Allergie au soleil : que faire ?

Chargement de votre vidéo
"Allergie au soleil : que faire ?"

La lucite, l'urticaire solaire et la photosensibilisation sont autant de manifestations de l'allergie solaire. C'est toujours le résultat d'une réaction de la peau (visage, main, jambes, bras...) aux UV. Que faire ? Réponses d'expert.

Définition d'une allergie au soleil

Cette manifestation cutanée est une réaction du système immunitaire à l'exposition aux rayons ultraviolets. Ce terme regroupe différents types de réaction au soleil. Des médicaments peuvent être recommandés de manière préventive comme les caroténoïdes, les acide para amino-benzoïque, la vitamine PP, les antipaludéens de synthèse et les antihistaminiques. La puvathérapie est un traitement qui peut également être proposé. Des pommades corticoïdes sont parfois également conseillées lors de l'apparition des éruptions. 

Types d'allergie au soleil

Le terme allergie solaire désigne plusieurs types de symptômes : la lucite, l'urticaire soleil et la photosensibilisation.

L'urticaire solaire est le résultat d'une photosensibilité. Il touche plus souvent les femmes entre 20 et 40 ans. Il reste rare (moins de 0.4% des urticaires). Il se manifeste par un gonflement local de la peau survenant dans les premières minutes suivant une exposition au soleil ainsi que de vives démangeaisons, au niveau des zones habituellement couvertes le reste de l'année comme le tronc, les bras et les pieds. La personne ressent parfois une sensation de fourmillements et/ou de brûlures avant l'apparition des symptômes. D'autres symptômes peuvent apparaître ensuite comme des maux de tête, une sensation de malaise, un rythme cardiaque élevé, une hypotension. Les traitements sont symptomatiques.

Elle est le résultat de la rencontre entre les rayons du soleil et un produit chimique comme un médicament. Les médicaments peuvent provoquer des réactions anormales de la peau lors de l'exposition de tout ou partie du corps aux rayonnements UV. Ces médicaments sont dits photosensibilisants lorsqu'ils font changer la peau de couleurs ou d'aspect. 

Photos d'une allergie au soleil

© Jan Mika - 123RF
© fineart - 123RF

Une allergie au soleil se caractérise par l'apparition de petits boutons rouges sur le décolleté, les bras, les jambes... qui démangent.

Symptômes et localisation de l'allergie

En fonction du type d'allergie au soleil, les symptômes varient en terme d'intensité et de rapidité d'apparition. La lucite estivale apparaît se manifeste plusieurs heures après l'exposition au soleil. Elle atteint généralement le décolleté, les bras, les épaules, les pieds, les mains, les jambes, etc. sous forme de petits boutons rouges. "La lucite polymorphe se déclenche également plusieurs heures après l'exposition sous forme de vésicules qui apparaissent sur les zones exposées. Elle peut aussi apparaître avec de petits ensoleillements", rapporte le Dr Michael Naouri, dermatologue. Cette réaction cutanée provoque d'importantes démangeaisons. L'urticaire solaire se manifeste juste après le début de l'exposition au soleil. Celui qui en souffre ressent des démangeaisons.

Causes

L'allergie solaire est la conséquence d'une réaction de la peau aux UV. Si la majorité des écrans totaux permettent à la peau d'être protégée contre les UVB, ils ne protègent que partiellement contre les UVA.

Personnes à risque

  • Les personnes à la peau claire
  • Les personnes âgées
  • Les enfants
  • Les femmes sont généralement plus à risque de souffrir d'une allergie au soleil que les hommes.
  • Les femmes enceintes sont susceptibles de souffrir d'un masque de grossesse.

Traitements : que faire en cas d'allergie au soleil ?

Pour éviter l'allergie au soleil, "le plus important est d'appliquer une crème solaire qui protège des UVA et UVB", préconise le dermatologue.

→ Les médicaments caroténoïdes peuvent représenter une aide importante pour les personnes gênées par le soleil. Ils doivent être pris 1 à 2 semaines avant le début de l'exposition et pendant l'exposition. Ils sont vendus en pharmacie sans ordonnance : l'avis du médecin reste néanmoins conseillé.

→ L'acide para amino-benzoïque est conseillé pour la prévention de la lucite estivale bénigne. Le traitement doit débuter 15 jours avant le début de l'exposition solaire et se prolonger pendant la durée de l'exposition. La vitamine PP est également parfois conseillée pour soulager l'allergie au soleil.

→ "Les antipaludéens de synthèse représentent le traitement de référence pour la prévention des lucites. Le traitement doit être débuté 7 jours avant le début de l'exposition et poursuivi pendant la durée de l'exposition", détaille le Dr Naouri. Un bilan ophtalmologique est nécessaire avant la mise en route du médicament.

Les médicaments antihistaminiques sont utiles pour la prévention des symptômes de l'urticaire solaire ou des lucites bénignes mais également pour atténuer les effets des manifestations cutanées. Les médicaments antihistaminiques s'opposent aux effets de l'histamine substance inflammatoire libérée lors de la réaction allergique. Attention : les médicaments antihistaminiques peuvent provoquer des effets secondaires dont le plus connu est la somnolence. Même si les antihistaminiques de 2e génération provoquent moins d'effets secondaires, certains allergiques signalent malgré tout ces effets. Certains antihistaminiques sont contre-indiqués à certaines périodes de la grossesse. Les crèmes à la cortisone peuvent permettre de soulager les démangeaisons et de diminuer l'intensité de l'éruption.

Allergie au soleil chez l'enfant et chez le bébé

Tous comme les adultes, les enfants peuvent souffrir d'une allergie au soleil. Avec une peau très sensible, ils doivent être protégés avec une crème solaire efficace et exposés très progressivement au soleil.

Comment la soulager ?

La première chose à faire si une allergie se déclare c'est de se mettre à l'ombre et de ne plus s'exposer au soleil. Si les démangeaisons sont importantes, un médecin peut prescrire une crème à base de corticoïdes et des antihistaminiques pour apaiser la peau. Il existe aussi des crèmes à base de plantes pouvant apaiser les démangeaisons (à base de calendula par exemple ou d'aloe vera).

Crème solaire, se mettre à l'ombre et porter un t-shirt

Eviter l'allergie au soleil

Pour éviter une allergie au soleil, il faut couvrir la peau pour qu'elle ne soit pas exposée : mettre un tee-shirt qui protège les bras, le décolleté aussi, et porter un chapeau à large bord pour le visage. De même, il faut protéger les jambes, les pieds et toujours avoir une crème solaire adaptée (indice 50 minimum pour les peaux les plus claires et les enfants).

Merci au Dr Michael Naouri, dermatologue.