Quelles sont les conséquences d'une distension thoracique ?

"La distension thoracique est responsable d'une augmentation des contraintes mécaniques : les alvéoles pulmonaires sont distendues, les petites bronches obstruées, ce qui empêche l'expiration totale de l'air. La respiration devient donc plus compliquée. Cette gêne respiratoire peut provoquer un essoufflement, entraver les activités du quotidien et entraîner une fatigue chronique. Plus la cause de la distension thoracique est prise en charge rapidement, moins les conséquences seront importantes", indique le Dr Jean-Philippe Santoni, pneumologue référent prévention à la Fondation du Souffle.

Comment pose-t-on le diagnostic d'une distension thoracique ? 

Dans certains cas, le diagnostic peut être suspecté à l'examen clinique car, en présence d'une distension thoracique sévère, il existe une diminution du diamètre de la partie inférieure du thorax à l'inspiration. "Le diagnostic est confirmé par une radiographie du thorax de face et de profil qui va montrer un aplatissement du diaphragme, muscle qui sépare la cage thoracique de l'abdomen. La radio permet également d'orienter la cause. Pour évaluer la capacité respiratoire du patient, une épreuve fonctionnelle respiratoire (EFR) est également nécessaire", précise le pneumologue.

Que faire en cas de distension thoracique ? 

La distension thoracique doit faire l'objet d'une consultation chez un pneumologue, et selon les cas, aux urgences. Le traitement est fonction de la cause de la distension thoracique et de son importance. "Par exemple, le pneumothorax nécessite la pose d'un drain pour faire disparaître l'air contenue dans la plèvre. Une bronchiolite implique quant à elle un désencombrement bronchique. Dans les distensions thoraciques chroniques, des bronchodilatateurs seront utilisés, ainsi que des corticoïdes en cas d'inflammation bronchique, des séances de kinésithérapie respiratoire pour diminuer l'essoufflement et chez le fumeur l'arrêt total et rapide du tabac qui permet de ralentir l'aggravation de la distension thoracique", développe le spécialiste.

Merci au Dr Jean-Philippe Santoni, pneumologue référent prévention à la Fondation du Souffle. Pour en savoir plus : www.lesouffle.org

Autour du même sujet

Pneumologie