Pandémie de covid-19 : définition, différence avec une épidemie

Le nouveau coronavirus découvert en Chine en décembre 2019 se propage à grande vitesse dans les pays du monde et le nombre de cas et de décès augmente au fil des heures, notamment en France. L'épidémie de Covid-19 est déclarée comme pandémie par l'OMS. Qu'est-ce que c'est concrètement et quelle différence avec une épidémie ?

Qu'est-ce qu'une pandémie ?

[Mis à jour le vendredi 3 avril 2020 à 15h20] Selon l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), on parle de pandémie en cas de propagation mondiale d'une nouvelle maladie. A ce jour 180 pays sont touchés dans le monde (sur 198 reconnus par l'ONU). Le Malawi a rejoint la liste des pays rapportant des cas de personnes contaminées. L'épidémie de coronavirus est devenue une pandémie le 11 mars comme annoncé par l'OMS ce même jour, dépassant la barre des 100 pays infectés dans toutes les zones du globe. La grande majorité de la population n'étant pas immunisée contre ce nouveau virus, son impact et sa gravité sont potentiellement plus élevés que dans le cas d'un virus déjà connu. "Si un pourcentage élevé de la population est infectée, même si la proportion des sujets infectés contractant une forme grave est faible, le nombre total des cas graves peut devenir relativement important", détaille l'institution sur son site internet

Différence avec une épidémie

Une pandémie s'étend à un continent, voire au monde entier.

Difficile de saisir la nuance entre épidémie et pandémie. La principale différence réside dans l'ampleur géographique d'une maladie infectieuse. Une épidémie (du latin epidemia qui signifie "à la maison") correspond au développement et à la propagation rapide d'une maladie contagieuse, le plus souvent d'origine infectieuse, chez un grand nombre de personnes. L'épidémie se limiterait donc à une région, un pays ou à une zone bien définie. En revanche, une pandémie (du grec pan qui signifie "tout" et demos qui signifie "peuple") est une épidémie avec plusieurs foyers. La pandémie s'étend à toute la population d'un continent, voire au monde entier. Son impact et sa gravité (nombre de contaminations et taux de mortalité) sont donc plus importants que ceux d'une épidémie.

Pandémie de coronavirus

Avant, il n'y avait qu'un seul foyer officiel : Wuhan en Chine.

Les milliers de contaminations et de décès dus au nouveau coronavirus chinois font qu'il s'agit officiellement d'une "pandémie" avec la présence du virus dans 180 pays du monde et le développement de zones à risque hors de la Chine, notamment à Singapour, en Corée du Sud, en Iran et en Italie. Ces zones étant devenues de véritables foyers de l'épidémie, l'OMS a officiellement reclassé le Covid-19 en "pandémie", le mercredi 11 mars 2020. Une décision prise à cause des "niveaux alarmants de propagation et de gravité" du coronavirus dans le monde.

Stratégie d'un pays pour freiner l'introduction du virus sur le territoire, détecter et prendre en charge les personnes contaminées

Stratégie de réponse sanitaire d'un pays © Ministère des Solidarités et de la Santé

Que se passe-t-il en cas de pandémie ?

Quand l'OMS déclare officiellement le stade de pandémie, ses 198 Etats Membres doivent respecter le Règlement sanitaire international (RSI). Il s'agit d'un accord qui oblige les Etats Membres de l'OMS à collaborer au profit de la sécurité sanitaire mondiale. Concrètement, ces pays s'engagent à renforcer leurs capacités en matière de détection, d'évaluation et de notification des événements de santé publique. Et aussi à mettre en place des mesures particulières dans les ports, les aéroports et les postes-frontières (lieux de passage surveillés entre deux pays) pour limiter la propagation du virus. Cela peut consister par exemple à commander du matériel médical, à faire des restrictions dans les transports, à mobiliser une réserve sanitaire, à fermer certains lieux publics, à stocker des vaccins, à construire des établissements hospitaliers…

Les pandémies les plus mortelles dans l'Histoire

  • La pandémie de la peste noire, causée par la bactérie Yersinia pestis a sévi en Asie, au Moyen-Orient, au Maghreb et en Europe. Elle se déclare pour la première fois en 1334 dans la province de Hubei en Chine. De 1347 à 1352, la peste noire fait 25 millions de victimes en Europe, ce qui correspond environ à la moitié de la population européenne à l'époque et 25 millions de morts dans le reste du monde, notamment en Chine, en Inde, en Egypte, en Perse et en Syrie. La peste noire est principalement transmise par les poux, les piqûres de puces et les rats. 
  • La grippe espagnole, maladie causée par une souche de type A H1N1 particulièrement violente, est une pandémie qui a contaminé plus d'un tiers de la population mondiale entre 1918 et 1919. Elle aurait tué, selon l'Institut Pasteur, plus de 50 millions de personnes, soit 5 fois plus que lors des batailles de la Première Guerre mondiale. Très peu de régions dans le monde ont échappé à cette pandémie. 
  • Depuis 1981, le sida, causé par le virus du VIH, a provoqué 32 millions de morts à travers le monde, précise le Programme commun des Nations Unies sur le VIH/Sida (Onusida). La pandémie de Sida a commencé à Kinshasa, capitale de la République démocratique du Congo, dans les années 1920, avant de se propager au monde entier. 
  • Le choléra, maladie diarrhéique aiguë provoquée par l'ingestion de la bactérie Vibrio cholerae, est apparu en 1817. La première pandémie de choléra (1817-1824) frappe tout l'Extrême-Orient, l'Afrique orientale et l'Asie Mineure. La pandémie actuelle (la septième) a démarré en Asie du Sud, en 1961, a atteint l'Afrique en 1971, puis le continent américain en 1991. Au total, on comptabilise 7 pandémies de choléra qui ont tué et tuent encore aujourd'hui des millions de personnes. D'après l'OMS, il y aura chaque année entre 1.3 et 4 millions de cas de choléra et près de 143 000 décès dus à la maladie dans le monde. 
  • La variole, maladie contagieuse aiguë causée par le virus variolique, a tué près 50 millions de personnes dans le monde chaque année, entre le début des années 1950 et le début des années 70. On comptabilise entre 300 et 500 millions de victimes pendant le XXe siècle. Grâce aux campagnes de vaccination mondiales, la variole a été éradiquée en 1980, selon l'OMS. C'est la première maladie à avoir été combattue par des actions concertées et ciblées à l'échelle mondiale.

Sources :

  • Article "Qu'est-ce que le Règlement sanitaire international ?", 2016, Site de l'OMS
  • Article "Qu'est-ce qu'une pandémie ?", 2010, Site de l'OMS
  • La veille et la surveillance pendant la pandémie grippale à virus A (H1N1) 2009 : bilan de l'Institut de Veille Sanitaire (InVS)
  • Guides méthodologiques du Ministère des Solidarités et de la Santé, 20 février 2020, 16 mars 2020.