Grippe espagnole : date, origine, durée, nombre de morts

"Grippe espagnole : date, origine, durée, nombre de morts"

En 1918, la grippe espagnole se propage dans le monde et fait des millions de morts. Quelle est son origine ? Combien de temps a-t-elle duré ? Combien de morts en France ? Dans le monde ? Quel virus en cause ? Explications du Pr Guillaume Desoubeaux, Chef de service de Parasitologie au CHU de Tours.

La grippe espagnole est la première pandémie grippale du 20e siècle. Elle a touché le monde de 1918 à 1919 et était causée par le virus A(H1N1). La grippe espagnole s'est caractérisée notamment par sa sévérité importante chez les jeunes adultes, souligne Santé Publique France.

Pourquoi l'appelle-t-on "grippe espagnole" ?

Cette grippe fut baptisée grippe "espagnole" car l'Espagne fut le premier pays à mentionner publiquement l'épidémie.

Quelles sont les dates de la grippe espagnole ?

La pandémie de grippe dite "espagnole" a atteint la moitié de la population mondiale du printemps 1918 à la fin de l'hiver 1919. La maladie est apparue de façon simultanée en Amérique du Nord, en Europe et en Asie. Cette pandémie s'est diffusée en trois vagues successives dans le monde :

  • une première entre mars et juillet 1918,
  • une seconde de fin août à novembre 1918
  • une troisième et dernière de l'hiver au printemps 1919.

Quelle est l'origine de la grippe espagnole ?

Beaucoup d'hypothèses très différentes ont été avancées sur l'origine de la pandémie. Elle aurait probablement débuté en Chine avant de passer aux États-Unis. "Dés décembre 1918, il y a eu des cas de grippe espagnole dans une grande caserne militaire du Kansas. Le patient 0 aurait été un fermier éleveur de volailles appelé sous les drapeaux (le virus de la grippe espagnole, H1N1, est un virus combiné avec ceux de la grippe des oiseaux, des cochons). La grippe espagnole a ensuite été importée en Europe par les corps expéditionnaires américains" explique le Pr Guillaume Desoubeaux, Chef de service de Parasitologie - Mycologie - Médecine tropicale du CHU de Tours.  

Quels sont les symptômes de la grippe espagnole ?

Les symptômes de la première vague de grippe espagnole ont été des symptômes de grippe saisonnière :

"La deuxième vague a tué davantage de personnes jeunes par rapport à la grippe conventionnelle, avec un pic de mortalité entre 20 et 40 ans"

  • courbatures,
  • fièvre,
  • maux de tête,
  • grande fatigue,
  • toux,
  • crachats, d
  • difficultés à respirer…

"Ces signes classiques relativement bénins ont fait place à des symptômes plus graves lors des deuxième et troisième vague de la pandémie, avec des complications bactériennes, notamment des surinfections pulmonaires. La deuxième vague a tué davantage de personnes jeunes par rapport à la grippe conventionnelle, avec un pic de mortalité entre 20 et 40 ans, souligne le Pr Desoubeaux. Cette-surmortalité des jeunes pourrait s'expliquer par une moindre immunisation au virus dans cette tranche d'âge ou par des phénomènes de réactions inflammatoires démesurées".

Combien de temps a duré la grippe espagnole ?

Une première vague de mars à juillet 1918 dans l'hémisphère nord est caractérisée par une maladie contagieuse mais peu virulente. Elle est suivie par une seconde vague très meurtrière à l'été et l'automne 1918. Elle aurait tué autour de 2 à 5 % des personnes infectées, tout comme la troisième vague qui a duré des premiers mois de 1919 jusqu'au printemps, contre 0,15% à la première vague.  "Le virus de la grippe espagnole est devenu très virulent à cause de différentes combinaisons. Le virus de la grippe est un virus qui a un code génétique à ARN fragmenté et qui peut muter fréquemment et se recombiner facilement avec d'autres souches de virus grippaux, notamment d'origine animale" précise le Pr Guillaume Desoubeaux. En France, l'épidémie de grippe espagnole a duré un peu plus d'une année, d'avril 1918 à mai 1919.

photo grippe espagnole

Combien de morts en France ?

Il a longtemps été estimé que la grippe espagnole avait fait 210 000 morts en France. Ces évaluations ont été révisées. Le bilan de la grippe espagnole en France a été réévalué à la hausse. Il dépasserait légèrement les 400 000 morts. "Le nombre exact est difficile à déterminer car il n'y avait pas de tests diagnostiques à l'époque, notamment moléculaires comme peut l'être la PCR aujourd'hui" précise le médecin.

Combien de morts dans le monde ?

Le bilan de la grippe espagnole dans le monde a été longtemps estimé entre 20 et 40 millions de morts. Selon des estimations de l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS), ce bilan irait de 40 à 50 millions. Cette pandémie est considérée comme l'une des plus meurtrières de l'histoire de l'humanité. Elle a fait plus de victimes que la Première Guerre mondiale. Le bilan des pandémies qui ont suivi était beaucoup plus léger puisque selon les estimations, celle de 1957 (grippe asiatique) a fait 2 millions de morts et celle de 1968 (grippe de Hong Kong), 1 million.

Comment s'est-elle arrêtée ?

La pandémie de grippe espagnole n'a pas été stoppée par un vaccin.

La pandémie de grippe espagnole n'a pas été stoppée par un vaccin, le premier vaccin contre la grippe datant de 1930. "Deux éléments ont entraîné la fin de l'épidémie. En premier, l'immunisation de la population, la moitié de la population mondiale ayant eu la grippe espagnole. Les sujets atteints ont développé des anticorps qui les ont protégés. Deuxième raison : la mise en place de gestes barrière : masques, incitation à la distance sociale, musées et écoles fermées, désinfection des transports en commun…" informe le Pr Guillaume Desoubeaux. La maladie a fini par s'éteindre dans la seconde moitié de l'année 1919. "Quelques derniers cas sporadiques ont eu lieu en 1921 en Nouvelle Calédonie" tient à ajouter le Dr Desoubeaux.

Merci au Pr Guillaume Desoubeaux, Chef de service de Parasitologie - Mycologie - Médecine tropicale du CHU de Tours

Maladies infectieuses