Amygdales, végétations, voile du palais : faut-il se faire opérer ? On enlève les végétations quand elles empêchent de respirer

a force de respirer par la bouche, la mâchoire et le palais de l'enfant risquent
A force de respirer par la bouche, la mâchoire et le palais de l'enfant risquent de se déformer. © Monkey Business - Fotolia.com

Voilà donc encore un organe très utile, dirait-on. Il n'est pourtant par rare que l'on procède à "l'opération des végétations" chez des enfants en bas-âge. Les raisons sont multiples.

 Une fois encore, la principale indication de l'ablation des végétations est l'obstruction.

- "Si elles sont trop gonflées, l'enfant peut avoir du mal à respirer et ressentir une gêne, notamment pendant le sommeil", note le Dr Mondain, ORL. Comme pour les amygdales, cette gêne peut être responsable d'un mauvais sommeil, voire d'apnées, néfastes au bon développement de l'enfant.

- Par ailleurs, l'enfant risque de se mettre à respirer par la bouche : ce faisant, sa mâchoire et son palais ne vont pas se développer normalement. "La mâchoire inférieure s'ouvre, la langue ne se met pas bien en place. Elle n'appuie pas comme il faut sur les dents. En conséquence, les molaires poussent trop à l'intérieur du palais, qui devient trop étroit. Dans le même temps, les dents du haut se trouvent repoussées vers l'extérieur." Autant de défauts qui seront très difficiles à corriger une fois installés.

 Par ailleurs, plus les végétations sont gonflées, plus elles risquent de contribuer à propager l'infection vers les oreilles, provoquant des otites moyennes aigues à répétition. Des otites qui sur le moyen terme peuvent endommager gravement les capacités auditives de l'enfant.

 On soupçonne aussi que des végétations souvent gonflées peuvent être source de rhinopharyngites à répétition, mais le lien est plus difficile à démontrer.

Contrairement à l'ablation des amygdales, l'ablation des végétations reste extrêmement fréquente aujourd'hui "parce qu'on sait qu'il y a toujours un bénéfice pour le patient".

Sommaire