Coronavirus Monde : morts, cartes, vaccin au Royaume-Uni

Les Etats-Unis enregistre plus de 100 000 hospitalisations Covid-19, la Russie annonce une campagne massive de vaccination à partir de la semaine prochaine, Le Royaume-Uni va vacciner à partir du début de semaine prochaine... Courbes, nombre de cas, évolution, décès, restrictions et autorisations pour les fêtes de fin d'année : chiffre en direct.

Coronavirus Monde : morts, cartes, vaccin au Royaume-Uni
© Des Londoniens attendant pour entrer dans un magasin - Ben Cawthra/Shutterstock/SIPA

[Mise à jour du jeudi 3 décembre 2020 à 17h31]  "L'épidémie a reculé. Son rythme de régression nous place même, en Europe, dans les pays où la situation est la moins préoccupante." a déclaré Jean Castex, premier Ministre, au micro de BFM.TV, mercredi 2 décembre. A date, plus de 64 millions de personnes sont contaminées par le virus de la Covid-19 dans le monde et plus 1,4 million en sont décédées. L'Europe est le foyer majeur de l'épidémie avec 44% des cas de Covid-19 rapportés dans le monde. Globalement, l'augmentation du nombre de nouveaux cas de Covid-19 a ralenti depuis le 16 novembre (+1% contre +6% la semaine précédente et +14%, il y a 3 semaines) rapportait Santé Publique France dans son point épidémiologique du 26 novembre. En revanche, l'augmentation de la mortalité pour Covid-19 reste stable (+11% sur la semaine du 16 au 22 novembre versus 11% la semaine d'avant). Quels sont les pays les plus touchés dans le monde en nombre de cas et de morts du coronavirus ? Quelles restrictions pour les fêtes de fin d'année ? Quel pourcentage de contamination et de décès par rapport à la population totale de chaque territoire ? Chiffres, courbes et point de situation en direct.

Dans l'actu :

  • La Russie va lancer une campagne massive de vaccination. Vladimir Poutine a annoncé mercredi 2 décembre, que la Russie allait commencer les vaccinations à grande échelle dès la fin de la semaine prochaine. Le vaccin Spoutnik V serait efficace à 95% selon le centre de recherches Gamaleïa de Moscou. La vaccination sera gratuit mais non obligatoire. 
  • Le Royaume-Uni autorise l'usage du Vaccin de Pfizer et BioNTech et la campagne de vaccination pourrait commencer dès la semaine prochaine, mercredi 2 décembre. "Le gouvernement a accepté aujourd'hui la recommandation de l'Agence indépendante de réglementation des médicaments et des produits de santé (MHRA) d'approuver l'utilisation du vaccin contre le Covid-19 de Pfizer / BioNTech", a déclaré un porte-parole du ministère, indiquant que "le vaccin sera disponible dans tout le Royaume-Uni à partir de la semaine prochaine." Le pays a commandé 40 millions de doses. Le Royaume-Uni a également accepté le plan de déconfinement présenté par Boris Johnson mardi 1 décembre. La quasi-totalité du pays sera classé en zone à risque élevé ou très élevé, avec interdiction de s'inviter chez soi... La situation d'alerte des zones sera évaluée tous les 15 jours. 
  • Des mesures jusqu'au 10 janvier en Allemagne. Angela Merkel a annoncé, mercredi 2 décembre lors d'une conférence de presse :  "Les régions poursuivront leurs réglementations jusqu'au 10 janvier, ce qui signifie qu'en principe la situation restera telle qu'elle est actuellement, à l'exception bien sûr du règlement autour de Noël."
  • Record des hospitalisations aux Etats-Unis. Mercredi 2 décembre, le nombre de personnes infectées et hospitalisées à cause de la covid-19 a dépassé les 100 000, soit le nombre le plus haut depuis le début de la pandémie. 
  • L'Italie durcit ses mesures pour les fêtes. Le pays va annoncer de nouvelles restrictions pour les fêtes, jeudi 4 décembre. Selon le journal La Repubblica, les bars, restaurants resteront fermés même le soir du 24 décembre, les repas de fêtes devront se faire en petit comité (6 personnes), les messes de minuit devront commencer à 20h, les déplacements entre les régions ne seront pas autorisés et le couvre-feu national sera aussi maintenu. 
  • L'Espagne dévoile ses mesures pour les fêtes. Le ministère de la Santé a dévoilé de nouvelles mesures le 2 décembre. Parmi les mesures annoncées : pas plus de 10 convives à Noel et au Nouvel-an, mais déplacement autorisés à titre exceptionnel entre les régions. Le couvre-feu fixé d'ordinaire à 22h pourra être étendu jusqu'à 1H30 à Noël et au Nouvel An. 
  • Vaccins gratuits au Japon. Les vaccins seront gratuits pour tout le monde dans le pays, comme l'expose un projet de loi adopté mercredi 2 décembre. Le Japon a déjà précommandé des vaccins pour 60 millions de personnes auprès de Pfizer et pour 25 millions de personnes supplémentaires auprès de Moderna, et confirmé qu'il devrait recevoir 120 millions de doses du vaccin d'AstraZeneca.

Evolution des nouveaux cas de Covid-19 dans les 10 pays du monde les plus affectés (nombre de cas), au 3 décembre 2020

coronavirus-monde-courbe-pays
Evolution des nouveaux cas de Covid-19 dans les 10 pays du monde les plus affectés (nombre de cas), au 3 décembre 2020 © Université Johns Hopkins

Combien de cas de Covid-19 dans le monde ? 

Le nombre de cas de coronavirus continue d'augmenter chaque jour dans le monde. Au 3 décembre 2020, plus de 64 millions de personnes ont été testées positives au virus selon les comptages de l'Université John Hopkins (64 596 395). Pour le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies64 455 619 cas ont été confirmés. Ces chiffres varient selon les définitions de cas appliquées dans chaque pays et leurs stratégies de dépistage. 

Nombre de cas de Covid-19 par continent au 3 décembre 2020 (source : Ecdc.Europa.eu / Ined.fr)

 

Nombre de cas positifs au Covid-19 (en millions)

Pourcentage de la population positive au Covid-19

Amérique

27 612 989

2.70%

Europe

18 642 956

2,49%

Asie

15 944 848

0,34%

Afrique

2 202 139

0,16%

Océanie

51 991

0,12%

Autres

696

0%

Total 

64 455 619

6,58%

Quels sont les pays les plus touchés ?

Les 10 pays recensant le plus grand nombre de cas de Covid-19 dans le monde au 3 décembre 2020 (Sources : Université John Hopkins)

Pays

Nombre de cas confirmés

Nombre total d'habitants (en millions)

Pourcentage de la population infectée

Etats-Unis

13 925 350

328,2

4,24%

Inde

9 534 964

1 353

0,70%

Brésil

6 436 650

209.5

3,05%

Russie

2 354 934 144,5

1.63%  

France

2  275 677 

66,9

3,40%

Espagne

1 665 775

47

3,54%

Royaume-Uni

1 663 468

66.65

2,50%

Italie

1 641 610

60,4

2,72%

Argentine

1 440 103

44,5

3,24%

Colombie

1 334 089

49

2.72%

> Voir le nombre de cas des autres pays 

Carte de l'épidémie de Covid-19 dans le monde

Répartition géographique du nombre cumulatif de cas de COVID-19 signalés pour 100 000 habitants, dans le monde, sur les 14 derniers jours, au 3 décembre 2020

carte-coronavirus-monde
Répartition géographique du nombre cumulatif de cas Covid-19 signalés pour 100 000 habitants dans le monde, au 3 décembre © Ecdc.europa.eu

Comment évolue l'épidémie dans le monde ?

Après l'apparition du virus en Chine en décembre, l'Europe est rapidement devenue l'épicentre de l'épidémie obligeant plusieurs pays à confiner les populations dès le mois de mars. Puis le virus s'est propagé aux Etats-Unis, en Amérique du Sud et en Inde. Au 26 novembre, selon Santé publique France, les foyers majeurs de l'épidémie sont l'Europe et l'Amérique (États-Unis et Amérique Latine), à l'origine de respectivement 44% et 39% des cas rapportés. Globalement, l'augmentation du nombre de nouveaux cas de Covid-19 a ralenti depuis le 16 novembre (+1% contre +6% la semaine précédente et +14%, il y a 3 semaines) indique Santé Publique France dans son point épidémiologique du 26 novembre. En revanche, l'augmentation de la mortalité pour Covid-19 reste stable (+11% sur la semaine du 16 au 22 novembre versus 11% la semaine d'avant)

coronavirus-monde-cas-oms-regions
Nombre de cas et de décès COVID-19, par semaine, dans les régions OMS, données au 22 novembre 2020. © Santé Publique France - OMS

Dans son bilan international, Santé publique France rapporte le 26 novembre : 

Europe :  L'augmentation du taux d'incidence pour la semaine S47 (du 16 au 22 novembre) se poursuit dans une grande majorité des pays. Les taux d'incidence hebdomadaires les plus élevés en semaine S47 sont observés au Luxembourg, en Slovénie, en Autriche, en Croatie, au Portugal, en Lituanie, en Pologne, en Italie, en Hongrie, en Bulgarie, en Roumanie et en République tchèque : tous ont des taux supérieurs à celui de la France.

Amérique : Le nombre global de nouveaux cas est en hausse de 11% en semaine 47 versus +40% la semaine précédente, avec une augmentation qui ralentit mais qui reste à des niveaux élevés (+1,6 million). La majorité des nouveaux cas ont été rapportés aux États-Unis, au Brésil et au Mexique.

Moyen-Orient : L'épidémie est toujours en phase ascendante depuis mi-août mais avec une incidence de nouveaux cas moins élevée en S47 (16 au 22 novembre) par rapport à la semaine précédente : +5% contre +11% respectivement. Les pays rapportant le plus grand nombre de nouveaux cas sont l'Iran, la Jordanie, le Pakistan, l'Irak et le Liban.

Asie : L'épidémie est toujours en déclin depuis mi-septembre pour le nombre de nouveaux cas, et stable pour les décès depuis 4 semaines. Cette tendance à la baisse s'explique par la diminution du nombre de cas rapportés en Inde, qui cumule néanmoins 80% des nouveaux cas hebdomadaires dans la région. En semaine 47, les pays rapportant les plus grands nombres de nouveaux cas sont l'Inde, l'Indonésie, le Bangladesh, le Népal et la Birmanie. Le Japon, les Philippines, la Malaisie et la Corée du Sud rapportent également de nombres importants de nouveaux cas cette dernière semaine. Le Japon connait depuis 3 semaines une réémergence importante de cas, signant le début d'une 3e vague dans ce pays.

Afrique : Après une baisse de début juillet à fin septembre, la remontée du nombre de nouveaux cas observée depuis début octobre se confirme : +15% en semaine 47 (16 au 22 novembre). L'augmentation du nombre de nouveaux décès est la plus forte observée dans le monde : +30% contre 1% la semaine précédente. Les pays rapportant le plus grand nombre de nouveaux décès sur les 7 derniers jours sont l'Afrique du Sud, le Kenya et l'Algérie, pays qui rapportaient la semaine précédente les plus grands nombres de nouveaux cas.  L'Afrique du Nord poursuit globalement sa phase ascendante depuis 7 semaines, en particulier au Maroc

Océanie : Une tendance à la hausse du nombre de nouveaux cas est observée depuis 3 semaines. La Polynésie française continue de rapporter le plus grand nombre de cas dans la région avec une incidence de cas en S47 très élevée (455/100 000 hab.) ; l'Australie, pays où l'épidémie est maitrisée, rapporte une hausse de cas par rapport à la semaine précédente, en lien avec des clusters détectés dans la région d'Adélaïde

Combien de morts du Covid-19 dans le monde ?

L'épidémie de coronavirus continue de faire des morts. Jeudi 3 décembre, plus d'1,4 million de décès sont déplorés, selon les comptages de l'Université John Hopkins  (1 494 986) et du Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (1 495 430)

Nombre de morts du Covid-19 par continent au 3 décembre 2020 (source : Ecdc.Europa.eu)

 

Nombre de décès Covid-19

Pourcentage de la population décédée du Covid-19

Amérique

739 538

0.07%

Europe

425 619

0.06%

Asie

276 558 

0.01%

Afrique

52 576

< 0.01%

Océanie

1 132

< 0.01%

Autres

7

0%

Total

1 495 430

0.02%

Quels sont les pays les plus endeuillés ?

Les 10 pays recensant le plus grand nombre de décès par Covid-19 dans le monde au 3 décembre 2020 (Source : John Hopkins Université)

Pays

Nombre de décès

Pourcentage de la population décédée

Etats-Unis

273 847

0.08%

Brésil

174 515

0.08%

Inde

138 648

0.01%

Mexique

107 565

0.08%

Royaume-Uni

59 796

0.09%

Italie

57 045

0.09%

France

52 822

0.08%

Iran

48 990

0.06%

Espagne

45 784

0.09%

Russie

41 173

0.03%

> Voir le nombre de décès des autres pays 

Evolution des décès du Covid-19 dans le monde, globale et par continent, au 3 décembre 2020
 

courbe-coronavirus-monde-mort
Evolution des décès du Covid-19 dans le monde, globale et par continent, au 3 décembre 2020 © Ecdc.europa.eu

Coronavirus en Europe : carte, nouvelles mesures restrictives pour faire face à la reprise

L'augmentation du taux d'incidence pour la semaine du 16 au 22 novembre se poursuit dans une grande majorité des pays d'Europe. Sur les 15 incidences les plus élevées mondialement, 14 pays étaient en Europe. Parmi les pays européens, les taux d'incidence hebdomadaires les plus élevés sont observés Luxembourg, en Slovénie, en Autriche, en Croatie, au Portugal, en Lituanie, en Pologne, en Italie, en Hongrie, en Bulgarie, en Roumanie et en République tchèque : tous ont des taux supérieurs à celui de la France.

Répartition géographique du nombre cumulatif de cas de COVID-19 signalés pour 100 000 habitants, en Europe, sur les semaines du 16 au 29 novembre 2020

coronavirus-monde-europe-cas
Répartition géographique du nombre cumulatif de cas de COVID-19 signalés pour 100 000 habitants, en Europe, sur les semaines du 16 au 29 novembre © Ecdc.europa.eu

Parmi les dernières mesures :

  • Le Royaume-Uni autorise l'usage du Vaccin de Pfizer et BioNTech et la campagne de vaccination pourrait commencer dès la semaine prochaine, mercredi 2 décembre. "Le gouvernement a accepté aujourd'hui la recommandation de l'Agence indépendante de réglementation des médicaments et des produits de santé (MHRA) d'approuver l'utilisation du vaccin contre le Covid-19 de Pfizer / BioNTech", a déclaré un porte-parole du ministère, indiquant que "le vaccin sera disponible dans tout le Royaume-Uni à partir de la semaine prochaine." Le pays a commandé 40 millions de doses. Le Royaume-Uni a également accepté le plan de déconfinement présenté par Boris Johnson mardi 1 décembre. La quasi-totalité du pays sera classé en zone à risque élevé ou très élevé, avec interdiction de s'inviter chez soi... La situation d'alerte des zones sera évaluée tous les 15 jours. 
  • Des mesures jusqu'au 10 janvier en Allemagne. Angela Merkel a annoncé, mercredi 2 décembre lors d'une conférence de presse :  "Les régions poursuivront leurs réglementations jusqu'au 10 janvier, ce qui signifie qu'en principe la situation restera telle qu'elle est actuellement, à l'exception bien sûr du règlement autour de Noël."
  • L'Italie durcit ses mesures pour les fêtes. Le pays va annoncer de nouvelles restrictions pour les fêtes, jeudi 4 décembre. Selon le journal La Repubblica, les bars, restaurants resteront fermés même le soir du 24 décembre, les repas de fêtes devront se faire en petit comité (6 personnes), les messes de minuit devront commencer à 20h, les déplacements entre les régions ne seront pas autorisés et le couvre-feu national sera aussi maintenu. 
  • L'Espagne dévoile ses mesures pour les fêtes. Le ministère de la Santé a dévoilé de nouvelles mesures le 2 décembre. Parmi les mesures annoncées : pas plus de 10 convives à Noel et au Nouvel-an, mais déplacement autorisés à titre exceptionnel entre les régions. Le couvre-feu fixé d'ordinaire à 22h pourra être étendu jusqu'à 1H30 à Noël et au Nouvel An. 
  • Assouplissement des mesures en Belgique. Le pays réouvre les commerces non-essentiels dès mardi 1 décembre. Cette ouverture s'accompagne de mesures sanitaires strictes : chaque personne devra se rendre seule dans les magasins, ou accompagnée d'une personne ne pouvant pas être seule, chacun pourrait passer 30 minutes dans chaque magasin, des files d'attentes devront être mises en place à l'extérieur avec les distances de sécurité... 
  • En République tchèque, les commerces, restaurants et musées pourront ouvrir le 3 décembre dans tout le pays. "La République tchèque va passer du niveau 4 au niveau 3 [de son système de restrictions à cinq niveaux], et cela se passera jeudi de la semaine prochaine", a déclaré le ministre de la Santé Jan Blatný à la presse, dimanche 29 novembre. 

Coronavirus en Espagne : nombre de personnes limité à Noel, déplacements exceptionnels autorisés

L'Espagne compte plus d'1,6 million de cas de Covid-19 et plus de de 45 500 morts, selon les données de l'université Johns Hopkins. Le ministre de la Santé, Salvador Illa, a présenté mardi 24 novembre le plan du gouvernement pour Noël, relayé par La Vanguardia : pas plus de six personnes, déplacements à éviter après 1 heure du matin. Mais les autonomies régionales ont indiqué le lendemain s'affranchir de certaines règles. Le couvre-feu fixé d'ordinaire à 22h pourra être étendu jusqu'à 1H30 à Noël et au Nouvel An.  La Catalogne et Madrid ont ainsi l'intention de permettre d'inviter dix personnes aux réunions familiales. Par ailleurs, les célébrations du Nouvel An ou du défilé des Rois mages, à la veille de l'épiphanie le 5 janvier "sont pratiquement exclus dans de nombreux endroits", rapporte le journal La Vanguardia. Depuis le 23 novembre, un test PCR effectué moins de 72h avant l'arrivée et dont le résultat est négatif, est exigé à l'entrée du territoire espagnol par voie aérienne (aéroports) ou maritime (ports). Un hôpital s'est ouvert mardi 1er décembre à Madrid, afin d'accueillir des patients atteints de la Covid-19.  Ce dernier a été construit en un temps record mais suscite de nombreux contestations puisqu'il n'accueillera des patients que dans un quart de ses capacités dans un premier temps. D'autre détracteurs expliquent qu'il aurait mieux fallu renforcer les hôpitaux existants au lieu d'un construire un. 

Le Premier ministre Pedro Sánchez avait annoncé un nouvel état d'urgence sanitaire le 25 octobre (sauf dans les îles Canaries) impliquant : 

  • Un couvre-feu de 23h à 06h du matin.
  • Restrictions de circulation à l'entrée et la sortie de 10 communautés autonomes (confinement territorial) : le Pays basque, la Communauté forale de Navarre, l'Aragon, la principauté des Asturies, La Rioja, la Cantabrie, la Catalogne, l'Andalousie, la Castille-et-Léon, la Castille-La Manche.
  • Toute réunion ou rassemblement tant en espace fermé qu'ouvert ne doit pas compter plus de six personnes, sauf dans le cas de cohabitation familiale ou colocation.
  • La fréquentation des lieux de cultes est soumise à des contraintes fixées par chaque communauté autonome.
  • Les réunions à caractère professionnel, social ou syndical peuvent être soumises à des limitations au cas par cas.

Par ailleurs, selon le site France-Diplomatie, à Madrid :

  • Interdiction de toute réunion, dans les espaces publics et privés, de minuit à 6h du matin ;
  • fermeture de tous les bars et restaurants à minuit, les clients ne pouvant être accueillis au-delà de 23h.
  • restrictions à la mobilité entre les communautés : l'entrée ou la sortie de la communauté autonome de Madrid n'est pas autorisé, sauf sur justificatif.

Evolution des nouveaux cas de Covid-19 en Espagne, par mois au 3 décembre.

coronavirus-monde-espagne-courbe
Evolution des nouveaux cas de Covid-19 en Espagne, par mois. © Université Johns Hopkins

Italie : plus d'1,6 million de cas et mesures durcies pour les fêtes

L'Italie compte plus d'1,6 million de cas de Covid-19 et plus de 56 000 morts selon l'Université Johns Hopkins. Le gouvernement italien a annoncé lundi 30 novembre qu'il avait approuvé un nouveau plan de soutien à l'économie du pays. Ce plan d'aide, le quatrième depuis que l'épidémie a mis a l'arrêt la troisième économie de la zone euro en mars, représente 8 milliards d'euros. Le pays n'a pas encore présenté ses règles pour les fêtes de fin d'année mais selon The Local les déplacements ne seront possibles a priori qu'entre les régions où le virus circule faiblement ou modérément, les réunions privées devraient toujours être limitées à 6 personnes, les bars et restaurants pourraient ouvrir leurs portes le soir de Noël, moyennant la limitation des tablées à six convives.

Le pays va mettre en place des vols "sans covid" pour les passagers américains au départ de l'aéroport JFK et Newark à New-York et au départ d'Atlanta, au cours du mois de décembre. Ces derniers pourront se rendre sur le territoire italien sans effectuer de quarantaine à l'arrivée s'ils montrent deux tests négatifs à la Covid-19 : l'un réalisé 48 heures avant le départ et l'autre fait dès l'atterrissage à Rome. 

Un décret-loi en vigueur du 6 novembre au 3 décembre instaure trois catégories de risque de transmission du virus selon les régions italiennes, comme détaillé sur le site France-Diplomatie :

  1. zone rouge pour un risque maximal : la Lombardie, le Piémont, le Val d'Aoste, la Calabre et la province de Bolzano ;
  2. zone orange pour un risque élevé : la Sicile, les Pouilles, les Abruzzes, la Basilicate, la Ligurie, la Toscane et l'Ombrie ;
  3. zone jaune pour un risque modéré : autres régions.

Au niveau national, des restrictions s'appliquent dans les 3 zones (rouge, orange ou jaune) :

  • un couvre-feu de 22h00 à 5h00 du matin (saufs pour des raisons professionnelles, de santé ou de nécessité) ; une attestation devient nécessaire pour toute sortie pendant les horaires du couvre-feu.
  • la fermeture des musées et expositions, des spectacles, des congrès, des salles de sport et piscines ;
  • la fermeture des services de restauration sur place (bars, pubs, restaurants, glaciers,…) à 18h00 ; la vente à emporter restant autorisée jusqu'à 22h ;
  • l'obligation de porter un masque en permanence : dans les lieux fermés accessibles au public, mais aussi dans les lieux fermés autres que les domiciles privés, et à l'extérieur ;
  • l'interdiction des festivités en intérieur ou en extérieur, à l'exception de celles liées à des cérémonies civiles ou religieuses (max. 30 personnes) ;
  • la recommandation d'éviter les festivités dans les domiciles privés et de s'abstenir de recevoir des personnes extérieures au foyer (max. 6 personnes).

De plus, en zones rouges :

  • fermeture des services de restauration (bars, pubs, restaurants, glaciers,…) ainsi que des commerces (hormis ceux alimentaires ou de première nécessité) et activités de service aux personnes ;
  • interdiction des déplacements à partir de, vers et à l'intérieur de ces zones (saufs pour des raisons professionnelles, de santé ou de nécessité).

→ Lors de la première vague, le pays avait été confiné dès le 9 mars et le pic de l'épidémie atteint le 5 avril. 

→ L'état d'urgence sanitaire a été prolongé jusqu'au 31 janvier 2021

Evolution des nouveaux cas de Covid-19 en Italie, par mois au 3 décembre.

coronavirus-monde-courbe-covid-italie
Evolution des nouveaux cas de Covid-19 en Italie, par mois © Université Johns Hopkins

Allemagne : restrictions jusqu'au 10 janvier, assouplissement pour les fêtes

L'Allemagne a dépassé le million de cas de Covid-19 et compte plus de 17 000 morts, selon l'université Johns Hopkins. Les mesures de restrictions sanitaires seront prolongées jusqu'au 10 janvier, a déclaré la Chancelière Allemande Angela Merkel lors d'une conférence de presse mercredi 2 décembre. Pour les fêtes de fin d'année, les réunions privées pourront atteindre dix personnes du 23 décembre au 1er janvier, mais resteront limitées à cinq en-dehors de cette période. Pour les fêtes de fin d'année, les réunions privées pourront atteindre dix personnes du 23 décembre au 1er janvier, mais resteront limitées à cinq en dehors de cette période. 

Depuis le 2 novembre 2020 et jusqu'au 10 janvier sont interdits sur tout le territoire fédéral :

  1. Les rassemblements de plus de 2 foyers ou 10 personnes maximum dans l'espace public
  2. Les nuitées touristiques (les déplacements privés non impérieux sont fortement déconseillés, y compris pour rendre visite à la famille)

Depuis le 2 novembre 2020 et jusqu'au 10 janvier, sont fermés sur tout le territoire fédéral : les lieux de spectacles (dont les théâtres, opéras, salles de concert, cinémas), les lieux de loisirs (dont les musées, salles de jeux, foires, parcs d'attraction, discothèques, maisons closes), les lieux de sports (dont les piscines, bains, saunas, centres de fitness), les lieux de restauration (dont les bars, clubs, restaurants), les lieux de soins corporels (dont les salons de beauté, cabinets de massage, studios de tatouage). 

A compter du 8 novembre 2020, l´Allemagne renforce les règles de quarantaine auxquelles doivent se soumettre les voyageurs en provenance de zone à risque. Depuis le 15 novembre, la France et les DROM-COM sont qualifiées comme "à risque" par l'Allemagne.

  • toute personne entrant sur le territoire allemand (par voie aérienne, maritime, fluviale, ferroviaire ou routière) ayant séjourné ou transité dans les 10 derniers jours dans une zone classée comme " à risque " par les autorités sanitaires allemandes devra se conformer à deux principales obligations :
  1. Mesure 1 : Informer les autorités sanitaires locales de son entrée sur le territoire allemand.
  2. Mesure 2 : Observer une quarantaine de 10 jours à son domicile, sans y recevoir de visite (hors autres membres du domicile)
  3. La quarantaine peut prendre fin de manière anticipée uniquement sur présentation d'un test PCR négatif réalisé en Allemagne au plus tôt 5 jours après l'entrée sur le territoire allemand.

Evolution des nouveaux cas de Covid-19 en Allemagne, par mois au 3 décembre.

courbe-coronavirus-monde-allemagne
Evolution des nouveaux cas de Covid-19 en Allemagne, par mois © Université Johns Hopkins

Etats-Unis : record d'hospitalisations, reconfinement, vaccin

Les États-Unis sont le pays le plus lourdement affecté au monde par la pandémie de coronavirus en chiffres absolus (cas et décès). Jeudi 3 décembre, près de 14 millions de personnes ont été contaminées (13 925 350et plus de 273 000 en sont mortes (273 847). Mardi 1er décembre, le pays a enregistré le plus haut nombre de morts depuis avril avec 2 500 décès en 24h. Mercredi 2 décembre, c'est le record d'hospitalisations pour Covid-19 qui a été battu : plus de 100 000 personnes, soit le chiffre le plus élevé depuis le début de la pandémie. Il est conseillé, dans toute la mesure du possible, de différer les déplacements prévus aux États-Unis (y compris les croisières). Les mesures adoptées par les autorités américaines sont évolutives et le plus souvent d'application immédiate, prévient le site France Diplomatie. En fonction de l'évolution de la situation sanitaire, les autorités américaines sont susceptibles de modifier, avec un très court préavis, la liste des pays et des voyageurs faisant l'objet de mesures spécifiques à l'arrivée aux États-Unis. Le premier cas de Covid-19 avait été rapporté le 22 janvier 2020.

  • Les voyageurs âgés de 11 ans ou plus au départ des États-Unis doivent présenter, depuis le 1er août, le résultat d'un test PCR réalisé moins de 72 heures avant le vol ne concluant pas à une contamination par le Covid-19.
  • Toutes les personnes arrivant dans l'État de New York devront systématiquement s'isoler pendant trois jours avant d'effectuer un test de détection du coronavirus. Si celui-ci s'avère négatif, la personne pourra quitter son isolement. Il s'agit là d'une baisse drastique du temps d'isolement qui était de 14 jours jusqu'à présent et ce peu importe le résultat d'éventuels tests subis pendant ce laps de temps.

Evolution des nouveaux cas de Covid-19 aux Etats-Unis, par mois au 3 décembre.

coronavirus-monde-covid-etats-unis
Evolution des nouveaux cas de Covid-19 aux Etats-Unis, par mois © Université Johns Hopkins

Voyages : frontières ouvertes, fermées, test à l'aéroport en France

Les frontières extérieures à l'Union Européenne sont fermées. Les Français de l'étrangers restent libres de regagner le territoire national. Un test négatif de moins de 72h est obligatoire pour entrer sur le territoire français à compter du 28 octobre. Par ailleurs dans les ports et les aéroports des tests rapides antigéniques sont déployés pour toutes les arrivées.

DATES CLÉS DE L'ÉPIDÉMIE DANS LE MONDE

  • Le 31 décembre 2019, l'Organisation mondiale de la Santé en Chine est informée de plusieurs cas de pneumonies dans la ville de Wuhan. 44 personnes sont infectées entre cette date et le 3 janvier 2020.
  • Le 7 janvier 2020, les autorités chinoises identifient un "nouveau type de coronavirus".
  • Le 13 janvier, un cas importé est recensé en Thaïlande.
  • Le 15 janvier, le virus cause la mort d'une première personne à Wuhan, un homme de 69 ans. 
  • Le 23 janvier, trois villes chinoises dont Wuhan sont placées en quarantaine.
  • Le 25 janvier, trois personnes contaminées sont recensées en France, deux à Paris et une Bordeaux. Ce sont les premiers cas enregistrés sur le continent européen.
  • Le 30 janvier, l'Organisation mondiale de la Santé décrète l'urgence de santé mondiale. Cette mesure n'avait été décrétée que 5 fois depuis sa création (pour Ebola (deux fois), la grippe H1N1, Zika et la poliomyélite). 
  • Le 11 mars, l'OMS classifie de pandémie la diffusion de la maladie à coronavirus Covid-19 dans le monde.
  • Le 13 mars, l'OMS désigne désormais l'Europe comme épicentre.
  • Le 16 mars, l'Europe ferme ses frontières ainsi que celles de l'espace Schengen. La France met en place un dispositif de confinement interdisant les déplacements.
  • Le 2 avril, le million de cas de coronavirus dans le monde est dépassé, et plus de 51.000 morts, selon le décompte de l'hôpital américain de référence Johns-Hopkins.
  • Le 28 juin, le cap des 10 millions de cas de coronavirus est franchi dans le monde, et les 500 000 décès ont été atteints dans la nuit du 28 au 29 juin 2020, selon les chiffres de l'hôpital américain de référence Johns-Hopkins.
  • Le 11 août, le cap des 20 millions de cas de coronavirus est franchi dans le monde, et les 730 000 décès ont été atteints, selon les chiffres de l'hôpital américain de référence Johns-Hopkins.
  • Le 30 août, le cap des 25 millions de cas de Covid-19 a été officiellement franchi à travers le monde dans la nuit de samedi à dimanche, dont plus de la moitié en Amérique, selon un comptage réalisé par l'AFP.
  • Le 18 septembre, le cap des 30 millions de cas de coronavirus est franchi dans le monde, et 947 000 décès sont déclarés, selon les chiffres de l'hôpital américain de référence Johns-Hopkins.
  • Au 1er octobre, le cap du million de morts du Covid-19 dans le monde est franchi.
  • Au 9 novembre, plus de 50 millions de personnes sont contaminées par la Covid-19 dans le monde. 
  • Au 10 novembre, les Etats-Unis ont dépassé les 10 millions de cas.
  • Au 15 novembre, le Mexique a dépassé le million de cas de Covid-19.
  • Au 17 novembre, la France a dépassé les 2 millions de cas Covid-19. 
  • Au 19 novembre, les Etats-Unis déplorent plus de 250 000 morts de la Covid-19.
  • Au 26 novembre, plus de 60 millions de personnes sont contaminées dans le monde.

Sources :

Université John Hopkins

ECDC

- Flambée de maladie à coronavirus 2019 ( Covid-19), OMS 

Gestion de l'épidémie