Masque obligatoire : entreprise, magasin, crèche, où en France, âge ?

Chargement de votre vidéo
"Masque obligatoire : entreprise, magasin, crèche, où en France, âge ?"

Le port du masque de protection contre le coronavirus est obligatoire quasiment partout en France : au bureau, au restaurant, dans les magasins, dans la rue de nombreuses villes et maintenant dans les crèches. Liste des lieux et villes où il faut absolument le porter, affiches, âge, amende... Tout savoir.

[Mis à jour le vendredi 18 septembre à 12h56] Pour freiner la propagation du coronavirus et casser la chaîne de transmission en plein rebond épidémique en France, le port du masque se généralise. Après l'obligation de le porter dans la rue de plusieurs grandes villes (Paris, Rennes...), les magasins, les transports en commun, les restaurants, au bureau, en open space, dans les collèges, lycées, il va être rendu obligatoire dans les crèches, pour tous les professionnels y compris en présence des enfants, a annoncé Olivier Véran le 17 septembre lors d'une conférence de presse. 

Où le masque est-il obligatoire en France ?

Dans les lieux publics clos

Depuis le lundi 20 juillet, porter un masque était obligatoire dans tous les lieux publics clos, dès lors que les règles de distanciation physique ne peuvent être garanties.  Le décret a été publié samedi 18 juillet au Journal officiel. "Le port du masque est désormais obligatoire dans tous les espaces fermés où il y a plus d'une personne", développe le Premier ministre le 27 août lors d'une conférence de presse. La liste officielle des lieux concernés par cette obligation a été publiée par le Ministère des Solidarités et de la Santé le 19 juillet 2020. Il s'agit des lieux suivants :

  • Restaurants et débits de boissons (sauf lorsqu'on est installé à table)
  • Salles d'auditions, de conférences, de réunions, de spectacles ou à usage multiple, y compris les salles de spectacle et les cinémas. 
  • Hôtels et pensions de famille
  • Salles de jeux
  • Établissements d'éveil, d'enseignement, de formation, centres de vacances, centres de loisirs sans hébergement
  • Bibliothèques, centres de documentation
  • Établissements de culte
  • Établissements sportifs couverts (salles de sport, gymnases...)
  • Établissements de plein air (hippodromes, terrains de sport, stades, pistes de patinage, piscines en plein air, arènes...)
  • Chapiteaux, tentes et structures
  • Hôtels-restaurants d'altitude
  • Établissements flottants
  • Refuges de montagne
  • Gares routières, maritimes et les aéroports
  • Magasins de vente, centres commerciaux
  • Administrations (mairies, préfectures...), établissements de santé et banques
  • Marchés couverts

Dans les transports en commun

Le port du masque est obligatoire dans les transports en commun publics et en gares, depuis le 11 mai, début du déconfinement. Cette obligation est valable pour tous les usagers de 11 ans et plus, ainsi que pour le personnel dans les gares et dans les transports (train, bus, tramways, métro, RER...), mais aussi dans les avions de certaines compagnies comme Air France. Son non-port dans les transports ou dans les gares entraîne une amende de 135 euros. De même, le port du masque est obligatoire dans les taxis et les VTC. L'accès au véhicule peut être refusé aux personnes refusant de porter un masque.

Dans les magasins de vêtements, alimentaires, grandes surfaces...

Depuis le 20 juillet, le port du masque est obligatoire dans tous les magasins, les centres commerciaux et les lieux de ventes. Cela concerne par exemple les librairies, maisons de la presse, tabac, pharmacies, boutiques de vêtements, jardineries, magasins de bricolage, boulangeries, poissonneries... Mais aussi tous les marchés couverts et toutes les grandes surfaces alimentaires comme  Auchan, Aldi, Carrefour, Colruyt, Cora, Groupe Casino, Intermarché, Leclerc, Lidl, Netto, Supermarché Match et Système U.

Dans les bars et restaurants

"Les clients des cafés, bars et restaurants doivent porter un masque, sauf lorsqu'ils sont à table", indique le syndicat professionnel GNI-HCR (Groupement National des Indépendants de l'Hôtellerie-Restauration) dans son protocole de mesures sanitaires. Autrement dit, les clients (à partir de 11 ans) de tous ces lieux doivent porter un masque lorsqu'ils se déplacent dans le bar ou le restaurant (par exemple pour aller aux toilettes, passer une commande ou payer l'addition). Le personnel quant à lui doit porter un masque en permanence, qu'il se trouve en salle ou en cuisine. 

Dans les aéroports et les avions

Le port du masque est obligatoire dans les aéroports en France et à bord des avions de nombreuses compagnies aériennes. A Paris-Charles-de-Gaulle, "le port du masque est obligatoire dès l'entrée dans nos terminaux et tout au long de votre vol". Le port du masque est désormais obligatoire pour les enfants dès 6 ans sur les vols européens, ont confirmé les ministres des Transports de l'Union européenne vendredi 24 juillet. Attention : les masques en tissu (appelés grand public) sont interdits à bord des avions et dans les aéroports. Un décret gouvernemental (décret 2020-860 datant du 11 juillet) préconise uniquement le port du masque chirurgical, et donc jetable pour des raisons d'hygiène. La compagnie aérienne Air Corsica a notamment indiqué dans un tweet publié vendredi 17 juillet que seuls les masques chirurgicaux, FFP1, FFP2 ou FFP3 étaient acceptés dans ses avions et devaient être portés par tous les passagers de plus de 11 ans (6 ans pour les vols européens). Air France préconise également le port du masque chirurgical en permanence à bord des avions, en dehors des temps de repas à bord. D'autres compagnies comme EasyJet ou Ryanair n'ont quant à elles pas émis de recommandations particulières. N'hésitez pas à consulter les sites web des aéroports de départ et d'arrivée, ainsi que ceux de la compagnie aérienne de votre choix pour savoir si le port du masque est obligatoire. 

• Exemples de compagnies aériennes où le masque est obligatoire : United Airlines, Air France, Air Corsica, JetBlue Airways, Lufthansa...

A l'école et dans les crèches

Dès le 1er septembre, le masque est obligatoire à l'école pour tous les élèves à partir de 11 ans (c'est-à-dire, les collégiens et les lycéens) et les adultes (enseignants, personnel de l'établissement scolaire dès l'école maternelle...) lorsqu'ils sont dans un lieu clos (salle de classe, couloirs...) et ce, même quand la distanciation d'un mètre peut être respectée. En extérieur, le port du masque est "laissé à l'appréciation locale". Le port du masque va aussi être rendu obligatoire dans les crèches, pour tous les professionnels y compris en présence des enfants, a annoncé Olivier Véran le 17 septembre lors d'une conférence de presse. 

Bureau, open-space : le masque obligatoire en entreprise

Le port du masque devient obligatoire à partir du 1er septembre (date de la rentrée scolaire) partout dans les entreprises, qu'il s'agisse de la fonction publique ou privée, et que ce soit dans les open-space, les salles de réunion, les couloirs de circulation, les espace café ou cafétérias… Ce, même si la distanciation physique d'un mètre entre salariés est possible. Le port du masque ne sera en revanche pas obligatoire dans les bureaux individuels, précise Elisabeth Borne, ministre du Travail, qui doit dévoiler le nouveau protocole sanitaire en entreprise le lundi 31 août, élaboré avec les recommandations du Haut Conseil pour la santé publique. Par ailleurs, tous les policiers doivent également porter un masque dans tous les lieux comprenant plus de deux personnes, dont les voitures ou encore les bureaux, indique une note du directeur général de la police nationale adressée mercredi soir, rapporte LCI jeudi 20 août. Le masque était déjà obligatoire pour les policiers en intervention sur le terrain.

Dérogation : qui peut en bénéficier ?

Concernant le port du masque en entreprise, le nouveau protocole national précise en effet trois cas pouvant faire l'objet d'une dérogation au port du masque :

► Lorsque le salarié travaille seul dans son bureau (et qu'aucune autre personne se trouve dans son bureau)

En atelier, car les salariés sont souvent amenés à effectuer des efforts physiques plus intenses que la moyenne, dès lors que les conditions de ventilation/aération fonctionnelle sont conformes à la réglementation, que le nombre de personnes présentes dans la zone de travail est limité, que ces personnes respectent la plus grande distance possible entre elles et portent une visière.

Concernant le port du masque dans les lieux publics, une dérogation au port du masque est possible pour les personnes dont le handicap le rend difficilement supportable, mais toujours sous deux conditions :

► Il sera nécessaire pour les personnes de se munir d'un certificat médical justifiant de son handicap et de cette impossibilité de porter le masque ;

► La personne handicapée sera également tenue de prendre toutes les précautions sanitaires possibles (port, si possible, d'une visière, respect des autres gestes barrières, à savoir rester à plus d'un mètre de l'autre, ne pas toucher son visage et les yeux, se laver très souvent les mains, saluer sans toucher les personnes, tousser ou éternuer dans son coude, utiliser un mouchoir en papier et le jeter).

Liste des villes où le masque est obligatoire dans la rue

Le gouvernement n'a pas rendu obligatoire le port du masque dans la rue en France. Néanmoins, "les préfets peuvent désormais, en lien avec autorités sanitaires et élus, imposer le port du masque dans les endroits très fréquentés où la distanciation physique est impossible", a indiqué le Premier ministre Jean Castex dans un tweet du 3 août. De nombreuses villes ont pris des arrêtés municipaux rendant le port du masque obligatoire dans certaines zones ou dans la totalité de la ville. Voici la liste des villes où le masque est obligatoire en extérieur : 

  • Masque obligatoire à Paris Le port du masque est devenu obligatoire dans l'espace public à Paris et dans les départements en "petite couronne" ainsi que dans les zones à forte densité de population en grande couronne le 28 août. Cette décision a été prise conjointement par le Préfet de Police et les préfets de la Seine-Saint-Denis, des Hauts-de-Seine et du Val-de-Marne.

→ Qui doit porter un masque dans la rue à Paris ? Les piétons, les joggeurs, les marcheurs ou les cyclistes à l'arrêt à partir de l'âge de 11 ans doivent porter un masque et font l'objet de mesures de contrôle dans les zones concernées. Lorsqu'ils sont en mouvements, les cyclistes et les trottinettes ne sont pas obligés de porter un masque dans la mesure où, étant de passage, ils ne font pas courir de risque de contact dans les voies dans lesquelles ils circulent, précise la mairie de Paris. Les voitures en circulation sont également exclues de cette obligation.  

  • Dans plusieurs communes du Sud, le port du masque est "obligatoire dans l'intégralité de l'espace publique, des lieux publics, et/ou accessible au public des communes suivantes : Nice, Cannes, Antibes, Cagnes-sur-Mer, Grasse, le Cannet, Menton, Saint-Laurent-du-Var, Vallauris, Mandelieu-la-Napoule, Mougins, Vence, Villeneuve-Loubet, Beausoleil, Valbonne, Roquebrune-Cap-Martin, Carros, la Trinité", précise un arrêté concernant les Alpes-maritimes. La mesure est valable tous les jours entre 8 h et 1 h du matin et les contrevenants s'exposent à une amende de 135 euros. Le port du masque reste également obligatoire dans les marchés, foires, brocantes et vides grenier de tout le département.
  • A Marseille, le port du masque est obligatoire dans tout l'espace public (toutes les rues de la ville, tous les jardins et parcs publics...) à partir du mercredi 26 août, selon la préfecture de la région Provence-Alpes-Côte-d'Azur le 25 août. Cette obligation est valable jusqu'au 30 septembre, mais pourra être renouvelée en fonction de l'évolution de la situation sanitaire dans le département des Bouches-du-Rhône, classé mi-juillet en "zone active de circulation" du coronavirus.
  • A Bordeaux (Gironde), le port du masque est généralisé dans tout le centre-ville, dans les lieux publics ouverts et en extérieur, (de la Place Gambetta au Chartrons, jusqu'au pont Saint-Jean) à partir du lundi 31 août pour les personnes à partir de 11 ans. Cette mesure intervient après que le département ait été classé en zone rouge. Auparavant, seules deux rues de la ville étaient concernées par cette obligation : la rue Saint-Catherine et la rue de la Porte Dijeaux. Le périmètre pourra s'étendre si la situation sanitaire se dégrade. 
  • Dans les Landes, le port du masque devient obligatoire dans des rues de 11 communes landaises : Mont-de-MarsanDaxBiscarrosseCapbretonMimizanGastesMoliets-et-MaâSeignosseSoustonsSoorts-Hossegor et Vieux-Boucau-les-Bains. Il doit aussi être porté autour de tous les établissements scolaires du département, dans un rayon de 50 mètres.
  • A Nantes, le port du masque, qui était déjà requis dans le centre de Nantes devient obligatoire à partir du samedi 12 septembre dans toute la ville.
  • A Rennes, la Préfecture d'Ille-et-Vilaine a décidé de généraliser le port du masque dans la ville de Rennes et dans sa métropole à compter du jeudi 10 septembre et jusqu'au 30 septembre, en raison de la recrudescence des cas et de la hausse du taux d'incidence dans le département. 
  • A Rouen et dans les 71 communes de la métropole, le port du masque est obligatoire partout à l'extérieur à compter du mercredi 2 septembre, annonce la préfecture de Seine-Maritime. 
  • Lyon généralise le port du masque dans toute la ville, à partir du mardi 1er septembre. Cette mesure s'applique également à Villeurbanne ainsi que dans un périmètre de 50 mètres autour des établissements scolaires, aux entrées et aux sorties des gares et des stations de métro, ainsi qu'aux arrêts de bus et de tramway dans toutes les villes de la métropole de Lyon et du département, indique le préfet du Rhône, pour les enfants à partir de 11 ans et les adultes. Une tolérance sera accordée aux cyclistes et aux joggeurs durant leur activité sportive.
  • A Strasbourg et dans 12 communes de plus de 10 000 habitants du Bas-Rhin, le port du masque devait être obligatoire à partir du samedi 29 août pour les personnes à partir de 11 ans. Or, la justice a retoqué partiellement un arrêté préfectoral imposant le port généralisé du masque dans ces villes. En conséquence, le préfet du Bas-Rhin doit réécrire en partie son arrêté d'ici lundi 7 septembre car il n'avait pas précisé de plages horaires ni de lieux. Un arrêté préfectoral doit en effet détailler la liste des communes et les plages horaires où le masque est obligatoire. En attendant cette nouvelle version, l'obligation de porter le masque en extérieur est suspendue
  • Dans les Pyrénées-Atlantiques, le tribunal administratif de Pau a suspendu le 2 septembre l'arrêté préfectoral relatif au port du masque dans certains espaces publics pris dans les communes d'Anglet, Biarritz, Bayonne, Bidart, Ciboure, Espelette, Guéthary, Pau, Oloron-Sainte-Marie, Saint-Jean-de-Luz, Saint-Jean-Pied-de-Port et Salies-de-Béarn, dans l'attente de la publication de l'avis de l'ARS. Les arrêtés municipaux quant à eux sont toujours d'actualité. Concrètement, le masque reste obligatoire dans les villes où ils ont été pris, mais le contrevenant s'expose à une amende de 38 euros (contre 135 euros auparavant)
  • A Bastia et Corte (Haute-Corse), le port du masque est généralisé à l'intégralité du territoire, annonce la préfecture de la Haute-Corse, dans un arrêté paru le mercredi 2 septembre. Il faudra donc porter le masque dans toutes les rues de ces deux communes. Le masque est également obligatoire aux abords des établissements scolaires, dans certaines voies et dans certains espaces publics dans les communes d'Aleria, Calvi, l'Ile Rousse, Linguizzetta, Prunelli di Fiumorbo et Ghisonaccia, mais également lors de tous rassemblements de plus de 10 personnes. 
  • A Vichy (Allier), le port du masque est obligatoire dès le vendredi 28 août de 10h à 20 h dans les zones très fréquentées de la ville thermale. Sont concernés : la zone commerçante du centre-ville (un périmètre triangulaire allant de la gare à la rue du Président Wilson en comprenant la rue Foch), la zone commerçante du quartier Jeanne-d'Arc, les espaces autour des établissements scolaires et les berges du plan d'eau (de 10h à 19h le week-end).
  • A Lille, Michel Lalande, préfet du Nord, a annoncé vendredi le port du masque désormais obligatoire dans certains lieux publics ouverts de la métropole lilloise : zones piétonnes permanentes ou temporaires, zones où la circulation routière est limitée à moins de 20km/h, zones caractérisées par une très forte fréquentation du public, galeries commerciales, espaces de stationnement, marchés publics de plein air, abords des infrastructures de transport, espaces verts et parcs.
Plan masque obligatoire Lille
Plan masque obligatoire à Lille © Ville de Lille
  • Dans le département de l'Hérault, le port du masque est obligatoire dans l'espace public dans 24 communes : Baillargues, Castelnau-le-Lez, Castries, Clapiers, Cournonsec, Cournonterral, Fabrègues, Pérols, Pignan, Grabels, Jacou, Juvignac, Lattes, Lavérune, Le Crès, Montferrier-sur-Lez, Montpellier, Murviel-les-Montpellier, Prades-le-Lez, Saint Georges d'Orques, Saint Jean de Védas, Saussan, Vendargues, Villeneuve-lès-Maguelone. 
  • A Bayonne, dans le Pays Basque, un arrêté préfectoral étend le périmètre où le port du masque est obligatoire en extérieur. Sont désormais concernés : la place de la Liberté, la gare routière de la place des Basques,  les quais des Corsaires, Galuperie et Chaho, l'esplanade Roland Barthes et la place Paul-Bert, le quartier Saint-Esprit, le parvis de la gare SNCF et sur une portion du quai Lesseps. 
  • A Avignon, le port du masque est obligatoire depuis le 12 août jusqu'au 15 septembre dans l'hypercentre, selon un arrêté du préfet de Vaucluse, pris en concertation avec le maire de la ville. La mesure s'applique dans la rue (dont : Porte de l'Oulle, passage de l'Oratoire, rue Saint-Etienne, rue Joseph Vernet...), les jardins, les marchés en plein air et les promenades ouvertes au public. 
  • Nîmes, le port du masque est obligatoire de 9h à 2h du matin en centre ville dans l'Ecusson et sur l'Esplanade, dans un périmètre délimité par les boulevards des Arènes, Courbet, Gambetta, Daudet, Victor Hugo, Libération et Prague, depuis le 17 août jusqu'au 20 septembre inclus, suite à un arrêté préfectoral. 
  • A Toulon, le port du masque est obligatoire depuis le 17 août à 6 heures du matin dans le périmètre suivant : rue Lamalgue (quartier du Mourillon) et du centre ancien (du port jusqu'à la rue Jean Jaurès et de la place d'Armes à la Porte d'Italie), de jour comme de nuit.
  • A Boulogne-Billancourt, sur décision du préfet des Hauts-de-Seine, le port du masque de protection est rendu obligatoire depuis lundi 10 août sur certaines voies publiques du département, dont 8 à Boulogne-Billancourt, pour les personnes de onze ans et plus et jusqu'au 10 septembre.
  • A Albi, le port du masque va devenir obligatoire dans les rues du centre historique de la ville à partir du vendredi 21 août.
  • A Agde, Portiragnes et Vias, le port du masque est obligatoire à l'extérieur dans l'ensemble des villes.
  • A Toulouse, le port du masque est obligatoire à l'extérieur dans toutes les rues de la ville à partir du vendredi 21 août de 7h à 3h du matin, annoncent le Préfet de la Haute-Garonne, Etienne Guyot et Jean-Luc Moudenc, le maire de Toulouse, le mercredi 19 août. La mesure est pour le moment prise pour une durée d'un mois, mais pourra être renouvelée. Sont concernées par cette obligation, toutes les personnes à partir de 11 ans qui "circulent à l'air libre", à savoir les piétons, les cyclistes ou les trottinettes. La mesure devrait bientôt être étendue aux parvis des crèches, écoles, collèges et lycées, à partir de la rentrée, aux heures d'entrée et de sortie des classes. Mais aussi aux rassemblements de plus de dix personnes dans les lieux publics.
  • A Villeurbanne, le maire, Cédric Van Styvendael, a pris un arrêté rendant le port du masque obligatoire dans les marchés ouverts de la ville. Cette décision entre en vigueur le 18 août. 
  • A Belfort, le maire du territoire, Damien Meslot, a pris la décision, lundi 17 août, de rendre obligatoire le port du masque dans certaines zones de la ville "à forte concentration de personnes", à compter du 21 août prochain et au moins jusqu'au 18 octobre. Une signalisation sera mise en place afin de rappeler aux personnes que le port du masque est obligatoire. Les zones concernées sont la vieille ville, la place de la République, la place Corbis, le Faubourg de France, le Faubourg des Ancêtres, le marché du quartier des Résidences et la partie extérieure du marché des Vosges.
  • A Saint-Etienne, le port du masque sera obligatoire "dans les prochains jours". Le Maire de Saint-Etienne attend que le Préfet prenne un arrêté municipal pour que cette obligation puisse entrer en vigueur. Cela concernera les marchés de la ville, les rues de l'hypercentre, les abords du stade Geoffroy-Guichard les jours de matchs ainsi que dans les lieux de cultures comme le Zénith et la Comédie.
  • Dans la Creuse, le port du masque est obligatoire depuis le lundi 17 août, par un arrêté pris par la Préfète du département, dans les marchés de plein air, les brocantes, les braderies, les vide-greniers et les rassemblements festifs de plein air à caractère musical dans l'ensemble du département.
  • A Creil, ville de l'Oise qui a recensé le premier cas de Covid en France, le port du masque est obligatoire dans la rue depuis le samedi 15 août.
  •  A Besançon, la maire de la ville Anne Vignot a signé un arrêté le 12 août pour rendre obligatoire le port du masque sur les marchés de la commune. 
  • Dans le Doubs, le préfet Joël Mathurin décide de rendre le port du masque obligatoire sur l'ensemble du département, depuis le samedi 15 août à 08h00 et jusqu'au lundi 14 septembre 2020 08h00, pour les personnes de 11 ans et plus, dans tout rassemblement ou activité sur la voie publique ou dans un lieu ouvert mettant en présence de manière simultanée plus de 10 personnes. 
  • Dans les Bouches-du-Rhône le port du masque est obligatoire depuis le dimanche 16 août, 8 h, pour les personnes de plus de 11 ans, dans les lieux très fréquentés d'Aix, Arles, Aubagne, Les Baux, Carry, Cassis, La Ciotat, Istres, Martigues, Les Stes-Maries-de-La-Mer, St-Rémy, Salon, Sausset et certaines zones commerciales a annoncé la préfecture. Les personnes se trouvant dans les espaces d'attente pour accéder à un transport en commun terrestre, fluvial ou maritime doivent également porter un masque. 
  • A Chamonix, en Haute-Savoie, le port du masque est obligatoire dans les zones piétonnes, le parvis du Montenvers, la place du Mont-Blanc les jours de marché, la rue des Moulins, la rue du docteur Paccard, la rue Joseph Vallot, les quais d'Arve, l'avenue Michel Croz, l'avenue de l'Aiguille du Midi, le parvis de l'Aiguille du Midi, avenue Ravanel le Rouge, ainsi que tout espace public accueillant brocantes et vide-greniers.
  • A Noirmoutier-en-Île (Vendée), le masque est obligatoire sur les marchés, les brocantes, les vide-greniers ainsi que sur Grande rue, la rue du Rosaire, et l'esplanade de la plage des Dames, depuis le 17 juillet.
  • A Perpignan le port du masque est obligatoire depuis le samedi 15 août, dans le centre ville.
  • En Savoie, le port du masque est obligatoire depuis le 15 août dans les lieux publics à Chambéry et Aix-les-Bains.
  • En Isère, le port du masque est obligatoire depuis le 15 août dans les lieux publics (marchés en plein air, brocantes, vide-greniers...dès 11 ans, à Bourgoin-Jallieu, Échirolles, Morestel et La Tour-du-Pin.
  • A Dijon, le port du masque est obligatoire dans le centre piétonnier et les marchés alentour depuis le samedi 15 août et jusqu'au 15 septembre, dès 11 ans, a annoncé la préfecture de Côte d'Or qui justifie : "compte tenu de l'évolution sanitaire, de la densité des flux sur certains sites ainsi que de l'absence de respect des mesures barrières qui y est observée".
  • Clermont-Ferrand, Riom, Montpeyroux et Le Mont-Dore dans le Puy de Dôme depuis le samedi 15 août et jusqu'au 31 août. "À l'image de l'ensemble du territoire national, le Puy de Dôme est concerné depuis trois semaines par une augmentation régulière et relativement importante du nombre de cas", a indiqué la préfecture.
  • Lourdes dans certains secteurs de la ville le week-end des 14 et 15 août, a annoncé jeudi la préfecture des Hautes-Pyrénées, en prévision de l'arrivée de nombreux pèlerins pour le week-end de l'Ascension.
  • Seine-et-Marne, masque obligatoire sur tous les marchés de plein air du département depuis le 15 août 7h, a annoncé le préfet, pour une durée d'un mois, renouvelable.
  • Oise, les marchés de plein air de Compiègne imposent le port du masque dès le 15 août, et celui de Beauvais à partir du 19 août. A Creil le port du masque est obligatoire dans toutes les rues depuis le 15 août.
  • Rennes et Vitré, en plus de Saint-Malo et Cancale, déjà concernées en Ille-et-Vilaine : le port du masque y est rendu obligatoire sur la voie publique dès le 8 août.
  • Gérardmer, dans les Vosges, rend obligatoire le port du masque en journée sur les quais du lac, une zone très fréquentée par les touristes, et le centre-ville pour limiter la propagation du coronavirus.
  • Saint-Tropez. Le masque devient obligatoire dans le centre-ville, le port et la citadelle à la suite de la découverte de plusieurs clusters.
  • Troyes. À partir du vendredi 7 août, le port du masque est rendu obligatoire dans un périmètre du centre-ville de Troyes par un arrêté préfectoral, ainsi que dans les parcs et jardins de la ville.
  • Île-de-France. La préfecture de police rend obligatoire le port du masque dans certains secteurs de forte affluence en Seine-Saint-Denis, dans les Hauts-de-Seine, le Val-de-Marne et le Val-d'Oise, dès lundi 10 août 8 heures.
  • Nancy. Le préfet de Meurthe-et-Moselle a pris un arrêté pour rendre obligatoire le port du masque : pour les piétons de 11 ans et plus lors de tout événement rassemblant plus de dix personnes (sauf activités sportives et artistiques, et les marchés couverts ou non-couverts. Et pour les piétons de 11 ans et plus, tous les jours de la semaine entre 11 h et 2 h , dans l'hyper-centre de la ville.
  • Biot, La Gaude, Menton, Mougins, Saint-Cézaire-sur-Siagne, Saint-Laurent-du-Var, Vence, par arrêté préfectoral du 5 août 2020, le port du masque est obligatoire sur la voie publique dans huit communes des Alpes-Maritimes.
  • Bidart. Le 6 août, le Maire de Bidart, en accord avec la Préfecture des Pyrénées-Atlantiques, a pris la décision de rendre obligatoire par arrêté préfectoral le port du masque sur les marchés de la ville. Il était jusqu'alors seulement recommandé.
  • Amiens. Le port du masque est obligatoire à partir de vendredi 7 août dans certains secteurs publics de la ville, relate Le Courrier Picard.
  • Gruissan :  Le port du masque est obligatoire dans la station balnéaire de 8 h à 23 h dans les endroits les plus fréquentés du village, du port, des Chalets et des Ayguades, jusqu'au 15 septembre, depuis lundi 3 août.
  • Toulouse : depuis le mercredi 5 août, le port du masque est obligatoire dans certaines zones de la ville de Toulouse, et dans l'ensemble des marchés, brocante, et vide-greniers du département, sur certaines plages horaires, rapporte LaDépêche.fr.
  • Barcarès : Alain Ferrand, maire de la commune du Barcarès dans les Pyrénées-Orientales, a décrété dans un arrêté municipal s'appliquant du lundi 3 août jusqu'au 31 août 2020 le port obligatoire d'une protection "nasale et buccale" sur les places publiques de la ville. Sont concernées, la place du Tertre, la place de la République, la place de la Coudalère ainsi que le site du Lydia et l'ensemble des marchés non couverts. "À défaut d'un masque de protection adapté à la lutte contre la propagation du virus Covid-19, les personnes de 11 ans et plus peuvent porter une protection réalisée par d'autres procédés à la condition que ceux-ci couvrent totalement le nez et la bouche" précise l'arrêté, cité par MidiLibre.fr.
  • Bourges. La Préfecture du Cher annonce le 4 août la mise en place d'un arrêté préfectoral rendant le port du masque obligatoire pour les personnes de 11 ans et plus sur les marchés de plein air et dans la zone située dans l'hyper centre-ville de la commune de 20h à 6h du matin à compter du mercredi 5 août 2020 et jusqu'au dimanche 6 septembre 2020 inclus.
  • Ile-de-Ré : Le masque est obligatoire sur certains marchés, comme à la Couarde-sur-mer. 
  • Biscarosse. Biscarrosse-Plage a pris un arrêté le 23 juillet pour réglementer le port du masque pour toute personne âgée de 11 ans et plus sur l'avenue de la Plage, entre la rue du Touring club et le boulevard des Sables. Le port du masque est également obligatoire sur les marchés de Biscarrosse-Ville, à savoir le vendredi de 6 heures à 15 heures et le dimanche de 6 heures à 14 heures.
  • A Mimizan, depuis samedi 1er août et jusqu'au 31 août, le port du masque est obligatoire dans certaines rues du centre. Cette mesure est imposée dans la rue du Casino dans son intégralité, sur l'avenue Maurice-Martin à l'entrée de l'aire piétonne permanente et jusqu'à l'avenue de la Côte d'argent et dans une portion de la rue de la Poste située entre la rue Maurice-Martin et la rue du Casino. A Mimizan, il est aussi rendu obligatoire sur les marchés de plein air, diurnes et nocturnes, depuis le 22 juillet par arrêté municipal.
  • Cabourg. Depuis mardi 28 juillet, la municipalité a pris la décision de rendre le port du masque obligatoire sur l'avenue de la mer, et toutes les rues adjacentes, c'est-à-dire tout le centre-ville commerçant. 
  • MayenneLe port du masque obligatoire dans 69 communes de Mayenne "dans tous les lieux publics (voie publique, espaces publics de plein air) à l'intérieur du périmètre délimité par les panneaux d'entrée et de sortie des villes concernées", indique la préfecture le 1er août. Notamment les communes de Laval Agglomération, du Pays de Château-Gontier, de l'Ernée ainsi que Evron, Craon et Renazé
  • Dans les rues du Mont-Saint-Michel dans la Manche, de 10 à 18h depuis le 22 juillet. 
  • Tours : depuis le 7 août, la préfecture rend le masque obligatoire entre 18h et 6h du matin dans un périmètre comprenant le Vieux-Tours et les bords de la Loire.
  • Perros-Guirec : par un arrêté préfectoral publié le 31 juillet 2020, le port du masque est obligatoire dans certains secteurs littoraux et commerçants de la commune de Perros-Guirec de 10h à 19h. L'obligation était déjà en vigueur pour les marchés. 
  • Dax. À partir du 1er août, par arrêté municipal le port du masque est obligatoire pour tous les usagers présents sur les marchés de plein air. Dans les halles, c'est le cas suite au décret du 17 juillet qui impose le port du masque dans les marchés couverts.
  • HonfleurLa mairie d'Honfleur (Calvados) annonce le 30 juillet par arrêté municipal l'obligation du port du masque de protection pour toute personne âgée de 11 ans et plus, dans certains espaces publics de la ville, jusqu'au 31 août 2020 : secteur du vieux port, les rues et places commerçantes de l'hyper-centre, l'ensemble des marchés alimentaires et non alimentaires, les brocantes et vide-greniers, les parcs et jardins du centre-ville, la jetée de l'ouest, la plage et les parkings.
  • Saint-Malo. La mairie de Saint-Malo a annoncé le 30 juillet, avoir pris un arrêté rendant le port du masque obligatoire jusqu'au 30 août, dans la ville intra-muros et sur les remparts. 
  • Orléans. La mairie d'Orléans rend le port du masque obligatoire dans une partie de la ville, rapporte France Bleu. Depuis le vendredi 31 juillet, le masque est obligatoire à l'extérieur, sur les quais de Loire (le soir et la nuit) et sur les marchés de la ville, jusqu'au 30 septembre prochain.
  • Au Touquet, depuis le 25 juillet, le port du masque est obligatoire sur les marchés de la ville, y compris de plein air, et la rue St Jean, pour tout le mois d'août. 
  • Sur l'Île de Bréhat dans les Côtes-d'Armor, le port du masque est obligatoire même en extérieur. 
  • A Argelès-sur-Mer (Pyrénées-Orientales), le masque est obligatoire dans les allées piétonnes et sur les marchés jusqu'au 31 août. Les sanctions par les forces de l'ordre pour le non respect du port du masque dans les lieux clos (restaurants, commerces) ont commencé mi-août. 
  • A La Rochelle (Charente-Maritime), le masque doit être porté dans les rues du Vieux-Port et de l'hypercentre, ainsi que sur les marchés jusqu'au 31 août. 
  • Saint-Brieuc (Côtes-d'Armor), le masque est obligatoire dehors pour les regroupements de personnes, dans 31 rues spécifiques du centre-ville, dans les aires de jeux des parcs et des jardins municipaux, ainsi que sur les quais du port de Légué.
  • A Concarneau (Bretagne), il est obligatoire de 10 heures à 22 heures dans l'ensemble des rues de la ville-close, sur les remparts, le Petit Château, la place St-Guénolé et le Carré des Larrons.
  • Au Grau-du-Roi (Gard), le maire, Robert Crauste, a pris un arrêté pour rendre le masque obligatoire dans les rues piétonnes. Cette mesure est en vigueur depuis le 18 juillet. 
  • A Canet-en-Rousillon (Pyrénées-Orientales), le masque est obligatoire sur tous les marchés non-couverts.
  • A Cannes (Alpes-Maritimes), le masque est obligatoire sur tous les marchés communaux, couverts et extérieurs. 
  • A Quiberon (Morbihan), le masque est obligatoire depuis le 24 juillet dans plusieurs rues de la ville. 
  • Une trentaine de communes du Finistère dont Brest, Morlaix, Crozon, Cléder, Fouesnant, Névez ou encore Quimper et 70 communes des Côtes-d'Armor comme Langueux, Ploufragan, Trégueux, Plérin, ont décidé d'imposer le masque dans tous les marchés en plein air. 

Est-il obligatoire dans sa voiture ?

Une voiture (personnelle ou de fonction) n'est pas considérée comme un lieu public donc rien n'oblige le conducteur et les passagers à porter un masque. Son port reste cependant conseillé si on voyage avec des personnes qui ne font pas partie du même foyer puisque la distance d'un mètre ne peut pas être respectée. En revanche, dans un taxi ou un VTC (considérés alors comme des transports "en commun"), le masque est obligatoire.

Panneau, affiche, logo, pictogramme du port du masque obligatoire

Panneau port du masque obligatoire
Panneau du port du masque obligatoire © Ministère des Solidarités et de la Santé

Pour savoir s'il faut un masque pour pénétrer dans un lieu, un logo (par exemple comme celui à droite) ou une affiche sont présents à l'entrée des lieux concernés. Un écriteau "Ici, le port du masque est obligatoire" est mis à disposition pour un téléchargement sur le site du Gouvernement et du ministère des Solidarités et de la Santé. Chaque responsable d'établissement doit le mettre sur la devanture de son établissement. Ce dernier aura pour but de conditionner l'accès à l'établissement, uniquement aux personnes portant un masque. 

A partir de quel âge le masque est-il obligatoire ?

Toute personne de 11 ans et plus doit porter un masque dans les lieux publics clos, en complément de l'application des gestes barrières, en France. En Espagne, le port du masque est obligatoire à partir de 6 ans.

Quelle amende si on ne porte pas de masque ?

Ne pas porter de masque dans un lieu où il est obligatoire peut être sanctionné d'une contravention de 4e classe qui est définie par une amende forfaitaire de 135 euros (c'est le cas à Paris, à Lyon, à Nice, à Avignon ou à Nantes par exemple). Mais le montant de l'amende varie selon les villes : 38 euros à Hossegor par exemple. Son montant est indiqué lors de la parution de l'arrêté préfectoral.

Source : Port du masque "grand public" obligatoire en lieux clos - FAQ du site du Ministère des Solidarités et de la Santé.