Inflammation de la vessie : symptômes, cause, traitement

Une inflammation de la vessie est souvent d'origine bactérienne. Elle se caractérise par des symptômes tels que des envies pressantes d'uriner, des douleurs dans le bas-ventre et parfois du sang dans les urines. Quelles sont les causes ? Quels sont les traitements pour la soigner ? Les conseils pour éviter les récidives ? Réponses du Pr Yann Neuzillet, chirurgien urologue.

Inflammation de la vessie : symptômes, cause, traitement
© 2day - 123RF

Définition : qu'est-ce qu'une inflammation de la vessie ?

Une inflammation de la vessie est liée une réaction inflammatoire de la vessie. "Il est important de savoir quelle est la cause de cette inflammation de la vessie et de ne pas la traiter avec des anti-inflammatoires sans connaître la cause car ces médicaments peuvent aggraver une infection", précise le Pr Yann Neuzillet, chirurgien urologue à l'hôpital Foch (Paris) et membre du Comité de Cancérologie de l'Association Française d'Urologie (AFU).

Quelles sont les causes ?

Une inflammation de la vessie peut être causée le plus souvent par une infection bactérienne ou, moins fréquemment, par la conséquence d'une irradiation ou par l'inflammation d'un organe pelvien à proximité de la vessie et, plus rarement encore, par une cystite interstitielle.

Quels sont les symptômes ?

L'inflammation de la vessie est responsable de :

  •  brûlures lors de l'émission des urines,
  • une augmentation de la fréquence des mictions, souvent urgente, "Le fait d'avoir envie d'uriner souvent sans autres signes ne signale pas une inflammation de la vessie. Le stress peut entraîner une pollakiurie car il augmente la sensibilité de la vessie lors de son remplissage, rendant l'envie d'uriner plus précoce que normalement", informe le Pr Yann Neuzillet.
  • parfois des fuites urinaires
  • des urines contenant parfois du sang,

Quand et qui consulter ?

Des symptômes d'inflammation vésicale doivent faire consulter un médecin généraliste puis un urologue si un avis spécialisé est nécessaire.

Quel est le diagnostic ?

Un examen cyto-bactériologique des urines (ECBU) est réalisé de façon systématique. Si cet examen ne révèle pas d'infection, une fibroscopie vésicale ou cytoscopie éventuellement avec une biopsie, est faite afin de savoir pourquoi il y a une inflammation de la vessie. "Si rien n'est trouvé lors de la fibroscopie, nous allons examiner les organes au voisinage de la vessie. Même si c'est rare, il peut y avoir des symptômes vésicaux sans autres symptômes d'un autre organe en cause. Par exemple une inflammation colique peut entraîner une inflammation de la vessie par contiguïté" explique le Pr Yann Neuzillet. L'inflammation de la vessie est le plus fréquemment une inflammation de la vessie causée par des bactéries (cystite) ou une inflammation de la vessie chronique non infectieuse (cystite radique, cystite interstitielle).

Quels sont les traitements pour soulager l'inflammation ? 

Le traitement de l'inflammation de la vessie dépend de la cause :

  • un traitement antibiotique en cas d'infection,
  • Elmiron® en cas de cystite interstitielle.
  • Des traitements symptomatiques (qui ne traitent pas l'inflammation mais réduisent ses symptômes) comme les anticholinergiques, peuvent être proposés.
  • "La cortisone est utilisée en dernier recours lorsque les autres traitements sont inefficaces, les effets secondaires de la cortisone n'étant pas négligeables" précise le chirurgien urologue.

Quels sont les remèdes naturels ?

Plus on boit et plus les urines sont diluées. Plus elles sont diluées et moins elles font mal lorsqu'il y a une inflammation

Aucun remède naturel n'a montré une efficacité prouvée scientifiquement. "Le seul remède naturel que l'on peut conseiller est de boire beaucoup. Plus on boit et plus les urines sont diluées. Plus elles sont diluées et moins elles font mal lorsqu'il y a une inflammation", insiste le Pr Yann Neuzillet. A contrario, ne plus boire en quantités importantes diminue certes la fréquence des mictions mais les urines sont très concentrées donc très acides et donc douloureuses en cas d'inflammation de la vessie.

Prévention : comment réduire les risques ?

"Lorsque la cause de l'inflammation de la vessie est infectieuse, la prévention est la même que pour les infections récidivantes : boire suffisamment (1.5-2L d'eau par jour), aller uriner souvent et bien vidanger la vessie, s'essuyer d'avant en arrière pour les femmes, porter des sous-vêtements en coton, conseille le chirurgien urologue. Les autres causes d'inflammation de la vessie comme la cystite interstitielle ne peuvent pas être prévenues"

Merci au  Pr Yann Neuzillet, chirurgien urologue à l'hôpital Foch (Paris) et membre du Comité de Cancérologie de l'Association Française d'Urologie (AFU).