3ème dose vaccin Covid : vaccination en Ehpad, avec Pfizer ?

Chargement de votre vidéo
"3ème dose vaccin Covid : vaccination en Ehpad, avec Pfizer ?"

TROISIEME DOSE COVID - La campagne de rappel débute ce lundi 13 septembre en Ehpad. Les personnes de plus de 65 ans et celles à risque de formes graves de Covid-19 peuvent prendre RDV. Pour qui ? Avec quel vaccin ? Pfizer, Moderna, Janssen ? Quel délai ? Indications de vaccination et calendrier.

[Mis à jour le lundi 13 septembre à 11h50] La campagne de rappel (3e dose) de vaccin anti Covid débute ce lundi 13 septembre pour les résidents des Ehpad. La 3e dose est en effet recommandée depuis le 12 août pour les résidents des Ehpad et des unités de soins de longue durée, les personnes de plus de 80 ans vivant à leur domicile, celles présentant un très haut risque de formes graves de Covid-19 et les immunodéprimés. Dans un avis du 24 août 2021, la Haute autorité de Santé (HAS), saisie par le ministère de la Santé, préconisait également une dose de rappel (une troisième dose de vaccin anti Covid) chez les personnes de 65 ans et plus et celles à risque de formes graves de Covid-19, autrement dit, celles présentant des comorbidités. Cela concerne 18 millions de Français. Cette dose de rappel n'est pas obligatoire. De plus, "la troisième dose n'aura pas d'impact sur le pass sanitaire", a affirmé Olivier Véran, lors de sa conférence de presse du 26 août. Le pass sanitaire est donc toujours valable après la deuxième dose, que vous en fassiez ou pas une troisième. Les inscriptions pour les rendez-vous d'une dose de rappel sont ouvertes sur les plateformes Doctolib, KelDoc et Maiia. Pour qui ? Combien de temps après la seconde injection ? Avec quel vaccin ? Un vaccin à ARN messager ? Pfizer ou Moderna ? Quand commence la campagne de rappel ? Quels sont les potentiels effets secondaires ? Eligibilité, délai, calendrier...

Indications, éligibilité de la 3ème dose : pour qui, pourquoi ?

Avec la vaccination, "on a 8 fois moins de chances d'être contaminé, 11 fois moins de chances d'aller à l'hôpital", avait souligné le Premier ministre Jean Castex sur RTL. Toutefois, les études récentes suggèrent une réduction de l'efficacité de tous les vaccins, en particulier contre le variant Delta. Cette baisse de la protection concerne essentiellement l'infection et les formes symptomatiques de la maladie. Les autorités sanitaires et les scientifiques observent également une légère baisse d'efficacité sur les formes graves qui restent malgré tout bien couvertes par les vaccins. Cette  baisse d'efficacité ne touche pas seulement les personnes âgées et les populations à risque de formes graves, mais ces dernières demeurent les plus affectées. D'où la nécessité d'une dose de rappel de vaccin chez ces personnes (à condition d'avoir un parcours vaccinal complet). 

Dans un premier temps : 

Le 12 août 2021, le ministère chargé de la Santé a confirmé la mise en place d'une campagne de rappel de vaccination à partir de mi-septembre pour certaines catégories de personnes :

  • Les résidents des Ehpad et des unités de soins de longue durée (USLD) : la campagne de rappel débute le 13 septembre.
  • Les personnes de plus de 80 ans vivant à leur domicile
  • Les personnes immunodéprimées
  • Les personnes qui présentent un très haut risque de forme grave de Covid-19 dont les personnes atteintes de : angiopathie de moyamoya, cardiopathies congénitales syndromiques cyanogènes avec insuffisance cardiaque instable, fibrose pulmonaire idiopathique, mucoviscidose, scléroses latérales amyotrophiques (SLA), thromboses veineuses cérébrales, pancréatites auto-immunes...

Voir la liste complète des maladies rares et à très haut risque d'hospitalisation ou de décès établie par la HAS. 

Dans un second temps :

  • Les personnes de 65 ans et plus
  • Les personnes présentant des comorbidités qui augmentent le risque de formes graves de Covid-19. 

Liste des comorbidités : la Haute Autorité de Santé a retenu les comorbidités identifiées dans les publications scientifiques comme à risque avéré d'hospitalisations ou de décès en cas d'infection par le virus du Covid-19 : les pathologies à très haut risque de décès comprenant les personnes atteintes de

  • trisomie 21,
  • transplantées d'organe solide ou de cellules souches hématopoïétiques,
  • insuffisants rénaux (dialysés)
  • les personnes présentant des affections préexistantes rares et graves ou des handicaps graves, 
  • un diabète (de type 1 et de type 2), une obésité (IMC > 30 kg/m2),
  • un cancer,
  • une BPCO ou une insuffisance respiratoire,
  • une insuffisance cardiaque,
  • une hypertension artérielle compliquée
  • une maladie hépatique chronique,
  • des troubles psychiatriques,
  • une démence,
  • un antécédent d'accident vasculaire cérébral...
Dose de rappel : pour qui ?
Dose de rappel : pour qui ? © Ministère de la Santé

3ème dose après Janssen

Pour les personnes primovaccinées avec le vaccin Janssen, la HAS recommande qu'une dose de rappel avec un vaccin à ARNm (Comirnaty® ou Spikevax®) leur soit proposée à partir de 4 semaines après la première injection. Les données montrent en effet une protection insuffisante conférée par une seule dose de vaccin (Comirnaty®, Spikevax® ou Vaxzevria®) contre les formes symptomatiques liées au variant Delta, et les données disponibles ne permettent pas de confirmer l'efficacité à long terme du schéma de vaccination à une dose du vaccin Janssen contre le variant Delta.

3ème dose après le Covid ?

Actuellement, " les patients ayant contracté la Covid-19 postérieurement à leur premier schéma vaccinal ne doivent pas se voir proposer de dose de rappel ", estime la Direction générale de la Santé.

Calendrier : quand commence la campagne de rappel en France ?

Depuis le 1er septembre 2021 : les personnes de plus de 80 ans vivant à leur domicile, celles qui présentent un très haut risque de forme grave de Covid-19 et les personnes immunodéprimées peuvent recevoir leur dose de rappel. 

Le 13 septembre 2021 : début de la campagne de rappel pour les résidents des Ehpad et des unités de soins de longue durée (USLD) 

A partir de fin octobre 2021, à compter du début de la campagne de vaccination contre la grippe (pour des raisons organisationnelles) : les personnes de 65 ans et plus et celles à risque de formes graves de Covid-19 (comorbidités) pourront recevoir leur dose de rappel. Ils peuvent prendre rendez-vous "dès le début du mois de septembre" a précisé Jean Castex le 26 août sur RTL. La HAS propose, pour éviter tout retard à la vaccination antigrippale et simplifier le parcours vaccinal, de réaliser l'administration concomitante des vaccins contre la Covid-19 et contre la grippe saisonnière. Et ce, dès lors qu'une personne sera éligible aux deux vaccinations, la majeure partie des publics prioritaires de la vaccination antigrippale présentant également des risques de formes graves de Covid-19.

Inscription : comment prendre rendez-vous pour la 3ème dose ?

Si vous remplissez les critères (avoir plus de 65 ans, souffrir de comorbidités ou présenter une pathologie à risque et avoir reçu sa deuxième dose il y a plus de six mois, personnes immunodéprimées ou vaccinées avec Janssen), vous pouvez prendre rendez-vous dès à présent pour une dose de rappel sur les plateformes Doctolib, Keldoc ou Maiia. Des créneaux vous seront proposés en fonction des lieux de vaccination. Il faudra cliquer sur le bouton "Vous souhaitez réserver uniquement une troisième injection ou dose de rappel". Ensuite, il faudra choisir votre vaccin : Pfizer, Moderna ou "sans préférence". Il est également possible de prendre rendez-vous directement chez son médecin ou en pharmacie. Dès le 13 septembre, une campagne de rappel cible spécifiquement les Ehpad et les USLD. Les résidents n'ont pas besoin de prendre RDV.

Inscription 3e dose Doctolib
Inscription 3e dose © Doctolib

Avec quel vaccin : Pfizer ou Moderna ?

Après avoir analysé les données disponibles, la HAS propose une dose de rappel avec un vaccin à ARN messager. En France, les deux vaccins à ARNm disponibles sont les vaccins de Pfizer-BioNTech (Comirnaty®) et de Moderna (Spikevax®). Quel que soit le vaccin utilisé pour la primovaccination avec un vaccin à ARNm, la HAS estime "qu'il n'y a pas d'argument suffisant, à ce jour, pour recommander préférentiellement un vaccin par rapport à l'autre pour la dose de rappel, les deux vaccins à ARNm disponibles (Comirnaty® et Spikevax®) étant tous les deux très efficaces contre les formes graves de Covid-19, y compris celles liées au variant Delta".

Délai entre la 2ème et la 3ème dose ?

► Pour les personnes La dose de rappel doit être administrée après un délai d'au moins 6 mois suivant la primovaccination complète.

► Pour les personnes primovaccinées avec le vaccin Janssen, La dose de rappel doit être administrée à partir de 4 semaines après la première injection.

Où faire la 3ème dose ?

La dose de rappel est à faire au moins 6 mois après la dernière injection de vaccin. Dès maintenant, et si ce délai de 6 mois est respecté, les personnes concernées peuvent prendre le rendez-vous vaccinal :

  • chez leur médecin traitant (ou médecin de leur choix) ;
  • dans une pharmacie ;
  • avec un infirmier ;
  • dans un centre de vaccination

► L'Assurance Maladie a lancé une campagne d'envoi postal en septembre à l'ensemble des personnes âgées de 80 ans et plus leur indiquant la marche à suivre pour bénéficier d'une dose de rappel ou d'une première injection. Est également communiqué dans le courrier le numéro coupe-file pour obtenir facilement un rendez-vous dans un centre de vaccination. Ce message sera ensuite décliné pour les 65-79 ans et envoyé sur leur compte Ameli.

Quels sont les effets secondaires de la 3ème dose ?

Une étude préliminaire israélienne publiée sur Reuters le 8 août 2021, menée sur 4 500 personnes qui ont reçu une dose de rappel du 30 juillet au 1er août, indique que :

  • 88% des personnes qui ont reçu une troisième dose du vaccin de Pfizer ont "ressenti des effets secondaires similaires ou moindres qu'après avoir reçu la deuxième injection". 
  • 31% d'entre eux ont signalé des effets secondaires, le plus courant étant une douleur au site d'injection.
  • 0,4% ont déclaré souffrir de difficultés respiratoires
  • 1% ont déclaré avoir cherché un traitement médical en raison d'un ou plusieurs effets secondaires.

Il n'y pas, à ce jour, de données en faveur de l'administration systématique d'une dose de rappel au-delà des personnes ciblées

Vers une 3ème dose de vaccin pour tous ?

Le Pr Jean-François Delfraissy, président du Conseil scientifique du Covid-19, estime qu'une troisième dose de vaccin sera bientôt nécessaire "pour une grande partie de la population", a-t-il indiqué sur France 2, le mercredi 25 août. Cette dose de rappel servira, selon lui, à "restimuler la réponse immunitaire au vaccin". La HAS considère qu'il n'y pas, à ce jour, de données en faveur de l'administration systématique d'une dose de rappel au-delà des personnes ciblées par les annonces gouvernementales et par son avis. L'Organisation mondiale de la Santé ne recommande pas de dose de rappel. "Nous pensons clairement que les données actuelles n'indiquent pas que les rappels sont nécessaires", a déclaré la scientifique en chef de l'OMS, Soumya Swaminathan, en conférence de presse. "Il faut attendre que la science nous dise quand les rappels sont nécessaires, quels groupes de personnes et quels vaccins ont besoin de rappels". Toutefois, l'administration d'une dose de rappel deviendra probablement nécessaire au cours des mois qui viennent, sans qu'il soit encore possible à ce stade de se prononcer précisément, ni sur la population cible ni sur le calendrier. L'autorité sanitaire sera donc amenée à revoir ses recommandations dès que des nouvelles données le justifieront. "Dans cette situation, la priorité devrait maintenant être de vacciner toutes les personnes éligibles qui n'ont pas encore terminé leur programme de vaccination recommandé", insiste l'Agence européenne du médicament dans un communiqué du 2 septembre

Source : Communiqué de presse de la Haute autorité de Santé, 24 août 2021. 

Vaccins contre le Covid