Flexum du genou : causes, exercice, traitement, rééducation

Le flexum du genou se caractérise par l'incapacité qu'à l'articulation à s'étendre normalement. Elle reste donc dans une position de flexion permanente. En général, le phénomène résulte d'un traumatisme direct subi au niveau de l'articulation. Explications avec le Dr Thomas-Xavier Haen, Chirurgien spécialiste du Genou.

Flexum du genou : causes, exercice, traitement, rééducation
© Pablo Hidalgo - 123RF

Définition : qu'est-ce que le flexum du genou ? 

Le flexum (ou flessum) du genou est le blocage transitoire ou permanent du genou en position plus ou moins fléchie. "Il survient parfois après une intervention du ligament croisé antérieur et accompagne des pathologies telles que l'arthrose du genou", précise le Dr Thomas-Xavier Haen, Chirurgien spécialiste du Genou.

Quelles sont les causes ? 

Ce phénomène peut être la conséquence d'un choc que le genou aurait subi ou être provoqué par un kyste poplité, situé dans le creux en arrière du genou, et empêchant l'extension complète. D'autres causes mécaniques le plus souvent, comme un épanchement de liquide dans l'articulation lors d'une entorse, une jambe plus longue que l'autre ou le maintien d'une attitude fléchie par une attelle peuvent en être responsables de façon ponctuelle. "Enfin, un flessum peut apparaitre après opération du ligament croisé, quand le greffon cicatrise de façon trop volumineuse", poursuit le spécialiste.

Quels sont les symptômes ? 

"Les patients souffrant d'un flexum du genou ressentent un inconfort, notamment à la marche, constate le chirurgien. Ils peuvent également se plaindre de contractures musculaires au niveau du mollet et des ischio-jambiers."

Qui consulter ? 

Son médecin traitant qui pourra ensuite orienter vers un rhumatologue ou un chirurgien orthopédiste.

Quel est le diagnostic ? 

Le diagnostic est posé par le biais d'un examen physique, comparatif avec l'autre genou, qui retrouve un genou légèrement fléchi malgré la tentative d'extension complète. Le patient décrit habituellement une gêne ou une douleur quand on cherche à forcer l'extension de ce genou.

Traitements : comment soigner un flexum du genou ? 

Le traitement comporte toujours de la rééducation fonctionnelle avec un Kinésithérapeute, et le traitement de la cause (si elle est trouvée), afin de récupérer une fonction optimale du genou. "En cas d'épanchement de liquide dans l'articulation, celui-ci peut être ponctionné, insiste notre interlocuteur. En cas de flexum suite à une opération ligamentaire, il peut parfois être nécessaire de réaliser une nouvelle opération pour "peler" le ligament ou retirer un nodule de fibrose."

Dans les cas de genou flexum secondaire à une inégalité des membres inférieurs, le port d'orthèses plantaires avec élévation au talon de la jambe courte peut aider à la réduction du flexum de la jambe longue.

Rééducation et exercices 

Les exercices sont pratiqués au début avec un kiné, puis le patient peut les réaliser lui-même à son domicile par la suite, en parallèle des séances (c'est plus efficace quand on travaille tous les jours un peu). "Les exercices consistent à étendre la jambe, en mettant le talon sur un support, et en essayant d'étendre le genou vers l'arrière, comme si on cherchait à comprimer un coussin (imaginaire) situé sous le genou, rappelle le médecin. Il faut éviter les à-coups brutaux, mais plutôt y aller doucement, progressivement (sur plusieurs minutes) en travaillant sur l'élasticité des tissus." On peut aussi essayer de contracter le quadriceps, jambe tendue, pour lutter contre le flexum et la perte musculaire engendrée.

Quelle prévention pour éviter les récidives ?

"En post-opératoire, ou lors d'un accident du genou, il faut toujours veiller à éviter l'apparition d'un flexum, qui peut se constituer très rapidement (et mettre bien plus longtemps pour disparaitre), conclut le spécialiste. Dans ces situations où le genou est fréquemment douloureux, il faut donc éviter de le mettre au repos semi-fléchi, avec un coussin sous le genou. Même si cela fait du bien sur le coup, cela peut conduire à un flexum." Et en cas de port d'une attelle, suite à une entorse, veiller à ce qu'elle soit bien positionnée, c'est-à-dire que le genou n'est pas maintenu semi-fléchi par l'attelle.

Fiche validée par le Dr Thomas-Xavier Haen, Chirurgien spécialiste du Genou à la Clinique du Val d'Or à Saint-Cloud (92).

Rhumatologie